Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Les 34 évêques du Chili renoncent à leur charge

Capture d’écran 2018-05-18 à 16.19.29A l’issue des trois jours de rencontre avec le Pape François, les 34 évêques du Chili ont lu une déclaration officielle suite aux problèmes d'abus sexuels. Le Pape avait convoqué les évêques sur deux aspects précis :

  • recevoir les conclusions du rapport de Mgr Scicluna sur sa visite au Chili,
  • faire un discernement afin de trouver des mesures à bref, moyen et long terme pour relancer la communion et la justice.

À la fin de cette rencontre, le Pape François a remis à chacun une lettre :

«Chers frères dans l’épiscopat, je désire vous remercier d’avoir accueilli mon invitation pour qu’ensemble nous fassions un discernement franc face aux faits graves qui ont endommagé la communion ecclésiale et ont affaibli le travail de l’Église au Chili dans ces dernières années. À la lumière de ces évènements douloureux concernant les abus, -de mineurs, de pouvoir et de conscience-, nous avons échangé sur la gravité de ceux-ci ainsi que sur les conséquences tragiques qu’ils ont eu, particulièrement pour les victimes.

À chacune d’elles, j’ai moi-même de tout cœur fait une demande de pardon, à laquelle vous vous êtes unis en une seule volonté et avec la ferme intention de réparer les dommages causés. Je vous remercie pour la pleine disponibilité que chacun de vous a manifesté pour adhérer et collaborer dans tous ces changements et résolutions que nous devrons mettre en œuvre dans le court, moyen et long terme, nécessaires pour rétablir la justice et la communion ecclésiale.

Après ces journées de prière et de réflexion, je vous envoie pour continuer à construire une Église prophétique qui sait mettre l’essentiel au centre : le service à son Seigneur dans l’affamé, dans le prisonnier, dans le migrant, dans l’abusé. S’il vous plait, n’oubliez pas de prier pour moi. Que Jésus vous bénisse et que la Vierge Marie prenne soin de vous.

Fraternellement, François»

Dans leur déclaration, les évêques du Chili souhaitent 

« demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au Pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et les omissions que nous avons commises ».

Les évêques remercient les victimes

«pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu’ils ont dû affronter». « Encore une fois nous implorons leur pardon et leur aide pour continuer à avancer sur le chemin de la guérison des blessures, afin qu’elles puissent cicatriser».

En communion avec François, ils souhaitent

«rétablir la justice et contribuer à la réparation des dommages causés, et pour donner une nouvelle impulsion à la mission prophétique de l’Eglise au Chili, dont le centre doit toujours être le Christ».

Les évêques, par la voix de Mgr Fernando Ramos, secrétaire de la Conférence épiscopale chilienne, ont expliqué avoir murie l’idée d’une renonciation à leur charge.

«En sintonie complète avec le Saint-Père, il est approprié de déclarer notre disponibilité absolue à remettre nos charges pastorales dans les mains du Pape». «Tant que le Pape n’a pris de décision, chaque membre de la conférence épiscopale du Chili poursuit son travail pastoral».

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services