Bannière Salon Beige

Partager cet article

Science

Le vaccin contre le virus H1N1 : un nouveau scandale “Distilbène” ?

Le DES ou diéthylstilbestrol est une hormone de synthèse prescrite sous la marque Distilbène aux femmes enceintes en France entre 1950 et 1977 pour prévenir les fausses couches, les risques de prématurité et traiter les hémorragies de la grossesse. Sa nocivité a été clairement établie chez les enfants exposés in utero, en particulier chez les filles, atteintes pour certaines de cancers du vagin et du col de l'utérus. Au moins 160.000 enfants auraient été exposés au produit. Hier, les victimes de ce "médicament" ont remporté une victoire juridique, plus de 30 ans après son interdiction (1977).

Aujourd'hui, le Premier ministre demande aux personnels de santé de se faire vacciner contre la grippe H1N1 alors que nombre d'entre eux refusent, s'inquiétant des effets secondaires. Sachant que les personnes prioritaires à cette vaccination sont les femmes enceintes. Plutôt que de s'apercevoir de sa nocivité dans 25 ans, le principe de précaution exige de s'abstenir du vaccin.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il y a visiblement beaucoup à savoir sur les vaccins. En GB les BCG seraient ils la cause d’autisme se demande un grand journal :
    http://www.guardian.co.uk/society/2009/sep/22/autism-rate-mmr-vaccine
    Autism just as common in adults, so MMR jab is off the hook
    Autism affects 1% of the adult population, the same rate as for children, says a large study, which undermines claims that the MMR vaccine is to blame

  2. Assez d’accord avec vous. Les décrets d’autorisation de mise sur le marché du vaccin se font d’ailleurs attendre, on se demande pourquoi…
    Malheureusement, la vaccination sera contrainte dans de nombreuses administration; ainsi dans les armées, ne pas se faire vacciner pour les personnes désignées (un tiers des effectifs estimé)sera considéré comme “se mettre volontairement inapte au service en cas de contraction de la gripe A”.
    Et sanctionné comme tel pour les contrevenants…

  3. Vous êtes rigolo Trahoir. “undermine” signifie “saper”. Donc le titre de l’article semble plutôt indiquer que le BCG n’est pas responsable d’un accroissement des cas d’autismes. Cependant, il me semble qu’il y a bien eu des problèmes et peut etre encore concernant les adjuvants. Mais les études statistiques semblent démentir l’idée d’autisme dus aux vaccins. C’est comme ça.. “Autism affects 1% of the adult population, the same rate as for children, says a large study, which undermines claims that the MMR vaccine is to blame”. Attention, si on ne fait des recherches qu’avec une orientation fixe sur internet, on trouve toujours à boire et à manger… Surtout si emporté dans son élan, on traduit de manière approximative …

  4. Et si la vaccination, dns les semaines prochaines était déclarée OBLIGATOIRE, finalement, pour toute la population, comment faire pour y échaper ? Pour part, je ne me fais plus vacciner contre la grippe saisonnière depuis des années, je me sentais mal suite au vaccin.Si je suis grippé néanmoins, l’arsenal médical est suffisant pour me soigner.Alors, pourrons-nous échapper à cette tyranie ? Faire semblant avec un médecin complice ? Ne pas se présenter à une convocation éventuelle ?

  5. @ Marion a perdu son taille crayon
    Quand un journal veut sortir une info sans se faire attaquer devant les tribunaux, il agit “par défaut” :
    “Hé bien cher lecteur, vous ne vous en êtes jamais douté donc on va vous le dire : rassurrez vous, vous ne risquez pas d’attraper de graves maladies. Vraiment vraiment rassurez vous, vous ne risquez rien, d’ailleurs on va publier ça dans un des plus grands journaux anglais et le mettre gratuitement sur internet le mois même où débute la campagne de vaccination contre la grippe A. Comme ça on ne relancera pas la polèmique, on ne rameutera pas les indécis qui, comme beaucoup, ignoraient même qu’un vaccin tellement commun et éprouvé depuis des années pouvait être soupçonnné de porter atteinte à la santé de ceux qui sont censés se protéger avec.”
    ps : je suis à peu prés aussi compétent que vous en anglais par contre je vous invite à vous rapprocher de groupes de formation qui vous expliqueront comment fonctionnent les médias. D’ailleurs pour votre gouverne, tentez simplement de faire passer une info sérieuse valable et validée dans un journal, même de province, et les journalistes vous répondront “on est gavés d’infos toute la semaine, on pas que ça à faire, et c’est mon chef qui décide”.
    Donc je dit à nouveau avec un rajout :
    “En GB les BCG seraient ils la cause d’autisme se demande INDIRECTEMENT un grand journal PUBLIé à des centaines de milliers d’exemplaires ALORS QUE COMMENCE LA VACCINATION ANTI GRIPPPE A.”
    Maintenant, bien que vous me preniez pour un crétin je vous remercie de me démontrer encore comment les plus grandes manipulations ont pu arrriver dans nos milieux causant échec et frustration. Etes vous d’origine pied noir par exemple, ou liée à des milieux militaires, etc…. ?

  6. Je viens de découvrir votre post d’hier et je suis stupéfaite de la tournure que prend votre campagne anti-vaccination. Vous avez l’air d’oublier que les adjuvants qui sont “attaqués” depuis quelques jours ne seront pas présents dans les vaccins administrés aux femmes enceintes, justement en vertu du principe de précaution (car il n’y a aucune étude faite à ce sujet). Comme dans tout vaccin, le virus sera évidemment désactivé.
    Ma soeur médecin m’a fait comprendre que c’était en quelque sorte un “devoir moral” de se faire vacciner (sauf cas spéciaux évidemment) pour limiter au maximum la propagation du virus. Le risque zéro n’existe pas,bien sûr, mais il est moins grand dans la vaccination que dans la maladie: souvenez- vous de ces personnes décédées, mort due à la vitesse de développement du virus contre laquelle le système immunitaire ne répond plus.
    J’en profite pour répondre à Louis: l’arsenal médical pour soigner n’est pas 100 pour 100 fiable, nous en avons malheureusement eu la preuve.
    [Mais bien sûr : le distilbène a été vendu pendant 27 ans avant que l’on s’aperçoive qu’il était cancérigène… Les effets secondaires doivent être examinés dans la durée. Et puis, entre nous, quel intérêt de se faire vacciner : ce virus est très contagieux, mais ses effets sont bénins. Il y a d’autres causes médicales plus graves. MJ]

  7. Obligation de se faire vacciner ?
    Marion, si vous le refusez (à juste titre), vous pourrez opposer le principe de précaution inscrit dans la Constitution et vous prévaloir de la désobéissance civile.
    Il suffit juste d’avoir un peu de cran et de ne pas se laisser impressionner par les mesures coercitives du gouvernement.
    Nul doute que si la vaccination est obligatoire, les contrevenants risqueront dix ans de prison et dix mille euros d’amende…
    Mais si des millions de Français refusent, ces peines seront inapplicables ! De plus, il faudra nous faire passer devant un juge et quel que soit son jugement, nous pourrons faire appel, puis aller en Cour de Cassation.
    Ce sera à chacun de choisir : entre des aléas judiciaires et des ennuis de santé.
    Pour ma part, je n’hésite pas une seconde : tous au tribunal !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services