Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Le système de santé américain, loin des clichés

Contre la désinformation sur ce sujet, le Cri du contribuable dresse le portrait du système de santé américain. Extraits :

"Sur 45 millions de non-assurés, 9.7 millions ne sont pas citoyens américains, 17.6 millions ont des revenus supérieurs à 50.000 dollars par an et 14 millions sont inscrits dans des programmes comme Medicaid ou autres système de couverture locaux. Il reste environ 5 millions d’Américains sans couverture santé, c’est moins que les 6 millions de Français couverts par la CMU ! […]

M Voilà pour les non-assurés. Et pour ceux qui sont couverts ? Les Américains âgés de moins de 65 ans et sous le seuil de pauvreté sont couverts d’office par une assurance médicale intitulée Medicaid (les personnes de plus de 65 ans entrent dans le système Medicare) qui est dispensée conjointement par le gouvernement et par les Etats. Environ 50 millions de personnes en profitent. Concernant ceux qui possèdent une assurance privée, environ 65% des travailleurs américains sont couverts par une assurance fournie et payée par leur employeur. […]

Le système de santé américain tel qu’il existe aujourd’hui est en réalité bureaucratisé et extrêmement coûteux. Il faut en effet le réformer, mais en le rendant encore plus responsable et en donnant des possibilités de choix aux individus. Mais dire qu’il ne donne pas à des dizaines de millions d’Américains la possibilité de se soigner est une contre-vérité."

Partager cet article

8 commentaires

  1. bravo pour cette mise au point, que l’on pourrait faire aussi sur les autres systèmes
    De l’Angleterre au Brésil existent en effet des systèmes de protections de santé publique au moins égaux au nôtre, que l’on veut nous faire passer pour le seul

  2. Moui… Ce sont les Anglais qui viennent se faire soigner chez nous, et non le contraire…

  3. Eh bien, moi, je vous recommande de faire un petit séjour aux States, jusqu’au premier accident…
    Non, cent fois non : c’est notre système qui a bsoin d’être réformé pour lui ôter ce qui l’a vicié. Le système américain, lui, l’est de A à Z.
    Laissons ce type de rêve à Sarkozy !

  4. Il est intéressant de noter que les médias ont éclipsé la manifestation monstre de samedi à Washington contre l’Obama Care. Au mieux le Figaro parle de “dizaines de milliers”, alors que le Daily Mail parle “d’au moins un million”.
    http://www.dailymail.co.uk/news/worldnews/article-1213056/Up-million-march-US-Capitol-protest-Obamas-spending-tea-party-demonstration.html

  5. Ayant une amie américaine qui vient de se voir diagnostiquer un cancer du sein, elle doit batailler avec son assurance pour prendre en charge la visite chez un docteur très compétent (et très cher 490$ la consultation). Son assurance lui propose d’autres solutions moins chères.
    Je mets en rapport ceci avec la situation France: nous sommes libres d’aller voir qui nous voulons pour nous faire traiter et de grands spécialistes sont consultables dans les hopitaux français. Je sais de quoi je parle, j’ai un enfant handicapé mental et j’ai pu rencontrer de grands professeurs de médecine pour me guider (y compris à la Fondation Lejeune, un grand merci à eux).
    En conclusion, tout n’est pas à jeter dans la sécu et je préfère être en France pour soigner mon fils qu’aux Etats-Unis.

  6. Le système de santé américain aboutit à ceci : un homme se coupe quatre doigts de la main dans l’exerccie de sa profession, il n’est couvert que jusqu’à un niveau donné – je n’ai plus les chiffres en tête – mettons 50000 dollars. L’index coûte 30000, le majeur 17000, l’annulaire 13000 et l’auriculaire 10000 (chiffres fantaisiste). Son bien aimé docteur l’invite doncà choisir quelle combinaison de doigt il désire. Non, le système américain n’est pas le bon !
    Une étude réalisée par l’université McMaster au Canada a par ailleurs démontré que les systèmes de santé privés coûtent plus chers que les systèmes publics, et qu’ils aboutissent à une surmortalité.
    Obama est en fait en lutte avec le lobby des assurances privées, qui se paye littéralement de la maladie des gens.

  7. Les mythes ont la vie dure : l’article cité par le SB est pourtant très clair. Mais les Français sont intoxiqués à la drogue de l’Etat Papa, maman, médecin, instituteur, planificateur de la fécondité, avorteur,justicier, égalitaire, bref l’état qui fait tout très bien gratuitement, par un tour de magie de propagande.
    @ Marc
    Votre histoire de doigt coupée est une fantaisie peu crédible : c’est typique des mythes français sur les Américains.
    L’étude canadienne que vous citez vise plus à justifier le système totalement socialiste de santé canadienne, qu’à remettre en cause le système américain : la médecine étatisée canadienne est une véritable catastrophe. Tous les canadiens qui le peuvent se font soigner et opérer aux USA, au travers de leurs assurances….privées. (Même les intellectuels de gauche canadiens le disent : voir le film gauchisant ”Le déclin de l’Empire américain” ou ”Les Invasions barbares”)
    VB
    Les taux de guérison du cancer sont très supérieurs aux USA par rapport aux taux français. Vous êtes libre en France d’aller vconsulter qui vous voulez, si vous payez : car aucune visite chez un spécialiste hors convention n’est remboursée, ni aucune visite qui ne passe pas par votre médecin référent, sauf par les mutuelles, et encore, les plus chères. La liberté est donc très encadrée, et elle n’est pas gratuite. Regardez votre feuille de paie et vous lirez le montant de la ”gratuité” sur vos cotisations sociales.

  8. Ce que j’affirme n’a rien d’un mythe : je le tiens de chirurgiens fréquentés au Canada, où j’ai vécu et travaillé pendant un an. Quant à l’étude de McMaster, je connais personnellement l’un des chercheurs impliqué dedans, qui a pris le temps un jour de m’expliquer en long en large et en travers leur approche, je n’y ai rien vu à redire pour ma part… La conclusion, du reste, est logique : qu’il y ait un surcoût associé au fait de chercher à faire des bénéfices est purement et simplement logique… Je vais demander les références, vous puorrez vous faire votre idée.
    Persiste et signe…
    Marc

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]