Bannière Salon Beige

Partager cet article

Histoire du christianisme

L’Eglise comme communion

Au cours de son audience hier, Benoît XVI a évoqué la figure de St Pierre Damien :

"La communion avec le Christ crée l'unité d'amour entre les chrétiens. Dans la lettre 28, qui est un traité d'ecclésiologie de génie, Pierre Damien développe une profonde théologie de l'Eglise comme communion.

"L'Eglise du Christ – écrit-il – est unie dans le lien de la charité au point que, de même qu'elle est une en plusieurs membres, elle est tout entière mystiquement dans chacun des membres ; si bien que toute l'Eglise universelle se dénomme à juste titre unique Epouse du Christ au singulier, et chaque âme élue, par le mystère sacramentel, est considérée comme pleinement Eglise".

P Cela est important : non seulement l'Eglise universelle tout entière est unie, mais en chacun de nous devrait être présente l'Eglise dans sa totalité. Ainsi, le service de l'individu devient «expression de l'universalité» (Ep 28, 9-23). Toutefois, l'image idéale de la «sainte Eglise» illustrée par Pierre Damien ne correspond pas – il le savait bien – à la réalité de son temps. C'est pourquoi il ne craint pas de dénoncer l'état de corruption existant dans les monastères et parmi le clergé, en raison, avant tout, de la pratique de laisser les autorités laïques remettre l'investiture des charges ecclésiastiques : plusieurs évêques et abbés se comportaient en gouverneurs de leurs propres sujets plus qu'en pasteurs des âmes. Souvent leur vie morale laissait beaucoup à désirer. C'est pourquoi, avec une grande douleur et tristesse, en 1057, Pierre Damien quitte le monastère et accepte, bien qu'avec difficulté, la nomination comme cardinal évêque d'Ostie, entrant ainsi pleinement en collaboration avec les papes dans l'entreprise difficile de la réforme de l'Eglise. Il a vu que la contemplation n'était pas suffisante et il a dû renoncer à la beauté de la contemplation pour apporter son aide à l'œuvre de renouveau de l'Eglise. […]

Au fond de son âme, toutefois, Pierre Damien est toujours resté fidèle à l'idéal monastique : il est, pour nous, un témoin éloquent de l'absolu de Dieu qui nous appelle tous à la sainteté, libres vis-à-vis des compromissions avec le monde."

Partager cet article

1 commentaire

  1. J’ai appris quelque chose. Quelque chose qui m’explique pourquoi lorsque certains scandales éclatent à propos de l’Eglise je me sens plus toucher que pour d’autres scandales.
    Ce que disent BXVI et St Pierre Damien implique que nous aussi, nous soyons parfaits pour que l’Eglise soit pleinement à l’image du Christ: c’est motivant.

Publier une réponse