Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Travailler le 24 décembre ?

Le ministre du Commerce Renaud Dutreil en total accord avec les orientations de l’UMP pour 2007, a jugé mercredi dernier qu’il trouverait "absurde" que les magasins ne soient pas ouverts la veille de Noël.

Rappelons-nous ce qu ‘écrivait Jean-Paul II dans sa  lettre Dies Domini :
" A notre époque, il reste nécessaire de faire effort pour que tous puissent connaître la liberté, le repos et la détente nécessaires à leur dignité d’hommes, avec les exigences religieuses, familiales, culturelles, interpersonnelles qui s’y rattachent et qui peuvent difficilement être satisfaites, si l’on ne réserve pas au moins un jour par semaine où il sera possible de jouir ensemble de la faculté de se reposer dans une atmosphère de fête. (…)
C’est pourquoi il est naturel que les chrétiens veillent à ce que la législation civile tienne compte de leur devoir de sanctifier le dimanche, même dans les conditions particulières de notre époque. (…) Le repos des dimanches et des jours de fête revêt une dimension "prophétique", puisqu’il affirme non seulement le primat absolu de Dieu, mais aussi le primat et la dignité de la personne qui l’emporte sur les exigences de la vie sociale et économique.
"

Il ne tient qu’à nous de faire en sorte que ce jour soit respecté en refusant de nous rendre dans un supermarché ce dimanche 24 décembre. C’est aussi l’appel que lance la CFTC Paris: Le dimanche 24 décembre: Offrez un Noël à une famille, n’allez pas dans les grandes surfaces.

Rappelons nous le message de Notre Dame à la Salette: "Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder. C’est ça qui appesantit tant le bras de mon Fils."

François Tievre

Partager cet article

13 commentaires

  1. C’est aussi le message de Marie lorsqu’elle apparut au milieu du XIXème à un vigneron qui travaillait sa vigne le dimanche, dans l’arrière-pays héraultais. Marie porte en ce lieu là le vocable de Notre-Dame du Dimanche. Elle rappela au vigneron que le dimanche devait être sanctifié, et que si lui et ses compères sanctifiaient ce jour, le travail des autres jours porterait plus de fruits.
    Je vous enverrai la prière à Notre-Dame du Dimanche si cela vous intéresse.
    In Christo.
    Quentin.

  2. Sous divers prétextes dont le principal est celui de la rentabilité économique, on va encore brader la qualité de vie des salariés et notre bel héritage chrétien….

  3. Je ne pense qu’il faille s’inbsurger contre cette ouverture car il y a là un concours de circonstances à ne pas négliger. Libre aux cathos de ne pas ouvrir leurs magasins le dimanche et de laisser passer l’un des plus gros chiffres de l’année qui permet de tenir leur(s) commerce et de faire vivre leur famille.Mais ils doivent comprendre que la veille de Noël, étant donné les dates de ces vacances, il y aura encore plus d’affluence que les autres années et que c’est impossible de ne pas se rendre compte qu’il y aura cette année EXCEPTIONNELLEMENT un impératif pratique.

  4. Il est curieux de penser que les achats qui ne seraient pas fait le jour même du 24 décembre ne se réaliseraient ni la veille ni le lendemain.
    Ce d’autant que si l’on y regarde bien les autorisations d’ouverture ne sont rarement données pour répondre aux petits commerces mais aux grandes surfaces! (voir l’étude des diverses associations syndicales et de consommateurs)
    En effet libre aux catholiques de ne pas ouvrir le dimanche…libre à eux également de ne pas acheter ce jour là!!

  5. @Mad Taupin
    On sait tous ce qu’il advient malheureusement des autorisations exceptionnelles…

  6. “Libre aux cathos de ne pas ouvrir leurs magasins le dimanche” ? et les salariés de ces ‘gentils’ directeurs de magasins qui ouvrent le dimanche, vous croyez qu’ils sont libres et qu’ils n’ont pas de pression pour venir travailler comme les autres ???
    Allons donc !
    De toute façon le calcul est absurde. Le pouvoir d’achat étant constant (voire en baisse), plus il y a de magasins ouverts le dimanche plus le “pactole”, normalement concentré sur 6 jours, se partage sur 7 jours… avec en contrepartie une augmentation du nombre de salaires payés !

  7. Mais qui en général iront faire leurs achats ce dimanche 24 décembre ? Les retardataires qui vont ainsi se retrouver dans une cohue infernale… Quel plaisir! Après le rush des autoroutes, voici celui des magasins.

  8. j’aime bien le terme EXCEPTIONNELLEMENT par ce que c’est souvent le pretexte qu’invoque le libéral pour vendre son âme.
    je me demande si l’éponyme de racaille n’est adaptable qu’aux mineurs des banlieues et ne peut être adapté EXCEPTIONNELLEMENT à certaines grenouilles de cabinets ( ministériels)

  9. @mad taupin
    Il est peut-être facile pour vous de faire le choix de ne pas travailler ce jour-là si cela vous chante, mais vous pourriez penser à tous les employés qui n’auront pas ce choix si leur enseigne ouvre le 24 !
    Oui le chiffre d’affaire risque d’être mirobolant… Mais l’adoration, ce jour là, d’un petit Enfant devrait valoir tous les trésors de ce monde…

  10. Travaillant dans la grande distribution, je peux dire que travailler les 24 et 31 décembre ne m’enchante guère.

  11. travail des femmes de nuit, suppression des dimanches, hold up sur le lundi de Pentecôte,etc, etc nous sommes en pleine régression sociale au sein d’une société d’une violence croissante de manière exponentielle.Les apprentis sorciers qui nous mènent au désastre seraient bien inspirés de réfléchir à temps: le Bon Dieu est patient , mais il finira bien par se fâcher.

  12. Il y a quelques années dans le Sud-ouest, une adolescente, d’une famille qui tient une épicerie dans le centre d’une ville moyenne ou toutes les épiceries sont ouvertes le dimanche, nous a raconté que le prêtre qui avait converti la famille leur avait dit que s’ils fermaient le dimanche pour obéir à Dieu, ils doubleraient leur chiffre d’affaires. Mais, a-t-elle dit, “Nous ne l’avons pas doublé.” Sourire.
    “Nous l’avons triplé.”

Publier une réponse