Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Le Liban à la dérive

Depuis l’assassinat le 14 février de Hariri, personnage très controversé, le Liban connaissait un regain de l’opposition contre le régime pro-syrien. La Syrie avait tout à gagner à agir de la sorte. L’enjeu est la tenue des prochaines élections législatives.

Depuis, les Etats-Unis et la France obtinrent de l’ONU l’application de la résolution 1559 exigeant le retrait des troupes syriennes et le désarmement des milices pendant que le gouvernement libanais démissionnait.

Mais les Etats-Unis devant aux Syriens l’arrestation du demi-frère de Saddam Hussein, Damas profite de ce flottement et propose alors un retrait très progressif de ses troupes du Liban, pendant que les pro-syriens prennent la rue pour lui montrer son soutien. La France n’a pas trop bougé depuis.

Aujourd’hui, deuxième démonstration de force des pro-syriens dans une manifestation anti-américaine. Demain l’opposition essaiera de répondre.

Pendant ce temps, sans gouvernement et sans parlement, le Liban s’enlise au bénéfice des pro-syriens : le Liban a jusqu’au 12 avril pour légiférer sur la tenue de ces fameuses élections législatives, légifération impossible sans gouvernement. La défaite annoncée des pro-syriens n’aura pas lieu, tant que règnera le chaos…

Lahire

Partager cet article