Le Saint-Père invité au parlement européen

Lu ici :

"Le Pape François a été invité à venir prendre la parole au Parlement européen, pour son premier jour officiel en tant que chef de l'Eglise catholique. Le Président du Parlement européen Martin Schulz, présent à la messe inaugurale au Vatican ce mardi matin, a déclaré que le nouveau Pape serait toujours le bienvenu à Strasbourg:

 "Je suis impatient d'accueillir le Pape François, qu'il nous transmette un message européen et universel, plus nécessaire que jamais, sur nos valeurs fondamentales."

6 réflexions au sujet de « Le Saint-Père invité au parlement européen »

  1. chouan 12

    comme si au niveau européen ils avaient des valeurs fondamentales, certains c’est sur, mais quand on voit ce qu’écrit Trautmann, barrosso, et con bandit pour ne citer que ces 3 individus, on se demande bien quelles sont leur valeurs fondamentales et si c’est pour porter une caution morale à un système devenu stalinien notre Pape à mieux à faire que devant cet aéropage qui sont en train de nous ruiner

  2. Maïe

    Si, si, ce sera bien qu’il y aille. D’ailleurs, son discours est déjà prêt : “Je voudrais demander, s’il vous plaît, à tous ceux qui occupent des rôles de responsabilité dans le domaine économique, politique ou social, à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté : nous sommes « gardiens » de la création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l’autre, de l’environnement ; ne permettons pas que des signes de destruction et de mort accompagnent la marche de notre monde ! Mais pour « garder » nous devons aussi avoir soin de nous-mêmes ! Rappelons-nous que la haine, l’envie, l’orgueil souillent la vie ! Garder veut dire alors veiller sur nos sentiments, sur notre cœur, parce que c’est de là que sortent les intentions bonnes et mauvaises : celles qui construisent et celles qui détruisent ! Nous ne devons pas avoir peur de la bonté, et même pas non plus de la tendresse ! Et ici j’ajoute alors une remarque supplémentaire : le fait de prendre soin, de garder, demande bonté, demande d’être vécu avec tendresse. Dans les Évangiles, saint Joseph apparaît comme un homme fort, courageux, travailleur, mais dans son âme émerge une grande tendresse, qui n’est pas la vertu du faible, mais au contraire, dénote une force d’âme et une capacité d’attention, de compassion, de vraie ouverture à l’autre, d’amour. Nous ne devons pas avoir peur de la bonté, de la tendresse !” (Homélie de la Saint-Joseph)

Laisser un commentaire