Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

L’échec du Parti de la France analysé par son secrétaire général

PdfLu ici :

"Ne nous voilons pas la face, nos résultats sont effectivement très décevants. Nous ne parvenons pas à remplir notre objectif minimal qui était d’obtenir au moins 1% dans 50 circonscriptions pour accéder à une petite subvention publique annuelle qui nous aurait facilité la tâche pour nos dépenses matérielles et militantes afin de mener notre action politique.
Les raisons sont multiples : l’abstention massive qui a favorisé les partis du Système et exposés médiatiquement, l’apathie de nos compatriotes face à la colonisation migratoire et la ruine de notre pays, l’illusion de voter « utile » en préférant le candidat du Front mariniste (quel qu’il soit) à celui du Parti de la France, la proximité des élections législatives avec les Présidentielles qui démobilise complètement l’électorat protestataire,…
Même si nous ne sommes pas parvenus à émerger électoralement lors de ces législatives, comme d’ailleurs tous les « petits » partis qui ont été laminés et dont la plupart ont fait des scores inférieurs aux nôtres, nous avions le devoir de tenter le coup. Personne d’autre ne portait nos idées.
Seuls les candidats de l’Union de la Droite Nationale défendaient clairement un projet de droite nationale, européenne, identitaire et fermement opposé à la colonisation migratoire de la France (d’où notre slogan « La France aux Français »).

Si les perspectives électorales à court terme ne nous sont pas favorables, le Parti de la France entend poursuivre le combat politique sous diverses formes pour défendre les idées qui sont les nôtres (…)

Pour tout dire, ne me retrouvant plus du tout politiquement dans ce qui est désormais une écurie électorale et une rente financière au service d’un clan, le devenir du FN m’indiffère complètement.
Néanmoins, il est dommage que de nombreux patriotes sincères se laissent berner par un parti qui n’est plus qu’un leurre pour canaliser la légitime colère populaire (…)

Le Bloc Identitaire ayant lamentablement échoué dans ses petites tractations foireuses de rapprochement avec le Front mariniste, il s’en prend à ceux qui sont parvenus à faire ce dont lui-même a été incapable, c’est à dire présenter près de 70 candidats dans toute la France (…)

Le 30 juin, le Parti de la France participera à une grande manifestation à Paris en l’honneur des combattants de l’Algérie française, organisée notamment par Roger Holeindre et Pierre Descaves. La sécurité sera d’ailleurs assurée par le SEP (Service Encadrement Protection), le service d’ordre du Parti de la France.
J’invite tous les patriotes français à venir rendre hommage aux combattants français et aux victimes de cette guerre que notre armée a gagné, contrairement aux mensonges de la propagande pro-FLN relayée par l’ensemble des médias français.
D’autre part, le Parti de la France va continuer de se structurer un peu partout en France suite à la dynamique militante que les élections législatives ont entraîné.
Enfin, le Parti de la France dispose désormais d’un local sur Paris où il pourra accueillir ses adhérents et sympathisants à partir de septembre prochain".

Partager cet article

22 commentaires

  1. Harcèlement textuel contre le FN : cet excès à viser plus le FN que l’UMP ne rend pas le PdF très attirant. Cela fait penser en politique aux querelles entre catholiques, tjrs terribles et passionnelles entre proches et prochains théoriques.
    Pourquoi s’en prendre au Bloc Identitaire ?
    A quand la fin de la guerre civile dans la droite nationale ?
    Le PdF serait mieux inspiré de tenter de se rapprocher du FN en vue des régionales, européennes et surtout municipales de 2014.

  2. “J’ai fait un peu de bien, c’est mon meilleur ouvrage”, a dit un grand Français. Certes, il faut défendre ses idées, mais il faut surtout défendre son pays et son peuple. Si la défense pure et dure de nos idées passe avant la défense, fût-elle opportuniste et pragmatique de notre pays et de notre peuple, alors, écrivons de beaux livres pleins de belles idées pour un avenir que nos enfants ne verront pas ! En politique, comme en famille; l’humilité est la mesure du courage. On ne peut jamais tout dire et l’on ne peut jamais tout faire : accomplissons ensemble, en frères de France, le peu que la réalité rend aujourd’hui possible ! La mauvaise foi, et la bonne foi fourvoyée tergiversent toujours, et c’est à cela qu’on les reconnaît, si on ne les confond pas.

  3. Très bonne analyse de la situation de la droite nationale : pas de perspective électorale en dehors d’un Front National ultramédiatisé qui a tout renié au profit de la dédiabolisation et de la démagogie électoraliste.

  4. le fait de na pas avoir presente de candidat a la presidentielle n a pas ameliore la lisibilite des candidatures UDN aux legislatives, les electeurs sont paresseux, quand ils ne savent pas a quoi correspond une candiddature, ils retournent vers quelque chose de connu, de mediatise

  5. je souscris au deux premiers commentaires. Carl LANG, qui fut mon directeur du FNJ, livre la une analyse de déception, de rancoeurs, sans aucune perspective et recul. Ca ne correspond pas à l’homme que j’ai connu.
    @hervé
    votre commentaire relève de l’imprécation incantatoire. Il vous faudra démontra que le FN :
    1-à tout renier (sic)
    2-qu’il fait de la démagogie électoraliste (resic)

  6. Carl Lang partage avec Mélenchon la même obsession : Marine Le Pen. Il en devient ridicule.

  7. A Hervé:
    Votre commentaire est à l’image de cet article: de petites attaques conte-productives, sans aucun arguments, sans crédibilité.
    Bref, dérisoire.

  8. Ne pas aller jusqu’au bout de la candidature à la présidentielle a été un échec patent pour le Parti de la France qui n’a donc pas réussi, contrairement au parti de Nicolas Dupont-Aignan, à rassembler au moins 1% des voix dans 50 circonscriptions.
    L’analyse de Thomas Joly est tout à fait pertinente et pose encore une fois la question de la réaction tardive au népotisme familial qui ne date pas de l’accession de Marine Le Pen à la présidence du FN. C’est en 1998 qu’il fallait réagir. Or qu’ont fait les Carl, les Roger, les Bruno, les Martine, les Jacques etc. à ce moment-là ? Ils étaient tous derrière celui qui les a jetés comme de vieilles chaussettes trouées par la suite.
    Voilà la lourde responsabilité qu’ont à assumer ceux qui aujourd’hui incarnent en effet la véritable et authentique droite nationale : avoir laissé faire et avoir réagi TROP TARD. Car après Marine Le Pen, il y aura, dans quarante ans, Marion Maréchal (qui deviendra peut-être député sans aucune autre expérience que celle d’être la petite-fille de JMLP), puis la fille que cette dernière aura eu entre temps dans quarante autres années… Ensuite il n’y aura plus de France.
    La résistance est donc totalement sidérée par un clan aux leviers de commande d’un parti factice et représenté par des imposteurs maçons, républicains, gauchards, laïcistes, islamophiles, droitsdel’hommards, militants de la culture de mort. C’est totalement vrai. C’est totalement sinistre. J’aimerais bien connaître la réaction des “patriotes”, ou ceux qui se disent tels, quand ils apprendront l’élection du maçon Collard pour lequel le candidat de l’UMP s’est récemment désisté. On nous racontera certainement que c’est une excellente nouvelle pour la France… En attendant, le catholique Bruno Gollnisch ne profite pas de cette sollicitude de l’UMP. Etrange, non ?

  9. Pour reprendre ses propres mots, le devenir du PdF de Carl Lang nous indiffère totalement.
    Né sur la rancoeur et l’aigreur, ce groupuscule ne prospérait que sur les crocs en jambe qu’il tendait au FN, tentant vainement de lui soutirer quelques miettes de sa popularité.
    Peine perdue, le FN est aujourd’hui plus fort qu’il ne l’a jamais été.
    Le PdF n’existe pas dans l’opinion des Français; son score abyssal l’a une nouvelle fois ridiculisé.
    Vae victis.

  10. Les adhérents du parti de Carl Lang en 06 ont appris par les affiches électorales officielles l’existence d’une candidate du Parti de la France… C’est dire l’inorganisation et explique l’échec mérité de ce parti.

  11. Quel gâchis…

  12. L’extrêmisme, c’est le sectarisme.
    Voilà en quoi le fantômatique Parti de la France est bien d’extrême droite.
    Depuis trop longtemps, la droite nationale est extrêmiste parce qu’elle ne sait rien faire d’autre que se diviser, se subdiviser et s’éparpiller en guerres picrocholines…
    Tout n’est pas parfait au FN. Soit.
    Faut-il pour autant s’enfermer dans une bastille obscure qui ressemble de fait de plus en plus à une coquille vide ?
    Si l’alternative à droite, c’est une secte partisane qui n’a d’autre souci que l’Algérie française, non merci…

  13. Vu la teneur de certains commentaires, on sent que c’est avec un grand plaisir que certains se complaisent dans un néo-FN adoubé par le Système et qui a prêté allégeance à l’ensemble des dogmes maçonniques.
    Je préfère encore voter pour un parti ultra-minoritaire mais qui défend mes idées que pour la PME lepéniste.

  14. Le passage de l’article le plus drôle est ceui-ci: “D’autre part, le Parti de la France va continuer de se structurer un peu partout en France suite à la dynamique militante que les élections législatives ont entraîné”
    une “dynamique” avec 0,1% des voix,des candidats inconnus etc ? apparemment AUCUNE dynamique
    Quel rigolo….

  15. certains commentaires sombrent dans le ridicule (solange et hervé). Oser écrire ” néo-FN adoubé par le Système et qui a prêté allégeance à l’ensemble des dogmes maçonniques” ou “un parti factice et représenté par des imposteurs maçons, républicains, gauchards, laïcistes, islamophiles, droitsdel’hommards, militants de la culture de mort” montrent à quel niveau de réflexion sont descendus leurs auteurs. Ces gens n’ont qu’un seul combat politique : MLP et le FN. Il suffit de se rendre sur leurs sites et blogs pour mesurer à quel point leurs haines et rancoeurs sont devenues pathologiques. Leurs obsessions et mensonges en font pour demain de remarquables alliés pour l’UMPS.

  16. a Hervé:
    votre commentaire est l’image du précédent: aucun argument: des attaques gratuites, rancunières, aigres et donc commentaire sans intérêt…

  17. les gens susceptibles de voter PDF sont des “convaincus”, refusant les concessions. cela a été une erreur magistrale que d’appeler à voter Nicolas Sarkozy aux présidentielles.

  18. J’avoue ne pas comprendre @ Solange que je viens de lire : il est assez loufoque d’affecter de ne pas voir combien le FN a progressé en 5 ans, et combien l’UMP semble devoir en tenir compte ou disparaître.
    Quant aux attaques sur les personnes et sur les Le Pen, sont-elles pertinentes : cette famille à su parler aux Français et c’est l’essentiel. Rien n’empêche chacun de militer : mais faut-il le faire pour obtenir 0,1 % ou 18 %.
    Il est souhaitable -mais hélas ce ne sera pas le cas certainement- que lors des prochaines régionales le PdF ne reprenne sa guerre fratricide dans le cadre de la proportionnelle, et ne fasse pas chuter par sa présence les listes FN : dans la réforme SARKOZY de fusion des conseils régionaux et généraux, il y a des seuils en dessous desquels on ne peut aller au second tour, ni avoir d’élus, ou on en perd.
    Si le PdF n’a que cela comme manière d’exister, nuire sans rien construire, cela le rendra odieux aux yeux de beaucoup de ses sympathisants : il faut savoir cesser les guerres civiles.

  19. Certains se battent pour des idées et des convictions, d’autres pour des pourcentages électoraux et quelques places d’élus que le Système veut bien leur accorder…
    A chacun de choisir son camp, mais à quoi bon soutenir un FN vidé de sa substance idéologique ?
    L’illusion démocratique semble avoir encore de beaux jours devant elle vu les réactions de certains…

  20. Il s’agit d’un compte rendu d’entretien accordé par M. Joly à Contre Info. Ce n’est pas évident à première vue. En revanche, le communiqué de presse que le PDF a publié sur son site officiel a t il été signalé ?

  21. Carl :”Le FN ne te doit rien, mais tu dois tout au FN……!!!”

  22. messieurs du PdF
    ne vous plaignez pas c’est de votre faute
    même défaut que l’UMP ;
    ostracisme envers le FN;
    parachutage presque partout;
    méconnaissance du terrain;
    pas d’implantation locale
    manque de suivit des conseils donné par des organisations comme CIVITAS ou catho en campagne
    faites comme les Cosaques pénétrez le milieu populaire,devenez conseiller municipal! ,membres d’associations etc
    infiltrez vous
    comme l’UMP avec le FN vous jouez aux aveugle de la réalité et vous vous plantez

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]