Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / Liberté d'expression

Le Tribunal administratif de Paris estime à son tour que prier sur la voie publique dans le cadre d’une manifestation est parfaitement légal

Le Tribunal administratif de Paris estime à son tour que prier sur la voie publique dans le cadre d’une manifestation est parfaitement légal

Suite à la déclaration en vue d’organiser un rassemblement sur la voie publique dimanche 22 novembre 2020 place de Saint-Sulpice à Paris, le préfet de police a répondu par un courrier qu’il autorisait la manifestation à la double condition de respecter strictement les règles sanitaires qui lui ont été notifiées par la direction de l’ordre public et de la circulation et

« que ne se déroulent pas sur la voie publique des prières de rue. En cas de non respect de ces prescriptions, les participants seront verbalisés et dispersés ».

Saisi en référé, le Tribunal Administratif de Paris a estimé que, ce faisant, alors que le Préfet de police n’a fait valoir aucune nécessité de préserver un trouble à l’ordre public, il doit être regardé comme interdisant par principe une manifestation qui, par son but ou par sa forme, serait une manifestation extérieure d’un culte. Par conséquent, sa décision en tant qu’elle conditionne la tenue d’une manifestation à l’interdiction de faire des prières de rue, porte une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de manifestation.

Conclusion :

Il résulte de ce qui précède que la décision d’interdiction contenue dans le courrier du préfet de police du 20 novembre 2020 doit être suspendue.

Lire l’ordonnance du tribunal

Partager cet article

9 commentaires

  1. L’illégalité est une caractéristique de l’ensemble de ce “gouvernement” à tous les échelons

  2. L’Allemand est condamné à manger sa belle casquette brodée d’or. Et pour faire digérer, il peut y ajouter les épaulettes assorties. Il a la dent dure, ça devrait passer tout seul…
    Bon appétit, Monsieur le Préfet !

  3. Normal car alors la prière devenait une atteinte à l’ordre public : tranquillité publique ? sécurité publique ??
    Salubrité publique peut-être ???

    Pauvre Préfets réduits à jouer les vopos d’un gouvernement de plus en plus dictatorial, pas toujours à leur coeur et corps défendant il est vrai…

    Les valeurs de la République sans doute.

  4. Le Préfet Lallement se croyait tout permis. Et pan sur le bec ! Après un tel camouflet, espérons qu’il aura la décence élémentaire de présenter sa démission… à moins que Darmanin ne lui signifie auparavant son congé, ce qui montrerait à tous que l’incompétence et l’abus de pouvoir sont encore sanctionnables et sanctionnés dans notre pays…

  5. voila la preuve que ce gouvernement “approuve”” ipso facto les violences qui accompagnent les manifestations : sans violence, ce n’est pas une manifestation. Donc, pour manifester, il faut casser, du flic entre autre chose!
    étonnez-vous après cela que la manif pour tous soit déconsidérée

  6. dans ma jeunesse, les processions entre l’église et le cimetière par exemple était une tradition bien établie et personne n’y trouvait à redire; cet anti cléricalisme est devenu la norme en france; ils s’ingénient de plus en plus à ennuyer les gens!

  7. Très bien. Mais vu la tournure d’esprit actuelle, ne râlons pas si les musulmans s’engouffrent dans la brèche pour aller faire aussi des “prières de rue” … C’est curieux ces paroisses aux des églises vides aux trois-quarts avec des “liturgies” plates et froides comme le marbre qui se mettent à manifester d’un seul coup d’un seul.

    • Pensez-vous vraiment que ceux qui manifestent pour la messe sont ceux qui fréquentent les églises vides aux trois-quarts avec des “liturgies plates et froides” ? Ces initiatives me semblent venir des catholiques traditionnels qui d’ailleurs n’attendent rien de leurs évêques, ceux qui organisent “les liturgies plates et froides”.

    • @Esteban
      Depuis des années, les musulmans “s’engouffrent dans la brèche” qu’ils ont eux-mêmes creusée dans la société française avec l’approbation tacite des pouvoirs successifs et sous la bienveillante protection des forces de l’ordre.
      Ce ne sont pas les Catholiques qui ont creusé quelque brèche que ce soit. Même si l’inversion de la charge est devenue une mode venue de l’extrême gauche.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services