Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : le référendum / France : Politique en France

Le Non de Le Pen

Vous pouvez retrouver le discours de dimanche du Président du Front National pour le non à la Constitution. Extrait :

"Les partisans du oui, …, nous ont toujours présenté comme une évidence les vertus de l’Europe de Bruxelles qui allait amener prospérité, progrès social et plein emploi. Aujourd’hui, ils s’efforcent d’arracher le OUI suicidaire par un déluge de propagande totalitaire. Envoi unilatéral de l’exposé des motifs, véritable plaidoyer pour la Constitution, à
42 millions d’électeurs. Achat de milliers de panneaux publicitaires. La Commission de Bruxelles, elle, inonde les lycées de brochure de propagande. Ils mobilisent les vieilles vedettes de la politique et les font monter au créneau.
Mais, les Français peuvent juger par eux-mêmes des résultats : tous les indicateurs de l’économie française sont au rouge, parfois même au rouge vif.
Jugez-en :
– le déficit public a atteint en 2004, 3,7 % du PIB français soit 59,8 milliards d’euros. C’est la cinquième année consécutive que nous dépassons le fameux critère des 3% fixé parle Pacte de Stabilité.

– la dette publique a atteint 65,6 % du PIB contre 63,9 % en 2003, soit 1.066 milliards d’euros ; 7.000 milliards de francs.

– chaque français, du nourrisson au vieillard est endetté à hauteur de 17.000 euros. Une bagatelle pour M. Seillière, mais plus d’un an de salaire pour un smicard !

– le chômage vient de dépasser officiellement 10,2% de la population active soit 2.500.000 chômeurs selon le ministère du travail mais en réalité le double,

– le commerce extérieur, traditionnellement excédentaire, en particulier avec l’agro-alimentaire, a dépassé 8 milliards d’euros en 2004, de déficit,

– par ailleurs, la France a le plus faible taux d’emploi des plus de 55 ans en Europe avec 32 % contre 41 % en moyenne dans l’Union européenne.

– Selon le ministère de l’intérieur, 280.000 immigrés sont entrés légalement en France en 2004 sans compter les clandestins évalués au minimum à 150.000. Cela fait 430.000 personnes, au bas mot !"

Un non salutaire.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]