Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Pologne

L’éducation sexuelle, une corruption de mineurs

L’éducation sexuelle, une corruption de mineurs

Le bras de fer entre les autorités polonaises et l’Union européenne est intéressante. Un projet de loi polonais visant à criminaliser la corruption sur mineurs dans le pays, se heurte à l’Union européenne au nom d’un droit prétendu à l’éducation sexuelle. En France, ce “droit” permet de corrompre des mineurs en leur procurant un enseignement à caractère pornographique, via les programmes scolaires de biologie, avec une forte propagande en faveur de l’homosexualité.

La controverse entre Strasbourg et Varsovie intervient au moment où la droite polonaise vient de remporter la victoire lors des récentes élections législatives, conservant la majorité à la Diète (Chambre basse), bien qu’étant devenue minoritaire au Sénat. Le 14 novembre, le Parlement européen a adopté une résolution – 471 voix pour, 128 contre et 57 abstentions – afin d’exiger de la nouvelle Diète polonaise le rejet d’un projet de loi visant à criminaliser l’éducation sexuelle des mineurs.

L’association « Pour le droit à la vie » – Pro Pravo do Zyciaa lancé une pétition au titre évocateur de « Stop à la pédophilie », rassemblant plus de 265 000 signatures, afin d’interdire et de punir toute action visant à la corruption des mineurs dans l’espace public, notamment en milieu scolaire. Ayant largement dépassé le nombre de 100 000 soutiens nécessaires à sa prise en compte, l’initiative populaire a été reçue par la Diète sortante, le 17 octobre, pour devenir un projet de loi : si ce dernier était approuvé, les ateliers d’éducation sexuelle organisés pour les mineurs au sein de certains établissements deviendraient illégaux, sous peine de trois ans d’emprisonnement pour les contrevenants. La large victoire du parti de droite Droit et justice – Prawo i Sprawiedliwosc (PiS) – aux élections législatives du 13 octobre devrait permettre à la Diète de Varsovie de résister aux pressions du Parlement de Strasbourg.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services