Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

L’endoctrinement des lycéens dans le Languedoc-Roussillon

Les lycées qui portaient des noms "géographiques" : Méditerranée, la Colline, Mas de Tesse, etc… les ont brutalement perdus au profit d’hommes politiques de gauche. On connaît la brutalité et la force idéologique liée aux accointances maçonniques de Georges Frêche, président de région.

Mais là, la violence vise les adolescents :
Il est pernicieux de modifier les repères et l’environnement. Un nom de lycée n’est pas innocent. Lorsqu’il porte un nom géographique, il a une justification dans l’histoire locale, un ancrage dans les racines du pays. Donner le nom d’un homme politique donne à cet homme une justification devant l’histoire et surtout oriente l’esprit des élèves vers des hommes qui n’ont rien à voir avec leur environnement et les prive d’une partie de leur histoire locale.
Il est impressionnant de voir dans les villes et les villages le nombre de rues qui ont changé de nom au profit des noms des anciens maires : on honore aujourd’hui en France des hommes élus par des hommes, et de moins en moins les Elus de Dieu.
Violence physique à en croire les proviseurs : "Sans prévenir, ils sont arrivés pour déposer l’ancien panneau et
visser le nouveau. Ils se sont comportés comme des cow-boys menaçants
sans même demander la permission de toucher au mur de notre
établissement. Ils y sont parvenus jeudi soir, à la nuit tombée, sous
la protection de deux vigiles. Nous ne sommes pas opposés au nom de
Mendès France mais à cette manière de faire. C’est lamentable"
déclare le responsable du lycée Méditerranée.
Violence à l’encotre du corps enseignants : "«J’ai vu que certains professeurs de français de ce lycée ne
connaissaient pas Max Rouquette. C’est honteux. Il va bientôt falloir
aussi former les professeurs, eux-mêmes chargés de former les élèves.
Ils ne veulent pas de Max Rouquette ? Ils auront Jules Guesde, le
fondateur de la SFIO !
»
sont les paroles de Georges Frêche en personne.

L’endoctrinement brutal voulu par cet élu n’a pas eu l’aval des responsables de l’Education Nationale. C’est un bon point. Mais il est à craindre que ces procédés staliniens portent quand même à terme leurs fruits de nuisance dans l’esprit des adolescents, sauf s’ils obtiennent gain de cause par de nouvelles manifestations. Mais c’est peu crédible.

Lahire

Partager cet article

6 commentaires

  1. Les socialistes bon teint ou tous ces autres technocrates de la falsification de l’Histoire et de l’endoctrinement politique me font vomir. Ils emploient les méthodes qu’ils reprochent à tort aux gens qu’ils qualifient d’extrémistes d’employer!!
    Quelle pourriture que ce milieu! Cependant, il faudrait le conquérir pour pouvoir asseoir les vraies valeurs d’une société digne de ce nom…
    Comme quoi, il serait bon de recadrer tout ce bordel politique et leur faire comprendre le sens du service: donner et non pas prendre.
    Une leçon s’impose, bref un grand ménage.
    J’encourage chacun à “faire ce que doit”.

  2. ce mec est tarré il s’était attaqué à JP II lors de vsa mort

  3. L’histoire ne s’écrit pas que par la loi mais aussi par le nom des lycées!
    Combien de lignes sur la Guerre de Vendée dans les manuels scolaires? C’est du négationnisme.

  4. Qu’importe son acharnement, il a déjà perdu…

  5. Il faut que les Proviseurs et les associations de parents d’élèves fassent des recours devant le Tribunal administratif, normalement le nom d’un établissement scolaire est voté par le conseil d’administration.
    Et les professeurs n’ont pas à être insultés, s’ils ne connaissent pas Truc ou Machin.
    M. Frêche connaît-il le Bienheureux Georgio Frassati? Non, alors il va falloir qu’on le forme!

  6. Bien sûr, il serait sacandaleux qu’un élu de droite ose imposer les noms de Maurice Barrès, Charles Maurras, Georges Bernanos ou Paul Claudel. Deux poids deux mesures! Bref l’ordinaire de la ripoublique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services