Le sort des chrétiens d’Orient sera-t-il évoqué lors de l’Assemblée générale de l’ONU ?

Demain s'ouvrira la 72ème session de l'assemblée générale des Nations Unies. Cette rencontre internationale est l'un des sommets où la France et sa connaissance multiséculaire du Proche-Orient peuvent s'exprimer et agir. Le sort des chrétiens d'Orient se joue aussi à l'occasion de ces réunions.

SOS Chréiens d'orient communique :

"Aussi, SOS Chrétiens d'Orient souhaite rappeler combien il est urgent que la communauté internationale se rende à la raison et devienne un véritable acteur de la paix en Syrie. Déjà l'UNHCR et d'autres organismes travaillent à accompagner la reconstruction des villes et des vies après six ans de guerre. Mais la communauté internationale peut beaucoup plus : en interrompant les sanctions économiques qui affligent en réalité la population civile, elle ferait déjà un grand pas. Il est d'ailleurs de tous les chrétiens de prier en ce jour pour que la conscience de chacun des participants soit guidée par une sincère volonté de faire la paix. C'est Benoit XVI qui nous rappelait le 1er janvier 2013 : "La rencontre avec Jésus Christ façonne les artisans de paix en les engageant à la communion et au dépassement de l’injustice."

Alors que le pape François recevait un écho important le 8 juillet 2013 en disant : « Nous te demandons pardon pour ceux qui par leurs décisions au niveau mondial ont créé des situations qui conduisent à ces drames », nous nous inquiétons du silence de la communauté internationale concernant la situation des chrétiens réfugiés en Jordanie ou au Liban. Souvent venus de la plaine de Ninive après son invasion par l'organisation Etat islamique, ils souffrent depuis d'un statut mal défini et de l'impossibilité de trouver une vie décente. Nous regrettons qu'aucun programme international permettant leur réinstallation sur la terre de leurs pères ne soit évoqué.

Enfin, nous espérons que les dirigeants internationaux se pencheront tout particulièrement sur le Liban. En effet, une vraie crise sociale et culturelle y est à l’œuvre alors que le pays accueille plus de deux millions de réfugiés. L'inaction de la communauté internationale y instaure un climat dangereux pour l'unité du pays.

SOS Chrétiens d'Orient confie cette journée à la prière de chacun afin que le bien commun et la prudence animent ceux qui se réunissent en assemblée générale."

Laisser un commentaire