Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Le testament spirituel de Benoît XVI

B16Sur le site de la librairie catholique :

"Benoît XVI a accepté de rassembler parmi ses textes (homélies, audiences, discours méditations…) ceux qui lui tiennent le plus à coeur et constituent à ses yeux son héritage spirituel. Certains textes sont publiés pour la première fois.

Six grands chapitres constituent ce trésor de la prière du pape : Chercher Dieu, Rencontrer Dieu, Fondés en Christ, À l’école de Marie, La foi de l’Église, La nourriture de la prière. 

Ce livre récapitule ainsi l’enseignement du Saint Père sur la voie de la prière chrétienne".

Partager cet article

5 commentaires

  1. Je ne félicite vraiment pas ceux qui ont disposé son portrait d’une façon aussi peu attirante pour en faire la couverture de ce livre. Photographe moi-même, je suis scandalisé. Où est le Benoit XVI de bonté, ouvert, messager de la Vérité dont le regard vous pénétrait ? La photo est ainsi agencée que son regard fuit celui du lecteur. C’est une faute impardonnable. On ne pouvait faire quelque chose de plus laid. Carrément !

  2. Vous avez raison @ Soleo23, on a envie de recouvrir le livre. Pourtant il y a de si belles photos de Benoit XVI et il a fallu que des mal avisés sinon mal intentionnés s’arrangent pour saboter la belle initiative de ce recueil. Dommage!

  3. Le visage ravagé, les traits fatigués, le regard fuyant, ce portait de notre vénérable et vénéré Benoit XVI est le plus mauvais portrait que l’on pouvait imaginer, alors qu’il en existe de si bons. A l’opposé de la bonté, de la mansuétude, en même temps que de la profondeut et de la fermeté dans la défense de la doctrine qui le caractérisait. Il pouvait ne pas plaire à une certaine frange de soit-disants intellectuels, mais la jeunesse au coeur pur, elle, ne s’y trompait pas, qui l’acclamait à Paris, chantait, dansait, entrait littéralement en transe à Madrid, au seul fait de l’apercevoir. Quel charisme ! La Librairie Catholique n’a vraiement pas fait le bon choix. Quelle faute de goût ! A la limite de la perversité, pourrait-on penser.

  4. Oui Michèle, c’est même très limite !
    C’est à penser : n’est-ce pas fait exprès ?!
    C’est dit dans d’autres commentaires, il y de bien plus belles photos de Benoît XVI, pourquoi avoir utilisé celle-là ?
    J’aimerai connaître l’auteur de ce choix et la raison.
    Mais est-ce la même photo pour le livre en version originale ?

  5. Le site Internet n’y est pour rien. C’est l’éditeur, Bayard, qui a fait le choix…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services