L'écho d'Ancenis : "L’enfant au centre du débat"

Très étonnant et très bon article à soutenir et à faire connaître :

"En ces temps de Noël, les chrétiens fêtent un immense enfant : Jésus. Né il y a plus de 2 000 ans, Jésus Christ n’est pas n’importe quel enfant pour les croyants, c’est le fils de Dieu lui-même, incarné, fait homme, grâce à la Foi de la Vierge Marie.

Cet enfant a été élevé par un homme et une femme, Joseph et Marie, des gens simples et pieux. Ils seraient affolés aujourd’hui. Car de quoi parle-t-on dans notre pays ? De quoi est-il question si nous ne nous élevons pas contre la folie de quelques-uns ? Il est question de toutes les dérives de ceux qui veulent tout et son contraire.

Ils sont deux hommes, elles sont deux femmes et ils s’aiment. La société leur reconnaît ce droit. Il est vrai qu’ils furent dans un passé récent assez mal vus, souvent moqués, parfois même persécutés. On n’en est plus là. Ces couples homosexuels se heurtent à la nature, il faut un homme et une femme pour avoir un enfant. Qu’à cela ne tienne, avec la procréation médicalement assistée, il n’est pas bien difficile pour une femme d’avoir un enfant, avec la gestation pour autrui, il faut être équitable, les hommes devraient pouvoir s’acheter l’enfant de leur rêve.

Pas de problème sans solution… D’ailleurs, ces enfants pourront choisir leur sexe dans quelques années. Pourquoi leur imposer d’être homme ou femme ? Seule leur attirance sexuelle leur permettra de choisir entre “monsieur” ou “madame”.

Et finalement, pourquoi imposer à une femme d’abîmer son corps en portant des enfants si on peut payer d’autres femmes pour le faire ? Vous pensez que j’exagère ? Allez voir déjà le business qui se fait aux Etats-Unis autour de toutes ces questions et vous verrez combien coûte un enfant. Vous trouverez tout sur Google en tapant “PMA” ou “mère porteuse”.

Alors, si vous ne voulez pas de cette évolution monstrueuse, dites non aujourd’hui à ce mariage homosexuel où l’adoption et la PMA sont déjà inscrits. Si vous ne le faites pas au nom de ce Jésus que nous fêtons cette semaine, faites-le pour que tous les petits Français à venir ne soient pas victimes de la folie de l’époque.

Offrez-leur un avenir où ils pourront continuer à dire “papa” et “maman”. Venez défiler à Paris le 13 janvier ! Après, il sera trop tard.

3 réflexions au sujet de « L'écho d'Ancenis : "L’enfant au centre du débat" »

  1. Jean Theis

    Dans le même temps, on entend sur des radios périphériques françaises des émissions pour expliquer les liens qui se tissent pendant la grossesse entre la femme et l’enfant, les aptitudes futures de cet enfant, par exemple, à parler des langues étrangères selon la langue parlée par la femme qui le porte, etc etc

  2. Marino

    ” Jésus Christ n’est pas n’importe quel enfant pour les croyants, c’est le fils de Dieu”
    – LU pour vous :
    TUNISIE : Béchir Ben Hassine prononce une fatwa contre la célébration du réveillon
    Le Cheikh Béchir Ben Hassine a prononcé une fatwa, lors du prêche du vendredi dernier, contre la célébration des fêtes de fin d’année, à savoir Noël et le Réveillon, en soulignant que ces festivités sont une manifestation de mécréance.
    Le Cheikh Béchir Ben Hassine a affirmé que les chrétiens célèbrent Noël en croyant que Jésus est le fils de Dieu. Par conséquent, que les musulmans fêtent la naissance de Jésus de Nazareth signifie qu’ils célèbrent la mécréance et admettent cette confession malsaine.
    Le quotidien Assarih rapporte, dans ce même contexte, que le Cheikh Béchir Ben Hassine estime que la célébration du réveillon est une forme de rétablissement de la subordination de la Tunisie aux pays de l’Occident.
    A l’instar du Cheikh Béchir Ben Hassine, plusieurs imams orateurs, spécialement ceux d’obédience salafiste, ont appelé les fidèles à boycotter les festivités du réveillon.
    […]
    http://www.tuniscope.com/index.php/article/19682/actualites/societe/hassine-162512#.UOFmn66z6Sp

Laisser un commentaire