Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

L’équipe de France et la France vues par un ex équipier

Extraits d'un entretien de Vikash Dhorasoo accordé au Monde :


Vd "Matthieu : Vikash, est-ce que vous vous seriez reconnu dans
cette équipe de France ?

Non. Mais je ne me reconnais
pas quand il n'y a pas de mixité. Cette équipe représente la France des
banlieues, la France des ghettos, des quartiers populaires qui sont
devenus très durs.
Je viens d'un milieu ouvrier, mon père travaillait ;
Deschamps, Blanc aussi. Mais aujourd'hui, dans les quartiers populaires,
le pouvoir a été abandonné aux caïds, et c'est ce qu'on retrouve en
équipe de France.
On voit un Gourcuff, un peu différent des autres, qui
ne se reconnaît pas dans cette équipe. Cela me choque par exemple que
l'équipe de France demande un buffet halal pour être reçue quelque part.

Bertrand
: Quand vous portez le maillot bleu vous représentez la France. Je
trouve dommage que vous comme d'autres essayez de trouver des excuses
aux joueurs dans ce cas précis. Ils connaissaient la donne depuis le
début, ils n'avaient alors qu'à refuser la sélection. Perdre ce n'est
pas le problème.

En fait, c'est imposé, d'aller en
sélection, on n'a pas le droit de refuser. Quand j'ai démarré ma
carrière, on a tous ce rêve de jouer en Coupe du monde, mais je n'ai
jamais songé le faire pour "représenter la France". Je suis
français, fier de l'être. Etre français, pour moi, c'est manger
français, parler français, aimer la littérature française, avoir des
amis français. Les valeurs du drapeau, la Marseillaise, ça ne
me parle pas énormément. Mon père est français depuis 50 ans,
il ne
parle pas français correctement, il a travaillé pour la France.

Matthieu
: Vikash, n'avez-vous pas l'impression que l'équipe de France reflète
la société actuelle, comme le disent aujourd'hui les politiques et
surtout les philosophes ?

Elle représente les banlieues
et les quartiers populaires. C'est aussi un endroit où l'argent coule à
flots. L'individualisme, l'égoïsme y règnent, alors qu'on parle d'un
sport collectif. Ça, c'est bien la société française.
Ces gens ne
s'intéressent pas aux problèmes des Français, ils sont dépolitisés.
Ce
désintérêt pour l'autre, la division qui règne dans l'équipe, ça
représente ce qui se passe dans la société. Mais on ne peut pas leur
jeter la pierre. Ce sont des gamins".

Partager cet article

5 commentaires

  1. “ils sont dépolitisés”…
    je ne crois pas…, mais ils mélangent leur religion, leur politique, leur histoire leurs intérêts en un tout qui n’est pas la France. Ce serait honnête de le reconnaître avant de s’inscrire dans une équipe. Mais sont-ils des “honnêtes hommes” ???

  2. Pas d’accord avec toi, mais faut-il que ce soit un Français d’adoption qui dénonce cette “France”-là ?
    Bonne analyse…

  3. “Pas d’accord avec tout”, voulais-je dire.

  4. Il a oublié de citer “Toulalan” dans les joueurs décalés…

  5. V. Dhorasoo dénonce une attitude, ce qui est déjà bien.
    Mais lorsqu’il dit:
    ” Je suis français, fier de l’être. Etre français, pour moi, c’est manger français, parler français, aimer la littérature française, avoir des amis français.”
    C’est bien encore, mais limité. Car la culture gastronomique, littéraire et l’art de la relation à la Française procède d’une histoire”.
    Lorsqu’il conclu : “Les valeurs du drapeau, la Marseillaise, ça ne me parle pas énormément.” Il exprime qu’il veut bien du beurre, mais qu’il ait fallu traire les vaches, n’est pas son affaire.
    En cela son analyse, dans le fond, est la même que ceux qu’il critique. Bien qu’il la vive avec urbanité.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services