Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

“L’Ecole, c’est un lieu de Culture, pas un lieu de libre-expression”

Cette phrase est d'Isabelle Adjani qui présentait son dernier film "la journée de la jupe", passé cette semaine sur Arte et qui a battu un record d'audience. Marianne va jusqu'à écrire :

"Tout n’est pas perdu. Cantet et Bégaudeau
n’ont peut-être pas encore gagné la partie. Et Sarkozy, l’assassin de
la Princesse de Clèves, non plus. Les IUFM n’ont pas réussi à formater
tous les enseignants. Partout, dans notre pays, des professeurs ne
baissent pas la garde. Si on ne devait en citer qu’une, ce serait
Cécile Ladjali qui abreuve ses élèves de culture classique dans un lycée ZEP
. Il y a quelques années, L’esquive
d’Abdellatif Kechiche avait été saluée par la critique. Ces élèves qui
jouaient Marivaux en banlieue, c’était déjà un coup de canif à la
théorie de “l’élève au centre”. Mais peu l’avaient fait remarquer
".

Les meilleurs morceaux de ce film "côté profs" sont visibles ici.

Lahire

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Cet extrait de Marianne, et l’attitude d’Isabelle Adjani sont un hymne à la qualité et à l’espoir, le seul véritable espoir possible pour les français d’origine ancienne ou récente
    Personnellement j’aurais attendu çà de la part de quelqu’un qui veut ressembler à Napoléon
    Il ne m’a pas déçu sur le plan économique
    (les gens qui travaillent et qui entreprennennt savent bien que le climat a changé et s’est amélioré) mais sur le plan de l’union nationale, c’est mal parti
    Il est vrai que Napoléon n’était pas non plus un homme de Culture, comparé à un Louis XIV

  2. “Il est vrai que Napoléon n’était pas non plus un homme de Culture, comparé à un Louis XIV.”
    Ah non ! Napoléon a rédigé les statuts de la Comédie Française au Kremlin lorque Moscou se consummait sous les flammes allumées par le Comte Rostopshine.
    Napoléon a fait réaliser des oeuvres splendides pour Paris. Napoléon s’est entouré des meilleurs artistes (David, Gros, Gérard, Isabey, Talma, Le Sueur, Paisiello, Percier & Fontaine…) pour honorer la peinture, le théâtre, la musique et les intérieurs.
    Napoléon a laissé son emprunte dans les rues de Paris, et même dans le mobilier à Trianon et à Fontainebleau.
    Actuellement, entre la machine à caca, les colonnes de Buren, les oeuvres de Koons et la littérature de caniveau, notre époque est pétrie de mauvais goût et d’inculture. De quoi regretter le style empire et le mode neo-classique.

  3. @ Xtophe
    C’est malheureusement également Napoléon qui a étatisé l’enseignement et tué les libertés universitaires, livrant l’Université au contrôle idéologique de la pensée officielle depuis 2 siècles. Ce qui a consacré l’effacement des institutions universitaires françaises et préparé la mian-mise de la culture par la gauche.
    L’Arc de triomphe et les arcades de la rue de Rivoli n’ont rien de très beau : c’est très caserne et pompeux. On dirait de l’art socialiste stalinien ou hitlérien avant la lettre. Quant au style Empire, c’est plus que lourd, comparé au Louis XVI ou au Charles X. Non ?

  4. A Pascal G.,
    “Des goûts et des couleurs”… Comme disait Sacha Guitry…
    Le mobilier Louis XVI est précurseur du style Empire ; et pour ma part je préfère bien plus ce dernier, car le style Louis XVI me semble un peu bâtard : coincé entre la volupté du style Louis XV et la rectitude du style Empire.
    Quant à l’architecture, je ne la considère ni laide, ni même lourde. Je ne trouve ni de frises, ni de corniches, ni d’élégants frontons sur les édifices élevés par Staline ou Hitler. A la différence du style Empire qui s’inspire du style antique, l’architecture socialiste fait dans la sobriété et le dépouillement : bref, rien de bien éblouissant…
    Certes, le style baroque (la chapelle du château de Versailles édifiée par Louis XV par exemple) est bien plus flamboyant que le style Empire.
    Mais à titre de comparaison, d’aucuns considèreront que le style architectural du Second Empire (le Palais des Beaux-Arts de Lille par exemple ou les grandes réalisations hausmaniennes) n’est qu’une réplique grossière de l’architecture classique. N’empêche que c’est beau…. Du moins à mes yeux… Même si j’ai conscience que pour pour réaliser ses grandes avenues, le baron Haussman a fait raser quantité de quartiers populaires parisiens.
    Le style Empire a une identité propre et a laissé des traces. Le style Louis XVI – et a fortiori le style Charles X que je ne connais pas du tout – sont bien moins emblématiques.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services