Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Foi

L’Eglise n’est pas dans l’air du temps

Denis Tillinac est interrogé dans Pèlerin. Extrait :

T "Dans votre dictionnaire, on trouve des articles sur la liberté, l’égalité, la fraternité… La République est donc catholique ?

Cent fois plus qu'elle ne le croit. Le problème, c'est qu'elle a essayé de se construire contre. La démocratie à vote secret, c'est à partir de saint Benoît dans les monastères. En fait, la République s'est construite contre l'influence temporelle de l'Église. Cela annonçait le moment où il faudrait qu'elle renonce à cette influence. Elle n'a rien perdu à y renoncer, au contraire.

Vous cultivez une vraie fascination pour la vie monastique ?

Oui, toujours. Peut-être parce que, près de l'abbaye de Sept-Fons dans le Bourbonnais, le pays de ma mère où j'allais en vacances, on racontait les histoires de ces moines capables par l'ascèse de faire converger la profusion des désirs vers le haut. J'ai toujours admiré ces êtres qui apprivoisent leurs désirs et le temps grâce à la liturgie et la prière. Je les trouve plus utiles que les gens qui nous gouvernent sur le plan politique, économique, culturel ou autre. […]

Il y a eu des effets pervers de Vatican II. Il ne faut pas blesser non plus la piété et la religiosité des gens. Avec ce concile, les réformateurs ont voulu être « dans l'air du temps ». Eh bien non ! L'Église doit être dans l'air des temps. Elle ne doit jamais flirter avec l'air du temps, ne doit jamais être à la mode. L'Église a besoin de ne pas être désuète, ce n'est pas pareil. J'ai compris beaucoup plus tard que Vatican II avait un sens."

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services