Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Société

L’église de Saint-Maclou de Bar-sur-Aube sera t-elle aussi détruite?

EsmFermée depuis 1941, ce monument du XII° classé dès 1840 dans la liste des 937 premiers monuments historiques, a subi l'érosion du temps de l'inaction et de l'indécision des élus de la République devenus propriétaires.

A ce rythme, aujourd'hui bien sûr, elle menace la sécurité et sa remise en état est chiffrée à plusieurs millions d'euros, une somme astronomique pour la municipalité.

"L'église de Saint-Maclou de Bar-sur-Aube (Aube), un monument historique dont certains éléments remontent au XIIe siècle, menace de s'écrouler.  Fermé depuis 1954, l'avenir de l'édifice semble désespéré. A moins d'un miracle.

Comme quoi la protection d'un édifice en monument historique n'est pas forcément une assurance pour sa survie. L'église de Saint Maclou à Bar-sur-Aube, joyau architectural des XIIe, XIIIe et XIVe siècle, a beau être classée, l'édifice est en grand péril.

Pourtant, l'église a très vite été identifiée comme un témoin patrimonial de premier ordre. Elle figure dans "la liste de 1840", la liste des 937 premiers monuments historiques recensés en France, aux côtés des Arènes de Nîmes, du Capitole de Toulouse ou encore des châteaux de Chambord, de Nantes et de Blois.

A cette époque, cette liste avait été dressée précisément pour sauver des monuments menacés. 173 ans plus tard, Saint-Maclou menace ruine. Aujourd'hui, sans les étais les échafaudages et autres expédients, au lieu de belles façades et de jolis clochers, il n'y aurait qu'un tas de pierre.

Aujourd'hui, la mairie dépense 30.000 euros par an pour parer au plus pressé. Car jamais depuis le XVIIIe siècle des travaux d'envergure n'ont été envisagé".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

16 commentaires

  1. des idées de camp scout “rénovation du patrimoine”?

  2. “François répare mon Eglise” …

  3. Cette accélération soudaine de destruction des églises rurales – officiellement pour raison de sécurité (en fait, parce que les communes sont incapables de trouver auprès de l’état en faillite l’argent nécessaire à leur entretien) – me donnent l’impression d’une volonté de déchristianiser cette province qui conteste la politique de Paris.
    La disparition (programmée dans le temps) des églises du paysage de nos campagnes est à mettre en parallèle avec la destruction de la famille traditionnelle.
    On “déconstruit” (nouveau terme de la novlangue de bois) et quand les campagnes seront “colonisées” par d’autres populations, on édifiera des lieux de culte d’un autre genre. Bref, dans un premier temps, on fait place nette.

  4. Quand on vole le bien des autres il faut être capable de le tenir en état, ou alors il ne fallait pas le voler, une seule chose à faire porter plainte contre ceux qui l’ont volé et leur faire payer la réparation!

  5. En Italie :
    Des lois moins idiotes, une population plus sensible au patrimoine, de quelque nature qu’il soit, des élus soucieux des richesses patrimoniales.
    Et pourtant moins d’argent. Une corruption autrement plus prégnante. Et des destructions non pas par l’incurie de tous mais par un tremblement de terre (il faut ajouter également une norme de consolidation antisismique mal définie et mal appliquée).
    La Basilique de Collemaggio à L’Aquila a été rouverte dés 2009 pour la messe de noël dans le cadre du projet “Una chiesa per Natale”, alors que le tremblement de terre avait eu lieu en avril. La croisée s’est effondrée, emportant le transept, la partie finale de la nef, le coeur, l’orgue, le mausolée de Célestin V… Sans parler de l’ensemble de la structure qui a été ébranlée et donc mise en danger (énormément de fissures traversantes, les piliers ont bougé, menaces d’effondrement imminente).
    Mais les événements naturels semblent plus cléments que les catastrophes idéologiques. La tempête anticléricale qui balaye la France depuis 1789 ne s’apaisera que lorsque tout sentiment religieux aura disparu, c’est-à-dire avec la mort de l’Homme.
    Ou alors à quand une nouvelle législation pour la conservation du patrimoine ? A quand l’abolition du caractère prédominant du MH qui ne permet même pas leur sauvegarde ? A quand une réelle sensibilisation de la population aux problèmes du patrimoine architectural ? Exception culture ou culture exceptionnelle ? Que voulons-nous défendre ?

  6. Les talibans font de même avec le patrimoine…
    Les propheties de marie-julie parlent de temps ou l’hiver sera en été, du temps ou des hordes feront régner la terreur,ou les prisons seront ouvertes et ou les eglises seront detruires…
    Curieux! Affaire a suivre!

  7. Il faut s’inspirer des actions faites pour sauver d’autres églises dans la même situation. Il faut que la mairie s’implique davantage, et que les habitants mettent la pression en menaçant l’équipe municipale de sanctions lors des prochaines élections. Il est trop facile de ne rien faire pour dire ensuite: “nous n’avons pas assez d’argent à mettre dans des travaux de cette ampleur !”
    Et l’Etat doit mettre la main à la poche, lui qui est le premier responsable de ces édifices dont il nous a spoliés !

  8. La disparition des églises de pierre et ce qui est arrivé à Lourdes nous invite à nous accrocher plus que jamais à l’Eglise de Pierre et à son socle qu’est le Christ et à son cœur brûlant d ‘Amour pour nous en ces temps futurs qui vont être très durs .
    Notre foi sera notre rempart et notre arme , notre soutien aussi .
    Notre Mère ne cesse de nous prévenir , mais nous sommes si peu nombreux à l’écouter et à nous blottir sous son manteau protecteur …

  9. Une église dans chaque cœur … et ce sera gagné .

  10. Saint Maclou : rénovation, du sol au plafond !

  11. @ Réunion :
    “François répare mon Eglise” …
    De quel François parlez-vous ?
    Si c’est notre néerlandais normal, n’y comptez pas.
    Si c’est le Vrai, avec beaucoup de patience et de prières, nous rebâtirons pour une nouvelle multitude.

  12. A moins d’un miracle?
    Aide-toi, le ciel t’aidera: combien d’architectes , d’ingénieurs du bâtiment ou d’entrepreneurs de travaux, retraités ou non, seraient prêts à se coordonner pour évaluer objectivement la nature et le coût des travaux de conservation et de restauration? Si la situation est claire un projet peut être porté par du mécénat individuel ou associatif, avec le soutien de fondations comme celle du Patrimoine, l’aide des corps de métiers à impliquer et de chantiers de bénévoles étudiants ou non…
    La carence de l’Etat pour l’entretien du patrimoine religieux de son ressort remet en question la validité de la loi de 1905.

  13. Ces maires font exprès, par pure idéologie, de ne pas entretenir les églises jusqu’à ce que la situation devienne ingérable.
    Le notre fait exprès de laisser les fuites en toiture. Petit a petit il pleut dans l’église et les dégâts sont de plus plus en plus importants. Les charpentes sont attaquées et il ne fait rien non plus.
    Ils ont volé les églises en se les appropriant et maintenant ils viennent se plaindre d’avoir a les entretenir !! C’est inimaginable de cynisme.

  14. Ce qui n’est pas bien du tout lorsque cela est perpétré par des talibans devient une mesure de sains gestion lorsqu’ils s’agit de francs-maçons qui ne savent pas tenir la truelle mais uniquement le marteau pilon. Cette société ne mérite pas la beauté que nous ont transmis les siècles passés et elle n’aura rien de beau à donner à nos enfants sinon la laideur qui est leur seule mesure de conservation.

  15. Encore une ignominie de plus en ce pays de France !
    Faut il que la France soit tellement apostate pour voir de pareilles choses !
    Sainte Jeanne et sainte Thérèse aidez nous à relever le gant !

  16. Eglise Saint Jacques d’Abbeville: détruite!
    Eglise de Gesté: en cours de destruction!
    Ou vont-ils s’arrêter???
    La mairie n’a pas d’excuse, et il est inacceptable qu’elle se cache derrière le rideau du manque d’argent:
    -église classée: subvention de la DRAC!
    -église en péril: subvention de la Fondation du Patrimoine!
    A cela peuvent s’ajouter les subventions ou prix de bien d’autres associations comme la Sauvegarde de l’art français, ou le prix Pélerin magazine, etc.
    Que ces maires arrêtent de prendre leurs administrés pour des abrutis, et qu’ils respectent leur devoir (loi de 1905), merci!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services