Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Légalisation de la GPA : l’enfumage

Légalisation de la GPA : l’enfumage

La présidente de la commission spéciale sur le projet de loi de bioéthique, le député UDI Agnès Firmin le Bodo, se réjouit sur Twitter de la facilitation de la GPA, alors que les débats parlementaires commencent…

“En même temps”, la Chancellerie corrige les informations de France Info : si une circulaire est bien « en cours de préparation », c’est pour « rappeler l’état du droit existant », affirme le porte-parole du ministère de la justice.

« La jurisprudence actuelle de la Cour de cassation permet la transcription de l’acte de naissance à l’égard du père et l’adoption de l’enfant par le conjoint ou la conjointe du père. Il ne s’agit donc pas d’une reconnaissance automatique ».

Mercredi 10 avril, la Cour européenne des droits de l’homme avait d’ailleurs validé ce mode d’établissement de la filiation par adoption pour les enfants nés par GPA en dehors du territoire national.

Vous le voyez arriver l’enfumage à plein gaz ?

« Le maintien de la prohibition de la GPA reste une ligne rouge infranchissable pour le gouvernement », poursuit-on à la Chancellerie.

Interrogée par des députés, le ministre de la santé Agnès Buzyn a, lundi 9 septembre, affirmé :

« La GPA est clairement contraire à nos principes éthiques. Il n’y a pas lieu d’en discuter ».

Et Aurore Bergé :

« Nous ne voulons ni n’ouvrirons la voie à la GPA ».

Alors reconnaître la GPA réalisée à l’étranger, qu’est-ce donc ? L’esclavage est légitime s’il est fait à l’étranger ? Comment cette ligne peut-elle tenir ?

En détournant les débats sur la GPA, le gouvernement espère-t-il un relâchement de l’attention sur les problèmes de la loi de bioéthique : extension de la PMA, redéfinition de la filiation, ouverture de la recherche destructrice d’embryons humains…

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services