Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

« Le sang des martyrs est semence de chrétiens » (Tertullien)

Mgr Bernard Ginoux s’adresse aux Catholiques du diocèse de Montauban : 

« Le sang des martyrs est semence de chrétiens » (Tertullien)

Ce mardi matin, dans une banlieue de Rouen, la barbarie islamiste a frappé cruellement des innocents qui participaient à la messe. C’étaient des « croyants » et c’est « au nom de Dieu »que ce prêtre âgé a été égorgé et qu’une autre personne a frôlé la mort. Un tel acte rejoint l’horreur des attentats récents dans notre pays et ailleurs. Il rejoint aussi ce que vivent nos frères chrétiens d’Orient depuis longtemps. Le prétendu « Etat Islamique » veut terroriser les foules et, par la promesse d’une récompense éternelle, pousse des jeunes à tuer sauvagement. Il n’y a là ni Etat, ni politique, il y a la haine d’une civilisation, de ce qui n’est pas purement islamiste. Il y a la volonté de détruire les ennemis d’Allah tels que cette vision radicale les définit. Evidemment la foi chrétienne en fait partie et les islamistes, sûrs de leurs croyances, veulent tuer les infidèles que sont les chrétiens. Mais –nous le voyons- cette volonté aberrante entraîne aussi le meurtre de personnes de religion, de confession, de culture non-chrétiennes.

Face à ces gestes inhumains nous crions notre souffrance. Les mots s’enchaînent ou se serrent dans notre gorge et c’est normal mais ils finissent par être vides. Nous sommes envahis de déclarations et d’incantations répétées à chaque attentat : « nous ne cèderons pas » « nous dénonçons l’horreur, la lâcheté, etc…. » Bien sûr nous comprenons ces paroles mais qu’elles sont dérisoires !

Regardons plutôt Celui qui nous sauve de tout mal : Jésus-Christ. Ces tragédies invitent à revoir notre posture face à Dieu, à entrer dans une relation avec le Dieu de miséricorde, celui qui, par amour, a donné sa vie pour tous les hommes. Nous refusons la caricature que les islamistes veulent imposer d’un dieu qui tue, d’une religion qui écrase l’homme. Nous sommes les fidèles de Dieu qui s’est fait homme pour souffrir et mourir avec nous. Quand Jésus meurt sur la croix il porte toutes les souffrances de l’humanité et Il nous fait entrer dans Sa vie. Le sacrifice du Christ permet à tout croyant d’être libéré, de vivre dans la joie d’aimer, de dépasser toute crainte. Quoi qu’il arrive, cette vie, la vie de Dieu, est en nous plus forte que la mort, elle triomphe du mal le plus mortifère, parce qu’elle est pur don de l’amour divin. Voilà la réponse chrétienne face à la haine.

Je crois donc et j’ai confiance que le sacrifice de nos frères chrétiens d’Orient, le sacrifice du Père Jacques Hamel et de tous les « innocents » martyrisés au nom d’un islam dévoyé, ouvrent un temps nouveau où nos contemporains découvriront le visage du Dieu miséricordieux. C’est Lui qu’avec le pape François les deux millions de jeunes rassemblés en ce moment à Cracovie aiment et prient, remplis de Sa présence réconfortante. C’est Lui seul qui, apaisant nos cœurs blessés, murmure à chacun : « n’aie pas peur je suis avec toi ».

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services