Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le sexe pour tous

KoCommuniqué de Karim Ouchikh, président du SIEL (Souveraineté, Identité Et Libertés), conseiller régional Ile-de-France, conseiller municipal et d’agglomération de Gonesse, administrateur national du Rassemblement Bleu Marine : Réglementation des films interdits aux mineurs.

"le SIEL s’oppose à une réforme qui tourne le dos à notre jeunesse Le ministère de la Culture vient d’annoncer son intention de réformer partiellement le Code du Cinéma avec pour objectif d’assouplir la réglementation applicable aux films interdits aux mineurs.

S’appuyant sur un rapport de la Commission de classification des œuvres cinématographiques commandé par la précédente ministre Fleur Pellerin, Audrey Azoulay entend supprimer l’interdiction automatique de diffusion auprès des mineurs des films présentant des actes sexuels non simulés, au motif qu’il faudrait désormais juger d’une œuvre dans sa globalité esthétique et non plus au regard de la succession des scènes qui s’y déroulent.

Pour faciliter l’exploitation des films controversés, ce même rapport suggère aussi de créer une interdiction intermédiaire au moins de 14 ans. Sous couvert du respect de la liberté de création, le ministère de la Culture s’apprête ainsi à céder aux pressions corporatistes de certains professionnels du cinéma qui ne tolèrent plus la propension salutaire des tribunaux à interdire ces dernières années aux moins de 18 ans des longs-métrages présentant explicitement des scènes de sexe, de violence ou de torture.

Le SIEL s’alarme ainsi de la mise en œuvre programmée d’une réforme libertaire qui vise, par la promotion sournoise du sexe et de la violence dans l’industrie cinématographique, à démanteler les dispositifs de protection des mineurs et, en définitive, à porter atteinte à la dignité de la personne humaine. C’est pourquoi le SIEL invite solennellement Audrey Azoulay à renoncer officiellement à une réforme dégradante qui tourne radicalement le dos aux intérêts bien compris de notre jeunesse".

Partager cet article

14 commentaires

  1. Doit-on y voir l’influence sur la ministre de la culture de son amie, la “fiancée du président”, et sa filmographie, comment dire, très suggestive?

  2. Tout à fait d’accord.
    Cette volonté de perversion de la jeunesse est totalement scandaleuse.
    Il faudra bien que ces gens qui font le contraire de la mission d’intérêt général qui est la leur, soient traduits un jour prochain en Haute Cour !

  3. Ce gouvernement est une calamité. Ce président est une calamité. Ils n’auront fait que du mal, et de façon délibérée. C’est incroyable. Ils sont possédés : je ne vois pas d’autre explication.

  4. Moins il y a de libertés, plus on favorise la licence en guise de soupape

  5. citons d’Averroes cette phrase exquise : « La religion … qui ne regarde que le plaisir des sens, une religion de pourceaux

  6. Au secours les juristes !
    Pas d’Amalgam svp
    La création et tout le reste est un point!
    La protection des enfants est un autre point !
    Ce n’est pas le ou la ministre en cause puisque les ministres
    Ne font qui suivre des avis mais les lobbies!
    Atteinte à la dignité des enfants à un sens!

  7. Le but ?
    Pervertir le plus d’ados et d’enfants …
    Perdre leur âme …
    Les offrir à Satan .
    Mais si la majorité des parents veillent …
    La Vierge Marie a dit : à la fin, Mon Cœur Immaculé triomphera !
    Alors, espérance, persévérance, confiance !

  8. Y-a-t-il une pétition en cours contre ce délire scabreux ?

  9. @ Roland Chastain,
    ils ne sont pas possédés, c’est le milieu gaucho-bobo du cinéma, c’est aussi l’idéologie libertaire marxiste et anarchiste qui lutte contre le christianisme et “la morale bourgeoise”.
    Ces gens-là vivent pour les plaisirs, les apparences, la gloire passagère; ils sont vides et se détruisent, surtout les femmes qui sont des objets de consommation. Beaucoup prennent des tranquillisants, de l’alcool et de la drogue, ce sont des dépravés.
    Mais c’est vrai qu’ils sont très dangereux pour la société, surtout pour les jeunes. La pornographie est un fléau et une addiction.

  10. C’est M. Ouchick qui aurait dû avoir la place de l’arriviste gauchisant Chenu au sein du FN !

  11. L’objectif est donc de réduire encore la possibilité de contrôle parental…
    Lorsque j’entends un enfant d’une dizaine d’année déclamer du haut de ses certitudes que “c’est sa vie, c’est à lui de décider”; que je vois la facilité ‘enfantine’ des manipulations sur ces pauvres âmes si dénuées de recul et d’expérience…
    Qui les protègera de ces pédophiles prédateurs si leurs parents sont rendus impuissants?

  12. Ah les c… !
    Car au même moment, certains veulent interdire aux mineurs les films où l’on fume… du tabac !

  13. Bravo M. Ouchick ; il faudrait beaucoup de Français comme vous.
    Certains thomistes prétendent que l’homme ne choisit jamais le mal pour le mal, mais seulement parce qu’il le perçoit comme un “bien”… Notre époque me semble démontrer la faiblesse de cette thèse – certains savent parfaitement ce qu’ils font.
    A quand, une Encyclique pour dénoncer la pollution des âmes par la pornographie… Il est vrai que ce thème n’est pas du tout “porteur”!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services