Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le rêve d’une France bilingue

La semaine des attaques institutionnelles contre la langue française a entendu le ministre de l’éducation dite nationale déclarer vouloir "faire de la France, une nation bilingue". En pesant chaque mot, cette petite phrase fait froid dans le dos… "une nation bilingue"…
La condition première serait déjà que notre langue soit correctement enseignée et pratiquée par toutes les personnes vivant en France. Ce qui est loin d’être le cas : le niveau d’entrée es classe de sixième est catastrophique. Je ne résiste pas au plaisir de laisser le mot de la fin à la nouvelle vedette du rugby français : enfin du bon sens!

Lahire

Partager cet article

8 commentaires

  1. l’idée d’une France bilingue est inouïe
    on peut ,bien sur, promouvoir l’étude des langues étrangères (d’ailleurs sur ce sujet les français, dans les 20 dernières années, ont fait d’immenses progrès)
    mais faire de la France un pays bilingue,c’est vouloir sa disparition et son rattachement au grand frère yankee

  2. bilingue: anglais, arabe ?

  3. Finalement, inutile de faire de longs discours pour défendre la langue française. Deux phrases minimales suffisent! Et laissent pantois les journalistes! Du reste, je ne suis pas contre une France bilingue… s’il s’agit du français et du latin!

  4. Notre ministre ignore-t-il le nombre :
    1) de Français “de souche” qui sont illettrés ?
    2) de Français d’origine étrangère qui ne maîtrisent pas (ou fort peu) le français ?
    3) le nombre d’étudiants (dont des étudiants en Faculté de Lettres (!) et le nombre de cadres incapables d’écrire 3 lignes sans fautes d’orthographe ?
    Et je laisse de côté la pauvreté lexicale d’une importante partie de nos concitoyens …
    Mais peut-être qu’un peuple ignare est plus facile à gouverner !

  5. Il peut être bon que certains enfants soient bilingues, si ce n’est pas uniquement au bénéfice d’une seule langue. Et surtout, si ce n’est pas au détriment d’une connaissance étendue de la langue française, littéraire et classique, tant écrite que parlée. De plus la France manque de germanophones, mais on ne cesse de donner la priorité à l’anglais.

  6. bilingue français arabe ?

  7. on rêve d’une France bilingue qu’il est déja! voire même trilingue…
    Avec pour minorité le Francais…

  8. pas une France bilingue, mais une France ouverte à l’enseignement des autres langues européennes, y compris, et surtout à l’enseignement du latin, qui devrait être largement ecouragé, et même obligatoire pendant tout le collège.
    Cela vaudrait toujours mieux que ces heures d’ididoties d”itinéraires de découvertes” et autres “travaux personnels encadrés”, vastes fumisteries et pertes de temps pour les élèves.

Publier une réponse