L’écologie humaine : un projet de société

Un nouveau mouvement vient de voir le jour sous la houlette de Tugdual Derville :

"L’écologie humaine est un courant de réflexion au service de
l’action
. Elle s’intéresse à ce qui constitue « tout homme et tout
l’homme », pour promouvoir les politiques, les modes de vie et les
pratiques qui prennent soin de l’humanité.

Pluridisciplinaire, l’écologie humaine mobilise la philosophie,
l’éthique, le droit, l’économie, les sciences humaines et les sciences
de la nature etc., pour discerner ce qui fait l’essence de l’homme.
Ouverte à tous, elle considère l’homme et son humanité comme un précieux
patrimoine commun que chaque génération doit accueillir pour en prendre
soin et le transmettre dans son intégrité aux générations futures.

A l’heure où la nature de l’homme est menacée, l’écologie humaine
relève un défi politique majeur : placer l’homme et son humanité au cœur
de la société, comme mesure de toute chose
."

6 réflexions au sujet de « L’écologie humaine : un projet de société »

  1. PK

    Ce n’est pas idiot car c’est basé sur le même principe que les PNN : ça donne un socle commun à tous…
    Et si en plus, cela permet de « déconfisquer » le débat écologique de la gauche, c’est bon à prendre !

  2. Estup

    Merci à Tugdual Derville et à ceux qui l’ont rejoint pour lancer ce mouvement “ECOLOGIE HUMAINE”, et servir l’Evangile là où Dieu les a mis.
    Dieu ? Il ne fait pas de bruit, il ne milite pas, il agit dans les coeurs. Sachons reconnaître ce qui est à Son service. Il a dit par la bouche de Jésus : “Jugez l’arbre à ses fruits” et “Ceux qui ne sont pas contre nous sont avec nous”.
    Fraternellement.

Laisser un commentaire