Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Liberté d'expression

Le Sénat abrogera-t-il la loi Gayssot ?

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

A "Le Sénat a rejeté par 196 voix contre 74 la proposition de loi visant à réprimer la négation du génocide arménien. Le texte (à ne pas confondre avec la loi de 2001 reconnaissant le génocide arménien) avait été adopté par l’Assemblée nationale en 2006, et l’année suivante le candidat Sarkozy avait promis son adoption définitive. Il devrait aller de soi que ce n’est pas à la loi de dire l’histoire et d’imposer un dogme historique. Et nos amis arméniens devraient comprendre qu’il est tout aussi absurde de faire une loi pénalisant la négation du génocide arménien qu’une loi interdisant d’évoquer le génocide arménien.

On ne peut donc qu’être satisfait de ce vote, même si l’on doit aussi souligner qu’il est dû à de mauvaises raisons. Car bien entendu il s’agit de veiller, non pas à la liberté d’expression, mais à faire en sorte qu’il n’y ait qu’un seul génocide dont il soit interdit de contester l’histoire officielle : un seul génocide qui soit l’objet d’un tabou protégé par la loi. La loi Gayssot, qui doit rester seule de son espèce."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Et puis surtout ne blessons pas nos amis turcs ! et avec eux, tous les musulmans qui pourraient se sentir solidaires des turcs devant un tel camouflet infligés par des kouffars !

  2. C’est curieux comme il y a des génocides que l’on peut contester et d’autre pas … Ah si Mgr WILLIAMSON s’en était pris au génocide arménien, les Amitiés franco turques lui auraient donné une médaille.

  3. Pour qu’un seul génocide soit ainsi défendu, on peut légitimement s’interroger pour quelle raison?
    Le défendre à ce point met le doute dans la tête des plus bornés!
    Y-aurait-il encore des choses cachées?
    Bizarre, vous avez dit bizarre?

  4. Réprimer la négation d’un génocide et refuser de réprimer celle d’un autre génocide, c’est pratiquer une discrimination (“à raison de l’origine etc.”) qui tombe sous le coup de la loi.

  5. N’oublions pas que la Turquie cherche à rentrer à tout prix dans l’UE !
    Jusqu’à présent la principale opposition venait, justement, du fait que l’Etat Turc ne reconnaissait pas le génocide arménien…
    Alors, préparons le terrain, au cas où….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services