Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le téléphone portable appelle la prudence

Un groupe de 20 scientifiques vient de publier une étude dont voici l’esprit :

"Le téléphone portable est une invention remarquable et une avancée sociétale importante. Nous ne nous en passerons plus (…)
Nous sommes aujourd’hui dans la même situation qu’il y a cinquante ans
pour l’amiante et le tabac. Soit on ne fait rien, et on accepte un
risque, soit on admet qu’il y a un faisceau d’arguments scientifiques
inquiétants
".

On apprend par ailleurs que deux adolescents sont soignés pour addiction au téléphone portable :

"Deux
enfants de 12 et 13 ans sont soignés dans un centre spécialisé à
Lleida, en Espagne, pour une "addiction au téléphone portable". Leur
traitement pourrait durer jusqu’à deux ans. Ils passaient en moyenne
cinq à six heures par jour sur leur portable.

L’Agence
antidrogue espagnole estime qu’environ 10% des adolescents de Madrid
souffrent de dépendance au téléphone portable ou à internet
. L’âge
moyen de première acquisition d’un téléphone portable chez les jeunes
espagnols est de 12 à 14 ans alors que les experts recommandent de ne
pas en acheter avant 16 ans".

Nous sommes tous concernés par cette étude (homme, femme, futures mamans, enfants donc parents, etc.) qui propose 10 précautions à prendre… où à laisser!

Lahire

Partager cet article

10 commentaires

  1. Très intéressant, merci. Je ne pensais pas que c’était valable aussi pour les adultes.
    J’ajouterais une 11ème précaution à prendre: éteindre, dans la mesure du possible, son téléphone portable quand on se déplace pour ne pas être flicqué et localisé partout! Il y a déjà assez de la carte Navigo de la Ratp. N’aidons pas ceux qui cherchent à entraver nos libertés individuelles.

  2. “Addiction au téléphone portable”. Je ne met pas en doute le sérieux de cette étude, mais franchement … si il y a addiction avérée, c’est très possible, la responsabilité ne doit pas être reportée sur le dos du téléphone, mais sur celui des parents!
    Ensuite, j’emmet tout de même un doute sur ces études, car en effet, depuis combien de temps les téléphones portables sont-ils massivement introduits dans l’usage courant? Les premiers sont sortis vers 1980, et certes, leurs impactes sur la masse n’a pas du être énorme, il semblerait cependant ce fut en 2000 que le taux de pénétration du téléphone portable (ou cellulaire, ou gsm …) dans le marché ait dépassé les 50%.
    DONC! depuis plus de huit ans, plus d’un Français sur deux à un téléphone portable (4/5 aujourd’hui) et à part des émissions “policièro-somnifériques” on n’entend pas grand choses sur ces bêtes là, et regardez autour de vous, qui s’en plaint vraiment?
    Alors certes, vu qu’il est très récent que les enfan… les djeunz pardons, aient des téléphones portable avec usage intensif, la prudence peut être de rigueur, mais au vu des enjeux économiques, j’y regarderais à deux fois avant de mettre le portable au pilori.
    Enfin, que fait un enfant avec un téléphone? Sans blagues, expliquez moi.
    Vincent
    ps: je n’ai pas de téléphone, et n’en aurais que sous la contrainte – et la nécessité de trouver un travail.

  3. Du téléphone portable, on s’en passe. Moi-même j’en ai eu un pendant trois ans, et maintenant, je n’en ai plus. Pourtant, j’ai 21 ans.
    Mais je ne suis pas d’accord pour dire qu'”on ne s’en passera plus”.

  4. C’est une rélaité, c’est sur. Cependant, 2 ans pour se sevrer de cette addiction, il y a des psys qui savent faire leur beurre ! Je te le sèvre en trois jours et deux coups de pieds au c…

  5. J’en ai eu un seulement pdt 6 mois et n’en ai plus depuis des années…
    Je m’en passe merveilleusement bien.
    Quelle liberté !
    31 ans.

  6. “Enfin, que fait un enfant avec un téléphone? Sans blagues, expliquez moi.”
    Cher Vincent,
    Les téléphones portables permettent de téléphoner. Or s’ils se limitaient à cela l’intérêt des enfants et des ados serait également limité. Et donc leur achat, ainsi que leur utilisation…
    Le coup de génie marketing a été de les doter d’accés Internet, de jeux (téléchargeables), de jeux en ligne, d’agendas électroniques, et naturellement d’interfaces infrarouges et bluetooth permettant l’échange de données.
    Un téléphone portable devient donc :
    – un téléphone
    – une messagerie individuelle
    – un moyen de naviguer sur le Net
    – une console de jeu
    – un palm
    – un lecteur mp3
    – un lecteur de photos et images
    – un lecteur vidéo
    – un disque de stockage de données
    – un moyen d’échanger des données (musique, images,vidéos…)
    De plus, il s’agit d’un objet personnel : les données téléchargées, stockées, échangées, qu’il s’agisse de messages, images, photos, musique, vidéo, ne peuvent être contrôlées que par un parent qui s’y connaît un minimum pour le faire efficacement, qui le fait régulièrement, et qui a la volonté de le faire. Contrôle qui, naturellement, peut-être perçu à un certain âge comme une violation d’intimité.
    Aprés tout, il n’y a plus de “petits mots” échangés, mais des textos…
    C’est ainsi que tout et n’importe quoi peut être échangé comme une traînée de poudre. Mais allons-nous priver nos grands enfants de notre confiance et de leu jardin secret si nécessaire ?
    Si quelqu’un a une recette magique, je suis preneur.

  7. Bonsoir Okapi T.
    Merci pour votre réponse, mais elle me semble glisser sur la réponse plutôt que de l’attaquer de front.
    Je sais très bien ce qu’est un téléphone portable aujourd’hui, je vis aussi aussi au XXI°s (sisi :)) mais vu le prix relativement exorbitant du joujou que vous décrivez, je me demande comment un enfant peut se le payer, surtout avant 16 ans. Après, on rentre dans la question de l’argent de poche&co, et ca déborde “un peu” du cadre de la mienne.
    La mienne est: quel utilité à un enfant d’un téléphone, car si il veut aller sur le net, on trouve partout des ordis connecté, à l’école, à la bibliothèque et bien souvent à la maison. Ensuite, écouter de la musique, c’est très faisable avec un lecteur mp3 standard au coût bien plus abordable. Quand à la console de jeu… pour ceux (les enfants) débrouillard, la calculatrice en fait parfaitement office (bon, ptet un peu ringard) mais ce n’est pas un produit qu’il peut-être nécessaire de posséder, au contraire! Puis enfin, à part l’espace personnel, le jardin secret très nécessaire à l’enfant, tout le reste se fait très bien avec un ordinateur.
    Alors il nous reste le jardin secret. Mon petit doigt me fait remarquer qu’un téléphone comme jardin secret, c’est sans doutes exagérée.
    Je ne suis pas partisan de l’interdiction car je m’en fiche, mais je me demande juste à quel besoin répond un téléphone pour être aussi prisé.
    @Pic et Poc, je tiens humblement et fermement à vous mettre en garde contre la mésestime des douleurs psychologiques, l’addiction à n’importe quoi existe et est une réelle souffrance pour la personne qui y est soumise. Après, on peut discuter sur les méthodes des psy, c’est autre chose, mais de grâce, acceptez l’idée que les défaillances psychologiques sont aussi réelles que celles physiques. Le gigantesque danger pour l’autre (le souffrant) est de ne pas accepter sa douleur, même si on ne la comprend pas, même si on ne la conçoit pas. J’ai fait la faute, les dégâts sont énormes.

  8. Il faut en finir avec cette histoire…
    C’est dangereux ou pas ?
    Qui nous fournira des preuves ?
    Si preuves fiables il y a, alors parlons-en et sérieusement, laboratoires indépendants avérés et reconnus doivent faire connaître les résultats !

  9. Il faut en finir avec cette histoire…
    C’est dangereux ou pas ?
    Qui nous fournira des preuves ?
    Si preuves fiables il y a, alors parlons-en et sérieusement, laboratoires indépendants avérés et reconnus doivent faire connaître les résultats !
    Si c’est dangereux alors ne fréquentons plus les restaurants, les salles de spectacle, les transports etc…

  10. Bonsoir Vincent,
    Je ne pensais pas, en effet, vous apprendre grand chose. Il me semble que ce qui fait l’engouement des portables est essentiellement leur qualité de gadget. En outre l’actualité nous a montré que certains fichiers sont susceptibles de circuler à travers ces “gadgets”, qui ne circuleraient pas sur l’ordinateur familial. Cela inquiète bon nombre de parents, dont je fais partie.
    De même l’aspect “intime” fait que les textos seront préférés aux discussions sur des tchats lorsque l’ordinateur est situé de manière à avoir un oeil sur les conversations…
    Voilà les deux points qui me semblent répondre à la question que vous posez : que font-ils avec un portable ? La notion de besoin est plus que relative, mais ils en veulent tous un, et assez jeunes maintenant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services