Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Le Seigneur appelle chacun, selon différents dons pour les différentes tâches dans l’Eglise

Le pape s’est rendu à Frascati dimanche pour y célébrer la messe. Extraits de son homélie :

B"Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus prend l’initiative d’envoyer les douze apôtres en mission (cf. Mc 6, 7-13). De fait, le terme d’« apôtres » signifie justement « envoyés, mandatés ». Leur vocation se réalisera pleinement après la résurrection du Christ, avec le don de l’Esprit Saint à la Pentecôte. Cependant, il est très important que, dès le début, Jésus veuille impliquer les Douze dans son action : c’est une sorte d’« apprentissage » en vue de la grande responsabilité qui les attend. Le fait que Jésus appelle certains disciples à collaborer directement à sa mission manifeste un aspect de son amour : c’est-à-dire qu’il ne dédaigne pas l’aide que d’autres hommes peuvent apporter à son œuvre ; il connaît leurs limites, leurs faiblesses, mais il ne les méprise pas, au contraire, il leur confère la dignité d’être ses envoyés. Jésus les envoie deux par deux et leur donne des instructions, que l’évangéliste résume en quelques phrases. La première concerne l’esprit de détachement : les apôtres ne doivent pas être attachés à l’argent et au confort. Jésus avertit ensuite les disciples qu’ils ne recevront pas toujours un accueil favorable : ils seront parfois rejetés ; et ils pourront même être aussi persécutés. Mais cela ne doit pas les impressionner : ils doivent parler au nom de Jésus et prêcher le Royaume de Dieu, sans se préoccuper du succès. Le succès, ils le laissent à Dieu.

La première Lecture qui a été proclamée nous place dans la même perspective, nous montrant que, souvent, les envoyés de Dieu ne sont pas bien accueillis. […] De la même façon, dans l’Evangile, Jésus avertit les Douze qu’il pourrait arriver qu’ils soient rejetés dans certains lieux. Dans ce cas, il devront partir ailleurs, après avoir fait le geste de secouer devant ces gens la poussière de leurs pieds, en signe de détachement dans les deux sens du terme : un détachement moral, comme pour dire : l’annonce vous a été faite, c’est vous qui la refusez ; et un détachement matériel : nous n’avons rien voulu, ni ne voulons rien pour nous-mêmes (cf. Mc 6, 11). L’autre indication très importante de ce passage évangélique est que les Douze ne peuvent pas se contenter de prêcher la conversion : la prédication doit être accompagnée, selon les instructions et l’exemple donnés par Jésus, par le soin des malades. Soin des malades, à la fois corporel et spirituel. Il  parle des guérisons concrètes des maladies, il parle de chasser les démons, c’est-à-dire de purifier l’esprit humain, nettoyer, nettoyer les yeux de l’âme qui sont obscurcis par les idéologies et c’est pourquoi ils ne peuvent pas voir Dieu, ils ne peuvent pas voir la vérité ni la justice. Cette double guérison corporelle et spirituelle est toujours le mandat des disciples du Christ. Donc la mission apostolique doit aussi comporter les deux aspects de prédication de la parole de Dieu et de manifestation de sa bonté par des gestes de charité, de service et de dévouement.

[…] Votre évêque m’a informé de l’engagement pastoral qui lui tient le plus à cœur, qui est un engagement de formation, en particulier en direction des formateurs : former les formateurs. C’est justement ce qu’a fait Jésus avec ses disciples : il les a instruits, il les a préparés, il les a formés à travers cet « apprentissage » missionnaire, pour qu’ils soient en mesure d’assumer leur responsabilité apostolique dans l’Eglise. Dans la communauté chrétienne, c’est toujours le premier service qu’offrent les responsables, à commencer par les parents qui assument leur mission éducative envers leurs enfants ; nous pensons aux curés qui sont responsables de la formation dans la communauté, à tous les prêtres dans les différents domaines de leur travail : ils vivent tous une dimension éducative prioritaire ; et les fidèles laïcs, outre leur rôle déjà mentionné de parents, ils sont impliqués dans les services de former les jeunes ou les adultes, comme responsables de l’Action catholique et dans d’autres mouvements ecclésiaux, ou engagés dans des domaines de la vie civile ou sociale, avec toujours une grande attention à la formation des personnes.

Le Seigneur appelle chacun, dispensant les différents dons pour les différentes tâches dans l’Eglise. Il appelle au sacerdoce et à la vie consacrée, il appelle au mariage et à l’engagement en tant que laïc dans l’Eglise et dans la société. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services