Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Médias : Nouveaux médias

Le Rouge & Le Noir est revenu

Le site est de retour après 15 jours d'absence suite à un piratage. Le Rouge & Le Noir lance une pétition contre ces agressions

"Dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 octobre, notre
gazette-en-ligne a été victime d’un piratage. Les séquelles, deux
semaines et demie plus tard, sont toujours visibles, et nous ne
parviendrons pas à les résorber entièrement : site inaccessible pendant
une longue période, nombreux articles perdus, dont toutes les brèves.
Pendant ce long délai, suspendus aux nouvelles de notre hébergeur, qui a
travaillé d’arrache-pied, mais sans succès, à la restauration de nos
données, nous avons mis toute notre énergie à continuer d’exister sur
les réseaux sociaux.

Cette attaque d’une ampleur considérable est le signe que notre
combat est juste, parce qu’il suscite une violence terrible
. Mais nous
ne pouvons pas continuer à être les victimes silencieuses de la
christianophobie ambiante. Dans cet Etat réputé démocratique qu’est la
France, nous ne pouvons que constater avec amertume que tous les sites,
catholiques ou non, mais assurément hors-système sont la cible d’attaque
de toute nature 
: informatique, judiciaire, intimidations … Le Rouge
& le Noir, le Salon Beige, l’Observatoire de la Christianophobie ou
Nouvelles de France en sont la preuve.

Nous devons nous battre avec une ardeur renouvelée, sans rien
concéder à ceux qui veulent nous faire taire. Car nos paroles, nos
écrits, nos informations, nos réflexions, nos dénonciations, et surtout
nos prières porteuses d’espérance chrétienne, leur sont insupportables.
Ils ne peuvent plus les entendre, elles les irritent, et elles leur font
peur. Ils tremblent de voir le peuple qui s’est levé contre la
dépravation de la société, et qui se lève encore contre l’exploitation
et la destruction de notre économie. Ils savent que les foules
pacifiques des débuts, qu’ils ont brocardées avec mépris, ne pourront
plus contenir leur immense colère. […]

Partager cet article