Le Saint-Père met en garde contre "l’un des pièges les plus dangereux de notre temps"

PfNotre Pape a conclu ainsi son message aux représentants des Églises et des Communautés ecclésiales, et des différentes religions :

"Nous pouvons faire beaucoup pour le bien de celui qui est pauvre, de celui qui est faible et de celui qui souffre, pour favoriser la justice, pour promouvoir la réconciliation, pour construire la paix. Mais surtout nous devons maintenir vive dans le monde la soif d’absolu, ne permettant pas que prévale une vision unidimensionnelle de la personne humaine, selon laquelle l’homme se réduit à ce qu’il produit et à ce qu’il consomme : c’est là l’un des pièges les plus dangereux de notre temps.

Nous savons combien la tentative d’éliminer Dieu et le divin de l’horizon de l’humanité a produit de violence dans l’histoire récente, et nous percevons la valeur de témoigner dans nos sociétés de l’ouverture originaire à la transcendance inscrite dans le cœur de l’homme. En cela, nous nous sentons également proches de tous ces hommes et ces femmes qui, bien que reconnaissant n’appartenir à aucune tradition religieuse, se sentent pourtant en recherche de la vérité, de la bonté et de la beauté : de cette vérité, de cette bonté et de cette beauté de Dieu, et qui sont nos alliés précieux dans l’engagement pour la défense de la dignité de l’homme, dans la construction d’une vie en commun pacifique entre les peuples et dans la sauvegarde soigneuse de la création".

3 réflexions au sujet de « Le Saint-Père met en garde contre "l’un des pièges les plus dangereux de notre temps" »

  1. STRUYVEN

    Je suis heureuse d’entendre ces Paroles “fortes” sur la Foi ! Tout ce que l’homme fait et est capable de faire doit se faire “dans le Seigneur” ce qui prend tout de suite une autre dimension.
    Merci saint Père François !

Laisser un commentaire