Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement

L’écologisme, cette nouvelle religion

Le culte de la Terre est désormais officiel en Grande-Bretagne où un jugement vient de donner la même protection juridique aux croyances environnementales qu'aux croyances religieuses. Dans son encyclique, le Pape dénonçait cette attitude :

"Si la nature, et en premier lieu l’être humain, sont considérés comme le fruit du hasard ou du déterminisme de l’évolution, la conscience de la responsabilité s’atténue dans les esprits. Dans la nature, le croyant reconnaît le merveilleux résultat de l’intervention créatrice de Dieu, dont l’homme peut user pour satisfaire ses besoins légitimes – matériels et immatériels – dans le respect des équilibres propres à la réalité créée. Si cette vision se perd, l’homme finit soit par considérer la nature comme une réalité intouchable, soit, au contraire, par en abuser. Ces deux attitudes ne sont pas conformes à la vision chrétienne de la nature, fruit de la création de Dieu. […] il faut souligner que considérer la nature comme plus importante que la personne humaine elle-même est contraire au véritable développement. Cette position conduit à des attitudes néo-païennes ou liées à un nouveau panthéisme: le salut de l’homme ne peut pas dériver de la nature seule, comprise au sens purement naturaliste."

Partager cet article

1 commentaire

  1. La convocation urgente d’un conclave de ver(t)s s’impose…Je suggère le choix de Nicolas Hulot comme Souverain Pontifiant

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.