Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le siège du PS souhaite se séparer d’un salarié sur 5

Après les défaites électorales aux Municipales, Européennes et Sénatoriales, le siège du PS souhaite se séparer d'1 salarié sur 5. Sur les 140 permanents de Solférino (dont une trentaine en CDD), 27 parmi les plus anciens pourraient se voir proposer un départ volontaire.

Ce n'est pas sympa pour Hollande, qui a promis de faire baisser le chômage.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Ils ont une place toute chaude qui les attend au …. F.N . Ce parti accueille en ce moment toutes les crapules socialo-LGBT et il se fera une joie de leur ouvrir ses bras.

  2. ce qui est bien ce sont tous ces CDD, le Ps aime bien les sans-dent

  3. Allez au travail maintenant!!!

  4. Comme le fait remarque un commentateur de l’article en lien, étonnant que le PS-mouvement politique agisse comme un “affreux patron”, en réduisant les effectifs, et que le PS-gouvernement n’ait pas encore songé à baisser sérieusement les effectifs des fonctionnaires, en privatisant tout ce qui peut l’être (par exemple les établissements d’instruction).

  5. Je croyais qu’il fallait interdire les licenciements….

  6. Pas de souci à se faire pour eux : ils seront recasés dans les collectivités territoriales encore sous la coupe du parti et les contribuables payeront l’ardoise.

  7. Bienvenue dans le monde réel camarades !

  8. @CB, Ils y ont déjà surement pensé mais vu qu’ils n’ont plus grand monde avec eux, s’ils continuent sur cette piste, ils n’auront plus personne !
    Quand à ceux qui sont licenciés, je suppose que ce sont ceux qui sont tout en bas, mais pas ceux du haut qui nous pondent toutes leurs idéologies morbides. Dommage !! On s’occuperait bien de faire du ménage chez eux !!!

Publier une réponse