Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Espagne

Le pays basque, indépendant ?

On apprend que le Parlement européen a voté une résolution, présentée par la gauche communiste, socialiste et verte demandant l’autodétermination du pays basque espagnol et la remise en cause de l’intégrité territoriale de l’Espagne. Cette résolution a été adoptée aujourd’hui par 10 voix de majorité, parmi lesquelles on trouve les voix des 8 députés français de l’UDF.

A quand le tour de la Corse ?

Michel Janva

Partager cet article

19 commentaires

  1. C’est effectivement la meilleure chose qui pourrait arriver à la Corse. Se dépétrer de cet immonde Etat jacobin. Un Etat qui, s’il a tué les vieilles Provinces de France et la substance même du pays, n’a pas eu encore la peau de la Corse…

  2. D’accord sur le fond avec Ivane.
    Pourtant, sur la forme, on peut s’inquiéter de la possibilité pour une juridiction européenne de démanteler à sa convenance un état encore souverain …

  3. tout a fait d’accord avec vous Ivane
    seules les sécessions locales, aussi népotistes ou mafieuses soient elles, pourront tuer l’état jacobin, qui est tout autant mafieux.
    En vertu du principe de subsidiarité, mieux vaut un mafieux local qu’un mafieux parisien.
    Là dessus Bruxelles aura un effet bénéfique, en contribuant à supprimer l’héritage des coupeurs de têtes.
    Dans sa soif de concentration de pouvoirs pour construire une Europe encore + jacobine que les Etats, elle est en rivalité avec eux et finira par les démanteler, pour le + grand bien des peuples et des identités.
    Quand tomberont les chaînes posées par les Etats, alors se lèveront les peuples d’Europe, et ils sauront se guérir de leurs métastases ethniques.

  4. Oui mais ce sont les mêmes UDF qui ont voté cette résolution qui pousseront les hauts cris lorsque le Pays Basque français sera adjoint au futur Euzkadi indépendant!

  5. Diviser pour mieux règner.
    Si une nation ne fait déjà guère le poids face à Bruxelles, que feront de petites provinces autonomes ? qui de plus devront leur autonomie à Bruxelles, donc seront redevable à l’UE…
    Et que devient notre histoire ? la France est l’héritage que nous ont légué les rois avant d’être le champ d’expérimentation des républicains. Après la Corse, la Bretagne, la Savoie etc… bref fini la France
    Atomiser la société et la couper de ses racines pour mieux la diriger : quel sinistre programme !
    Qu’il faille revaloriser les provinces françaises et remplacer le centralisme jacobin par la subsidiarité : oui, mais l’indépendance : non. Je ne suis pas pour la politique du pire : il faut “travailler” la politique française pour qu’une fois réformée, des lois justes recherchant le bien commun bénéficient à toutes les provinces françaises. Laisser se multiplier des petits états inspirés du même système ne ferait qu’agraver les choses : il n’y aurait plus 1 Etat à convertir mais 5 ou 10…

  6. Doit-on en conclure que, selon l’adage, “le Diable (en l’occurence le Parlement Européen et toute sa clique mondialiste, islamolâtre et anti-européenne justement) va une fois de plus porter pierre” ou , plus prosaïquement “se tirer une balle dans le pied” à force de contorsions?

  7. C’est du n’importe quoi !
    La France a mis des siècles à se construire pour finir unifiée.
    Nous avons des responsabilités envers les Corses et Bretons Basques, et tout peuple des régions françaises, DOM-TOM compris!
    C’est faire le jeu des révolutionnaires que d’accepter ou de favoriser l’indépendance de ces régions!
    De plus la majorité du peuple de ces régions ne veulent pas de l’autonomie !
    Ce n’est pas l’indépendances des régions qu’il faut obtenir, c’est la suppression de l’Europe telle qu’elle est conçue.
    Vous feriez le jeu de l’Europe en autonomisant les régions.
    C’est le but recherché par les révolutionnaires qui gouvernent encore l’Europe.
    Ces maudits francs-maçons ne veulent que l’éclatement des nations, pour mieux instaurer leur détestable village globale.
    Quant ils auront réussi, ils domineront la terre entière.
    Soyons catholiques avant tout, et ne soyons pas complices de nos ennemis.
    Le problème n’est pas politique, il est religieux.

  8. Il est bien connu que la Corse n’est en rien empétrée dans un système mafieux…
    Le problème ne vient pas du pays, mais de son REGIME. Le problème, ce n’est pas la France, c’est l’oligarchie qui la dirige.

  9. La chance de la Corse est la beauté de ses paysages et l’hospitalité de ses habitants qui attirent plus de 2 millions de touristes chaque année, pour une population locale de 200 000 habitants. Le malchance de la Corse est que la plus grande part des revenus du tourisme ne profitent pas à la population Corse alors que sans elle, ce tourisme de qualité n’existerait pas.
    Pour répondre à Ivane, ce qui fait “résistance” en Corse n’est pas un fantasmatique peuple corse mais une mafia internationale à visage corse qui fonctionne de la même manière que la mafia islamique à visage musulman.

  10. France ou Europe c’est tout un. Une même idéologie de type maçonnique qui prétend mettre les réalités des peuples au service de l’économie marchande. Ce n’est pas “l’Europe” qui a tué les Provinces de France, c’est l’Etat français. Ce n’est pas l’Europe qui livre nos villes et nos quartiers à l’immigration de colonisation, c’est l’Etat français.
    Les seules réalités ethniques subsistant aujourd’hui et offrant quelque résistance au système, ce sont justement ces petites patries encore vivaces… Si ces gens ne veulent pas subir le sort de nous autres pauvres ilotes, je ne les en blâmerai certainement pas !

  11. “Laisser se multiplier des petits états inspirés du même système ne ferait qu’agraver les choses : il n’y aurait plus 1 Etat à convertir mais 5 ou 10…”
    Ce ne sont pas les Etats qu’il s’agit de “convertir” mais les peuples… Laissons ces constructions ubuesques conduire leur logique mortifère à son paroxysme… Et soyons prêts pour ramasser l’héritage… En attendant, veillons à ne pas nous laisser contaminer par ce qui meurt… Ce qu’essaient justement de faire les Corses…

  12. “ce qui fait “résistance” en Corse n’est pas un fantasmatique peuple corse mais une mafia internationale à visage corse qui fonctionne de la même manière que la mafia islamique à visage musulman.”
    Oui en tout cas on peut tres bien insulter les Français n’importe où dans la rue; personne ne bronchera. Ce n’est pas le cas en Corse… Il y a bien un peuple corse… Il n’y aura bientôt plus de peuple français…
    Une leçon de plus que, pour vivre et durer, une nation n’a pas nécessairement besoin d’un Etat… Et qu’au contraire, il arrive, quand l’Etat est la proie de la pègre des partis, qu’il soit le meilleur instrument de destruction de la Nation.

  13. Ouf! Quand la Corse sera indépendante et la France islamique avec charia et tout le tralala, les Français de souche pourront demander l’asile politique et confessionnel à la Corse catholique. Ce qui risque de faire du monde…

  14. En lisant cela, et aussi en repensant à l’inflation énorme et la perte de pouvoir d’achat qu’a impliqué le passage à l’euro (attention, pas l’inflation annoncée par l’INSEE, la vraie), je me souviens qu’un seul candidat en 2002 avait parlé de sortir de l’Europe. Même moi, à l’époque, j’avais trouvé cela idiot. En fait, l’idiot, c’était plutôt moi… (quoique j’avais voté JMLP : l’honneur est sauf !).

  15. Moi qui suis breton, j’ai peur que cela entraîne un jour ou l’autre le même effet sur la Bretagne.
    Mais heureusement qu’il y a la prière !
    Et j’aime beaucoup la remarque de amdg au sujet de l’asile politique en Corse.

  16. Je pense que si les gens de l’ETA étaient au pouvoir au Pays Basque, les droits de l’hommistes de tout poils déchanteraient.
    Si ces gens n’aiment pas les castillans, encore bien moins les émigrés africains, je pense.

  17. en premier je suis basque ! en deux le pays basque espagnol est une des province les plus riche d’espagne ! en trois c’est indépendance est une grosse connerie ! en quatre l’ETA à fait beaucoup de bien à l’espagne du temps de franco mais comme tous les mouvements révolutionnaires a dérivé vers le banditisme ! en cinq que le pays basque ait une certaine autonomie c’est un minimum (vu son passé et notre culture ) mais tout devrait s’arreter là . bonne soirée à tous

  18. Echelle comunale échelle régionale échelle nationale échelle continentale échelle mondiale…
    Aucune ne doit nuire aux autres… Chacune sa spécificité, et les prérogatives dues à ses qualités spécifiques [… ]
    La spécificité de l’échelle nationale en tout cas, c’est d’être pleine et complête et… indépendante !

  19. C’est bien lire dans un site catholique une personne en train de soutenir l’ETA. Ben si vous n’aviez pas remarqué, vous faites une différence entre les morts en temps de Franco et après. Très catho. Soutenir même une partie de l’histoire d’un groupe d’extrême gauche et anti-catholique c’est vraiment une grosse ânerie. Et les autres en train de dire que c’est mieux pour la France et pour la Corse que la Corse s’en aille, ben bravo aussi. Et aussi la Bretagne, la Savoie, l’Occitanie, le Flandre … Je ne peut pas soutenir l’opinion de ceux qui pensent que c’est mieux une France a moitié mais avec un bon système politique. 1. Le système ne va jamais changer de cette façon. 2. Moi je choisis mon pays uni avant de changer de système.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]