Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Le Saint-Siège condamne l’attaque contre le Liban

Déclaration du Cardinal Sodano à propos de la situation au Liban :

"La situation proche-orientale est préoccupante et le Pape suit attentivement avec ses collaborateurs des développements dramatiques qui risquent de dégénérer en un conflit de dimension internationale.
Comme par le passé, le Saint-Siège condamne les attaques terroristes comme les représailles militaires. Le droit à se défendre n’exempte pas un état du devoir de respecter les règles du droit international, tout particulièrement lorsqu’il y va de la sauvegarde de la population civile.
Le Saint-Siège déplore en particulier l’attaque dont est victime le Liban, pays libre et souverain, tenant à assurer de sa solidarité un peuple qui a tant souffert pour son indépendance.
Une fois de plus, il est évident qu’un dialogue sincère entre les parties en cause constitue la seule voie digne de la civilisation".      
      
      
      
      
      

Isra
Israël a isolé le Liban du reste du monde par de nombreux bombardements et tué de nombreux civils. Pour avoir une idée des dégâts de ce matin, voir ce diaporama.

Et ce n’est malheureusement pas fini : les membres de l’ONU n’ont pas réussi à tomber d’accord sur une demande européenne de cessez-le-feu; les Etats-Unis s’en prennent au Liban, à la Syrie et à l’Iran; le Hezbollah (Liban) déclare la guerre à Israël; des milliers de Libanais fuient vers la Syrie…

Lahire

Partager cet article

17 commentaires

  1. Voilà, c’est le troisième commentaire que je supprime et c’est le troisième qui met en cause la déclaration du Saint-Siège de façon incorrecte ou non argumentée.
    Certes, le Saint Siège n’est pas infaillible. Mais ce n’est pas une raison pour ressortir des viens poncifs, donner dans le hors-sujet ou tenir des propos indécents.

  2. Vive le Liban chrétien !

  3. @ Hubert :
    Encore un dérapage et carton rouge !

  4. Pardon ?
    Si j’affirme que dans ce processus de guerre, le Vatican ne désigne pas explicitement le véritable coupable et préfère s’enfermer le politiquement correct en affirmant qu’il “déplore en PARTICULIER l’attaque dont est victime le Liban, pays libre et souverain”.
    Quel autre argument faut-il fournir que la simple obsevation des faits et sa confrontation avec cette déclaration.
    […]

  5. “Le droit à se défendre n’exempte pas un état du devoir de respecter les règles du droit international”
    Petitérzatz.
    Le droit Vatican est bien meilleur que toute cette soupe : le droit international.
    Creuse immitation de la projection logique de la vérité vaticane, catholique, royale, noble, validée, sereine, belle, intelligente, phrasée, charpentée, vieille, française, allemande même !, belge, déposée, argumentée, complête, répétée, valable, centrale, compréhensible, expliquée, facile, vraie, évidente, célèbre, appuyée, non-juive, super-musulmane, presqu’orthodoxe, imitée, et bien sûr, jamais égalée.
    Souhaitons le Saint siège à la télé.

  6. @ l’inconnu, sans doute Hubert :
    Relisez correctement le communiqué :
    1 – Il ne s’agit pas du Vatican, mais du Saint-Siège. La nuance est de taille.
    2 – Le Saint Siège condamne les actes terrroristes et les représailles militaires, donc les deux parties en présence.
    3 – Le coupable est celui qui commet la faute (culpa donne coupable) :il s’agit bien d’Israël puisque le communiqué se borne à condamner la violation du droit international que commet Israël en tuant des civils.
    4 – Je retire votre dernière partie : elle remet en cause l’intégrité du cardinal Sodano et le fondement de sa réflexion qu’est l’enseignement de l’Eglise. A la question que vous y posez, je réponds : vous êtes irrévencieux voire insolent.
    Les commentaires ont un but précis sur le Salon Beige que vous pourrez découvrir ici :
    http://lesalonbeige.blogs.com/about.html
    Le votre semble sortir du cadre.
    Il n’est pas bon, à mon goût, de rendre public ce genre de polémiques. On peut très bien échanger plus discrètement et donc moins vertement par mail. C’est souvent plus constructif !
    Au plaisir de vous lire par mail.

  7. Vous avez raison concernant la discrétion, mais je ne peux VRAIMENT pas laisser passer le fait que le Saint Siège (la nuance est pour moi ténue)n’implique dans cette déclaration qu’un seul coupable, et il s’agit d’Israel.
    Le reste des évènements est passé sous silence.(J’ai cheché d’autres déclarations mais je n’en ai pas trouvé.Informez nous…)
    Vous noircissez quelques passages et vous rajoutez des informations lacunaires semblant refléter votre opinion. Je me permets de vous dire que je la trouve partiale.
    Avec mes respects

  8. ps: mon nom est Amos

  9. La deuxième guerre mondiale avait été annoncée lors des apparitions de Notre-Dame de Fatima à Lucie au début du XXe siècle. Il a été déjà maintes fois précisé que “deuxième” ne veut pas dire “seconde” et que cela implique donc une troisième guerre mondiale… Cette troisième guerre mondiale constitue-t-elle le fameux troisième secret dont n’a jamais voulu rendre compte le Saint-Siège ? Il me semble par ailleurs avoir entendu ou lu (mais où ?) que l’origine de cette troisième guerre viendrait d’un petit pays…

  10. @ Amos :
    Ok, sauf sur votre dernier point. Je sais que losque j’exprime ce que je pense, il n’y a pas besoin d’aller lire entre les lignes pour le voir! Non, rien ne semble refléter mon opinion : ne la cherchez pas, elle vient toute seule quand elle est exposée !
    Dans ce post, je relate.

  11. La troisième guerre mondiale a commençé le 8 Mai 1945…Des millions de corps sont tués, mais plus grave infiniment, des millions d’âmes se perdent…relire le message de Fatima sur l’enfer.Prière- pénitence.

  12. @ Inconnu
    La fin de la deuxième guerre mondiale (le 2 septembre 1945 et non le 8 mai) n’implique par forcément le début de la troisième. Nous étions certes entrés dans une période de grande instabilité géo-politique avec des tensions nombreuses (Etats-Unis – U.R.S.S., Europe de l’Est…), des guerres civiles, des guerres entre Etats Souverains (Proche-Orient) mais peut-on parler pour autant d’une véritable guerre mondiale à l’instar de ce que nous avions vécu en 14-18 et en 39-45 (nombreux sont ceux qui le pensent comme vous autour de moi et je le sais)? Peut-être que quelque chose d’encore plus grave nous attend aujourd’hui, quelque chose d’inimaginable qui nous surprendrait par son horreur comme nous avons été surpris par les horreurs de la 2GM et qui nous ferait irréversiblement prendre conscience de l’avénement d’une nouvelle guerre sans limites.

  13. Il est absurde de condamner Israël au nom du droit international et de la sauvegarde des populations civiles. Aucun État de la région ne respecte ces aspects seulement cent fois moins qu’Israël. Le Hezbollah est tenu de désarmer et de dissoudre son bras militaire, par différentes résolutions onusiennes. Israël avait pour sa part à évacuer toutes les troupes du Liban. Seul Israël a obtempéré. Et comme les NU, comme de juste, n’ont RIEN entrepris pour obtenir du Hezbollah qu’il se plie à se décisions et qu’il a attaqué Israël sans provocation aucune, Israël, pour défendre ses populations civiles, fait aujourd’hui ce que les NU auraient dû faire: il désarme et dissout le Hezbollah. Et j’ajouterais que les (vrais) civils libanais savent parfaitement quelles cibles les Israéliens doivent viser pour cela. Et les Israéliens visent bien, contrairement aux terroristes du Hezbollah.
    Il faut cesser d’oublier constamment qu’Israël, en tant qu’État, est LE représentant de la civilisation dans cette région. Il est si facile de critiquer les États civilisés, et si commode de détourner le regard des actes des groupes barbares. Mais, en conscience, c’est indigne.

  14. La Palestine il y a 100 ans était plus civilisée que cet ‘Israël’ d’aujourd’hui, comme celui de 1935, de 1920, de 1947, de 1953, de 2001 etc.
    Avoir à lire “qu’Israël, en tant qu’État, est LE représentant de la civilisation dans cette région” dans le Salon Beige est décevant, triste, c’est prendre l’internaute pour un inculte incapable de raisonner, ni de saisir la réalité des choses qui sont pourtant bien exposées.
    Je maintiens mon appellation’d’entité sioniste’, plus exacte. Si ‘Israel’ fut jamais un état, ce que je conteste, dès le lendemain l’entité sioniste l’avait bafoué.
    (je ne souhaite pas polémiquer ad noseam; ma critique est plus fondamentale – c’est ‘une mauvaise idée’, au départ – , malgré l’actualité certes fournie)(et il n’y a pas que le Liban, en Palestine…)

  15. A propos de Marek : “Cette troisième guerre mondiale constitue-t-elle le fameux troisième secret dont n’a jamais voulu rendre compte le Saint-Siège ?”
    Le texte du troisième message a déjà été présenté publiquement.

  16. “3 – Le coupable est celui qui commet la faute (culpa donne coupable) :il s’agit bien d’Israël puisque le communiqué se borne à condamner la violation du droit international que commet Israël en tuant des civils.”
    NON! Pourquoi n’avez-vous pas parlez avant l’attaque d’Israêl au Liban de la condamnation de l’ONU (qui ne brille pas par son impartialité)de l’attaque du Hezbollah contre l’Etat hébreux?
    http://www.french.xinhuanet.com/french/2006-07/13/content_283716.htm
    Pourquoi ocultez-vous que le Vatican et Benoit XVI condamnent AUSSI les attaques des terroristes (musulmans)?
    http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1407061_terre_sainte
    Pourquoi, avec deux posts traitant du sujet mettez-vous l’accent sur la seule responsabilité d’Israël alors que cet Etat de droit se défend après avoir subit des attaques de rockettes depuis fort longtemps sans que personne n’y trouve à redire, alors que cet Etat fait tout pour la paix comme le montre son retrait du Lyban et de Gaza?
    Pourquoi en traitant ce sujet de façon partiale, j’ai l’impression que vous vous alignez sur l’islamiquement correct qui ronge l’Union Européenne et particulièrement la France?
    J’avais cru, Lahire, après votre magnifique post sur l’islamisme (à propos de la Somalie) que vous aviez compris tout ce que l’islam signifiait à la lumière de la lecture du Coran et de la vie de Mahomet qui en tuant tous les juifs de Médine construisait la directive antisémite de l’islam.
    Que nous le voulions ou non, le combat qui se déroule au moyen Orient nous concerne ; si Isrêl, le seul Etat de droit démocratique situé au milieu des Etats arabo-usulmans est détruit, l’Europe suivra.
    Après le samedi viendra le dimanche (après les juifs, les chrétiens) :
    sourate 5-51 : « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes »
    sourate At-Tawba :30-31 :« Les Juifs disent : “Uzayr est fils d’Allah”(Dieu) et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d’Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu’Allah les anéantisse ! Comment s’écartent-ils (de la vérité) ? Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent » [sourate At-Tawba :30-31]
    Tous ceux qui soutiennent VOLONTAIREMENT ceux qui mettent en pratique les textes islamqiues en occultant les faits réels sont avec les ennemis de cet Etat de droit non-muslman “qu’il faut rayer de la carte” “parce qu’il fait une tâche honteuse” sur cette region majoritairement musulmane, soutiennent nos ennemis qui nous imposent subtilement et patiemment la sharia dans nos sociétés occidentales européennes.
    Ceci dit sans haine aucune, ni colère mais par amour de la vérité et des faits qui démontrent qu’une guerre commencé depuis 1400 ans ( naissance de l’islam) est en train de s’accelérer grâce au brouillage permanents des données qui pourraient nous éclairer et permettre de nous défendre efficacement contre ceux qui veulent islamiser coûte que côute la planête entière.
    A méditer sérieusement et sereinement.
    Respectueusement,

  17. @ Marianne et à tous :
    Bien sûr que non, je ne m’aligne pas sur l’islamiquement correct. Bien évidemment, je ne remets pas en cause un iota de mon post sur l’islamisme. Ma position ne change pas !
    Seulement, je fais deux posts informatifs : je rapporte les évènements de l’actualité du moment : l’attaque d’Israël et le communiqué du Vatican.
    Je souligne juste dans le premier que l’attaque est disproportionnée par rapport à l’agression : la notion de guerre juste selon saint Thomas et qui est celle de l’Eglise condamne cette attitude! Point barre.
    Permettez de rappeler ici les quatre conditions de la guerre juste :
    – Que le dommage infligé par l’agresseur à la nation ou à la communauté des nations soit durable, grave et certain.
    – Que tous les autres moyens d’y mettre fin se soient révélés impraticables ou inefficaces.
    – Que soient réunies les conditions sérieuses de succès.
    – Que l’emploi des armes n’entraîne pas des maux et des désordres plus graves que le mal à éliminer.
    Je ne juge pas les motivations d’Israël, je ne prends parti pour personne, ni Palestiniens, ni Hezbollah, je ne renie pas pas mes écrits, je ne justifie aucun acte terroriste, etc, etc…
    Je ne traite que d’un point et d’un seul : la disproportion de la riposte et son incompatiblité avec la doctrine de l’Eglise.
    Je ne pense pas qu’il se trouve ici quiconque qui pense que la fin justifie les moyens et que penser qu’une guerre est juste suffit à cautionner tous les débordements et la mort d’innocents.
    Alors, on se détend, on traite du sujet sans prêter à quiconque des intentions supposées ou des idées en sachant pertinemment qu’il ne les a pas.
    Et je repose donc la problématique posée par mon premier post : L’action d’Israël resqpecte t-elle les quatre conditions d’une guerre juste.
    On trouvera des éléments de réponse dans la déclaration du Vatican et entre ses lignes.
    Enfin, d’une manière générale, ce n’est pas parce qu’on dénonce l’attitude d’une personne qu’on renie la totalité de l’individu en question. C’est du pharisianisme. Merci de ne pas me le prêter.

Les commentaires sont fermés pour cet article