Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le CRAN contre les Malgaches

La nouvelle édition 2007 du "Petit Robert" soulève la colère du président du Conseil représentatif des associations noires (CRAN) Patrick Lozès qui conteste la définition du mot colonisation dans ce dictionnaire :

Robert "Dans l’édition 2007 du ‘Petit Robert’, quand vous ouvrez le dictionnaire au mot colonisation et coloniser, vous lisez: ‘Colonisation: mise en valeur, exploitation des pays devenus colonies‘. Quant à coloniser, vous avez ‘coloniser un pays pour le mettre en valeur"’.

"Nous pensons que le Petit Robert ne peut pas faire moins [et il] doit retirer le dictionnaire. Il n’est pas possible que l’on continue à instiller que la colonisation a pu avoir un rôle positif".

Pas possible ? Dans Présent de demain, Alain Sanders reprend un article de L’Express de Madagascar qui, dans son édition du 23 août :

Gallieni "rappelle que les médecins français ne détruisirent pas l’oeuvre médicale autochtone entreprise par les missions. Tout au contraire […]. Le 11 octobre 1896, Gallieni nomme le docteur Rasamimanana, […] médecin du dispensaire d’Antananarivo. Au profit des seuls Malgaches. Le 4 décembre, Gallieni déclare les consultations gratuites pour ces derniers. Instruction ainsi complétée en 1897 :

«Ordre à tout médecin militaire du corps d’occupation de donner des soins et des médicaments aux autochtones qui se présenteraient.»

«Plus tard, écrit L’Express de Madagascar, il promulgue un décret organisant l’assistance médicale en Imerina. Assistance qui sera ultérieurement étendue à toute l’île grâce, en particulier, à la création du corps des médecins indigènes assimilés alors au grade de sous-gouverneur (5 octobre 1900).»

Sanders conclue en écrivant qu’il vaut mieux lire L’Express de Madagascar que L’Express français. Ajoutons que le CRAN doit lire l’hebdomadaire du ‘colonisateur’ plutôt que le quotidien malgache…

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. par penchant personnel pour la conservation des cultures et religions indigènes (ce qu’on appelait naguère l’ethnographie), qui font selon moi la richesse du monde et sa diversité,j’ai été, pendant assez longtemps, et de façon égoiste,dubitatif sur les avantages supposés de la colonisation (pour la même raison qu’on peut imputer la disparition de la culture étrusque à l’extension de l’empire romain)mais maintenant, quand on voit tous ces malheureux se lancer sur l’océan à bord de radeaux de fortune, peut-on encore en être convaincu?
    ?
    je me demande au contraire maintenabnt si l’acte de plus genereux ne consisterait pas en une recolonisation, dÜT6ELLE NOUS COÜTER UNE FORTUNE

  2. Je trouve que ce monsieur cherche vraiment la querelle dans les détails. Par définition, une colonisation consiste bien en la mise en valeur et en l’exploitation d’un pays. La vraie question, qui échappe à la définition d’un dictionnaire, est politique : cette mise en valeur, cette exploitation se fait-elle au profit ou au détriment des habitants du pays ? Les réponses varient selon les pays et leurs histoires. Mais le Petit Robert ne s’engage pas là-dessus. Il reste donc bien dans son rôle de dictionnaire (et pas de livre d’histoire).

  3. Sans s’engager dans des considérations politiques, on ne peut pas nier que l’assistance médicale apportée par les pays colonisateurs fut un côté positif.
    A moins que les “intellectuels” du CRAN nous reproche la surpopulation et la famine en afrique…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services