Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

L’ENA, l’école de la pensée unique

MoutCette fois, c'est un rapport officiel qui le dit :

"«Uniformité de comportement, voire de pensée», conclut le rapport du jury 2011, présidé par le juriste, Yves Gaudemet. Tendance à «choisir le confort apparent des formules convenues, reprises jusque dans le vocabulaire des modes administratives ou médiatiques»… «Difficultés à porter un jugement motivé sur les réformes en cours, à apporter la comparaison»…

En résumé, les décideurs de demain manquent cruellement de recul, d'imagination et d'esprit critique. Inquiétant pour l'avenir du pays et les réformes innovantes à mettre en œuvre.

«Si l'originalité n'est pas une qualité en soi et ne doit pas être recherchée par principe, elle est bienvenue lorsqu'elle traduit simplement une forme de sincérité, de capacité à raisonner par soi-même et de curiosité», écrit Yves Gaudemet sans complaisance.

L'année dernière déjà, la présidente du jury 2010, Michèle Pappalardo, ne mâchait pas ses mots, regrettant ce «conformisme», observé notamment dans «le refus de prendre position» sur tel ou tel sujet d'actualités.

Ces conclusions ne font que confirmer le phénomène bien connu de formatage des élites, à travers le système balisé des grandes écoles en général. Il est le résultat d'un dispositif de sélection qui invite à se fondre dans le moule et laisse peu de place à la diversité. Un mot que toutes les écoles et entreprises ont pourtant à la bouche ces dernières années".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

18 commentaires

  1. Oui, mais en fait, il s’agit de diversité de forme, pas de diversité de fond…

  2. Le constat est juste. Mais l’on pourrait se demander pourquoi le jury “formaté” et bien “drillé” par les recommandations venues d’en-haut… le souligne si fortement, non ?
    Réponse : c’est pour mieux préparer la discrimination “positive” !…

  3. Pas toutes les grandes écoles… ceci concerne vraiment Sciences Po ou l’ENA, mais pas les grandes écoles de commerce.

  4. Certes, il y a probablement un déficit de culture et/ou de personnalité. Il y a aussi que les jeunes sont prudents, ils savent tres bien qu’il ne faut sortir d’un certain cadre de pensée.,
    Alors Raymond Aron, Hayeck, par exemple, c’est mieux pour eux de les oublier, face à la composition usuelle des jurys.

  5. C’est un peu l’Hôpital qui se f… de la Charité…
    S’ils veulent des gens « hors-normes », pourquoi recrutent-ils des gens normaux ? C’est bien beau de se plaindre de l’uniformité quand on est président de jury…
    L’École des Mines, il y a 30 ans, a viré presque toute une promo après recrutement, estimant que le niveau n’était pas bon.
    Commencez par donner l’exemple, madame la présidente : ne recrutez pas des gens pâles et inconsistant et vous aurez alors gagner le droit de vous plaindre…

  6. Il faut supprimer l’ENA et d’urgence

  7. ouais
    mais méfions-nous : ces attaques contre les “grandes écoles” pourraient porter un coup fatal à l’une des institutions qui créeent encore une élite à la française, après quoi il ne nous restera que nos médiocres universités
    or ce sont les élèves issus des grandes écoles qui portent encore nos couleurs jusque dans les pays lointains ENS, HEC,Polytechnique,Saint-Cyr et j’en passe

  8. On a prôné un relativisme paré des plumes de la tolérance, de l’ouverture d’esprit et de la laïcité, et on s’étonne que les élèves aient bien mémorisé que “tout se vaut”, “toutes les opinions sont respectables”, et aient appris à ne faire preuve ni de personnalité ni de libre arbitre (au mieux intérieur, mais jamais affirmé publiquement), à ne pas s’écarter du jargon en vigueur dans l’institution.

  9. Attention au contre sens!
    Un candidat dissident de la pensée unique -il peut y en avoir et il y en a – qui afficherait un trop grand décalage avec le conformisme ambiant serait sérieusement handicapé!.
    Les présidents de jury sont précisément sélectionnés pour leur conformisme. Et fustiger le conformisme fait partie du conformisme….
    Voir cet article de Polémia sur le même sujet:
    http://www.polemia.com/article.php?id=3778

  10. Formates des leur plus tendre enfance au moule de la repunlique, il n y a aucune surprise a ce que les plus brillants soient en realite les plus conformes. Ces personnes ont cree des programmes pour faire naitre la pensee unique et maintenant ils recoltent ce qu ils ont seme… Vive les ecoles independantes ou l ecole a la maison pour preserver nos petits de ce formatage collectif digne des plus grandes dictatures car ca n est pas en classe preparatoire que cela se joue mais des la maternelle, puis avec la methode globale, l histoire par theme et les mathematiques non analytiques !!!

  11. Evitons le simplisme sur les grandes écoles. Je sors d’une de celles-ci (ingénieur il est vrai) et peut vous dire qu’il y avait dans ma promotion aucunement une homogénéité moutonnière, avec quelques lecteurs du SB sans aucun doute…
    [Évitons les généralités à partir d’un rapport sur une école. JL]

  12. Comme quoi la “BIODIVERSITÉ” serait indispensable, sauf en politique !

  13. théoriquement ce sont des fonctionnaires pas des décideurs : le décideur est le politique ou celui qui, professionnellement, prend des risques ; les énarques, pas prévus pour cela au départ, ont pris le pouvoir, ne le lâchent pas et en font de l’administration pas de la vraie décision ni de la vie.

  14. On a un énarque dans notre famille… une pièce rapportée comme on l’entends souvent dire…
    bon, inutile de préciser que malgré son air hautain et méprisant, plus personne ne le prend au sérieux. C’est vrai, ce (très) haut fonctionnaire est une caricature vivante des énarques…!

  15. @Jeannot Y a de l’ambiance dans la famille !
    Triste commentaire

  16. Je serai vraiment plus nuancée.
    Beaucoup d’enarques ont d’autres cordes à leur arc que l’ENA, et sont issus de milieux très divers, et exercent dans des secteurs très variés.
    Passé le stade du recrutement et de l’école où il vaut mieux faire profil bas, une fois en poste, les personnalités s’expriment et il y en a de franchement surprenantes!

  17. Depuis plus de 30 ans que les Enarques sont partout présents dans la politique et la haute administration, nous n’avons pas eu un seul budget de gouvernement qui ne soit pas déficitaire. On pourrait conclure que ces gens ne savent pas compter, il faut qu’ils retournent en primaire. Mais la vérité est plus grave, ces gens savent compter mais ont fait passer leurs ambitions personnelles au dessus des intérêts à long terme de la France.

  18. supprimer l’ena ne rendra pas plus intelligents ceux qui sont incapables d’y entrer

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services