Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement

L’Ecosse coupe 14 millions d’arbres pour faire de la place à des éoliennes

L’Ecosse coupe 14 millions d’arbres pour faire de la place à des éoliennes

L’écologie comme idéologie :

Source

Partager cet article

17 commentaires

  1. Ce n’est pas de l’écologie.
    Il se trouve que dans les zones favorables, l’éolien est énergétiquement très rentable. c’est à dire que la quantité d’énergie produite par l’éolienne pendant sa vie est énormment plus importante que celle nécéssaire à sa construction, son installation et son démontage en fin de vie. Le reste est affaire de comptable, de taxation, de tarification et de cours de l’énergie, mais en général, les éoliennes placées en zone favorable peuvent être très rentables.
    Le capitalisme qui a des capacité d’adaptation fortes a compris qu’il y avait là une oportunité.
    Donc, les intérets des grandes entreprises primant sur tout dans notre monde, il ne serait pas complétement étonnant que cette information soit vraie.
    Ceci étant, un “gazouilli” n’est pas une preuve.
    Cet article est plus complet et montre que de nombreux arbres ont été replantés. Il reste à savoir de quelles essences.
    Il y a aussi des zones qui ont été laissées ouvertes parce que certaines espèces en on besoin.
    Par exemple, reboiser toute l’écosse avec des conifères ne serait pas non plus écologique.
    https://augustinmassin.blogspot.com/2019/01/ecosse-cinq-millions-darbres-abattus.html

    Il reste que nous avons le choix, si nous voulons avoir des ressources en énergies électrique entre les carburants fossiles importés et polluants, le nucléaire qui génére des déchets d’une durée de vie de plusieurs milliers d’années pour 30 ou 40 ans de fonctionnement d’une centrale, ou les énergies renouvelables avec une sobriété énergétique qui s’adapte à ce que la nature peut nous offrir.
    Je préfère les énergies renouvelables, mais c’est comme le reste, mal fait, mal géré, ça fonctionne mal.

    • @Haizkolari
      Les éoliennes fonctionnent 25% du temps, victimes des caprices d’Éole.
      Quant aux équipements, ils viennent rarement d’usines françaises.
      Et le surcoût pour le consommateur est considérable.
      Permettez-moi d’être sceptique vis-à-vis de vos arguments.

    • le coup des déchets nucléaires, agité par les idéologues antinucléaires, c’est de la propagande et du mensonge. La consommation moyenne d’Uranium 235 en France est de 1gramme par an et par habitant. Nous utilisons du combustible enrichi à 4%. En plus des produits de fission, il y a dans les déchets les produits d’activation des structures par le flux neutronique. Au total, pour la totalité des réacteurs en France, cela fait un volume de 600 m3, l’équivalent d’une maison de village. C’est stocké en profondeur dans des couches argileuses qui n’ont pas bougé depuis 3 millions d’années.
      Il était envisagé, après l’arrêt de Superphénix par les idéologues écolos, de l’utiliser comme incinérateur de déchets radioactifs. Ceci a été refusé par la pègre écolo, profitant de la lâcheté de la classe politique. On les comprend, c’est leur seul argument sérieux cintre le nucléaire.
      Il ne fait aucun doute que, après la disparition de la folie écologie politique confrontée au réel, les réacteurs à neutrons rapides seront de nouveau utilisés pour l’incinération des déchets à vie longue.
      D’autre part dans une échéance qu’on ne connaît pas mais qui est certaine, la fusion contrôlée sera maîtrisée. C’est l’énergie du futur, sans risque, et illimitée. Devinez qui est farouchement contre? Les escrologistes politiques!

  2. Chez nous, les écolos mettent le feu pour avoir les mains libres pour leurs projets de centrale solaire : en Gironde comme en Brocéliande. Plus facile que de faire admettre l’abattage de milliers d’arbres…

    • Légende.
      Les quelques incendiaires qui ont été atrappés, à part un pompier pyromane du midi, sont des représentant de la diversitude importée.
      Rappel : Daech, l’État islamique, a donné la consigne auxmusulmans résidants en France de tuer les français infidèles au couteau, avec des voitures ou des camions, et d’allumer des incendies.

      • Certes, il faut aussi compter sur la diversitude importée, ses couteaux fous, ses camions psychopathes, ses allumettes dans les bois…mais importons-en d’autres : il paraît qu’il n’y en a pas assez !

      • la diversitude importée est certes une grave menace pour la France.
        Mais la France a d’autres ennemis féroces et déterminés sur son sol: la classe politique dans son ensemble et, au premier plan, les escrologistes.

  3. Moi, j’ai entendu qu’en France, on brûlait des bois en Gironde pour créer une centrale solaire de 1000ha de panneaux photovoltaïques….bref, la même histoire écolo-débile mais chez nous.

  4. Le soleil est distribué gratuitement par le bon Dieu à tout le monde. En concentrer l’énergie pour ensuite devoir la redistribuer à tout le monde est une aberration comique. 1000ha de panneaux voltaïques ça n’a aucun sens .
    Avec de simples miroirs solaires on peut atteindre des températures très élevées pour faire des alliages spéciaux par exemple comme dans le four solaire du Prof. Felix Trombe à Mont Louis, mais même ce four n’a pas survécu à ma connaissance. On doit bien se mettre en tête que l’énergie électrique ne se stocke pas: yen a ou yennapa! Quand yennapa on fait quoi? Le panneau solaire est utile aux utilisateurs directs qui peuvent stocker l’énergie sous forme d’eau chaude par exemple réutilisable de nuit et ce sans aucun transport d’électricité coûteux.

  5. A l’école primaire on m’a appris que les pins avaient été plantés pour retenir le sable sinon la région devenait un désert…de sable !
    Maintenant on pourra toujours construire des murs de béton !!

    • Ce sont les pins des Landes qui ont aussi permis de fissurer les roches qui retenaient l’eau, transformant ces marécages en forêt productrice de résine, source de colophane, et d’essence de térébenthine. C’est ainsi que les bergers landais perchés sur de très grandes échasses ont disparu du paysage avec les marécages, pour faire place aux attelages de charrettes tirées par des mules et ces bergers se sont transformés en résiniers recueillant dans leurs charrettes chaque matin la précieuse résine. Toute cette économie locale me semble avoir disparu malheureusement au profit de la mondialisation qui nous fait acheter ces produits je ns sais où sous prétexte qu’ils seraient moins cher; je demande à voir. Quant aux pins écossais, c’est une autre histoire….que je ne connais pas…..

    • Ce n’était pas un désert, mais une zone de paturages marécageux. d’où les échasses traditionnelles des bergers landais d’autrefois.

  6. ” Les écolos, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît “…

  7. Il vaut mieux mettre les panneaux photovoltaïques sur les batiments modernes. (On évite les bâtiments classés).
    Par contre mettre des panneaux photovoltaiques sur des terres fertiles est une hérésie, alors que nous commençons à manquer de terres agricoles, même si on ne s’en rend pas bien compte.
    Avec 1/4 des toits des bâtiments existants, usines, centres commerciaux, lycées, universités, logements modernes, etc.. , on peut produire chaque année plus d’énergie électrique que ce que consomme la France.
    L’intéret est justement de mettre ces panneaux un peu partout sur le territoire national, et même européen, puisque les réseaux sont interconnectés. On bénéficie d’un phénomène de “moyenne”, et de plus on profite du fait que le soleil se lève plus tôt en Bulgarie, et se couche plus tard en Irlande ou au Portugal.
    Comme l’énergie photovoltaïque est actuellement minoritaire, et que les pics de consommations sont en grande partie le jour, la question du stockage ne se pose pas.

    Ceci dit, on peut stocket partiellement l’énergie électrique, soit en profitant des progrès énormes des batteries d’accumulateurs, ce que je ne recommande pas pour plusieurs raisons, soit utiliser des barrages de pompage, comme EdF le fait déjà de puis très longtemps.
    Quand on a trop d’énergie électrique, on pompe l’eau du bas vers le haut pour remplir un réservoir.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pompage-turbinage
    On peu y lire :
    <>
    Un exemple du peu de volonté réelle d’écologie véritable des branquignoles qui nous gouvernent :
    https://www.revolution-energetique.com/pourquoi-ce-barrage-hydroelectrique-alsacien-ninteresse-personne/

    Les chinois ont plein de défauts mais ils sont intelligents et industrieux, et ont la volonté de prendre le meilleur de l’occident et le meilleur de la tradition chinoise pour assurer leur avenir, éventuellement au détriment du nôtre.
    Je soupçonne qu’ils confient les décisions concernant leur industrie de production d’énergie à des ingénieurs compétents.

    • La citation :
      La Chine s’est fixé l’objectif de parvenir en 2020 à plus de 40 GW de pompage-turbinage afin de compenser l’intermittence des nombreuses centrales éoliennes et solaire en construction ; 60 GW sont en construction ou en développement et la Commission nationale de l’énergie espère atteindre une puissance installée de 90 GW en 2025.

  8. combien de champs d’éoliennes va-t-on voir à la place des forêts qui ont brulé cet été ? sur que les lobbys se frottent les mains !!

Publier une réponse