Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le régime est en train de s’écrouler

Extraits d'un article d'Henri Hude sur la contestation qui s'installe en France :

"La
preuve que ce régime est en train de s’écrouler, c’est qu’il se
radicalise
. Les deux premières victimes sont 1° la démocratie et la
culture de liberté ; 2° le bien commun économique de tous – ceci est
essentiel et va être expliqué. En
même temps que le monde libéral-libertaire devient un chaos, il tente
de se sauver par une manipulation des institutions démocratiques et de
l’ordre juridique, qui prend de plus en plus le visage odieux d’une
dérive totalitaire.

Le
principe fondamental de ce que nous pouvons commencer à appeler
« l’ancien régime », c’est la liberté arbitraire et libertaire dans la
gestion financière et économique du monde. Là est le cœur du problème.
Là est l’enjeu du pouvoir. Là est la base de l’oligarchie.

La
philosophie libertaire n’a d’autre objet que de justifier cet égoïsme
de classe. Et les lois libertaires qui déstructurent le mariage et la
famille, ainsi que la culture et l’éducation, ont pour objet principal
de tenter de solidariser le peuple avec cette philosophie qui le ruine. A
partir du moment où l’on peut décider arbitrairement n’importe quoi en
matière familiale, et qu’on peut même fabriquer des orphelins pour son
plaisir, comment n’aurait-on pas le droit, à bien plus forte raison, de
faire n’importe quoi de son argent dans la seule vue de son intérêt
égoïste à court terme et même de fabriquer des chômeurs si on peut en
tirer profit ?

En
matière économique, l’individualisme libéral-libertaire brise le cercle
vertueux du capitalisme. Le capitalisme traditionnel, le seul qui ait
une valeur, c’est celui des ingénieurs et des entrepreneurs. Il devrait
n’avoir rien à voir avec le libéralisme économique libertaire et
financier. Le capitalisme traditionnel, par la liberté d’entreprise, par
les investissements à long terme dans l’éducation et la santé, les
infrastructures, le capital des entreprises, la science et l’innovation,
produit du développement économique et du progrès social dans le pays.
La dernière fois qu’on a appliqué ce modèle en France, on a appelé cela
les « Trente Glorieuses ». […]

Deux
partis oligarchiques libéraux-libertaires, l’un un peu plus libéral,
l’autre un peu plus libertaire, vont donner l’illusion d’une alternance
démocratique tout en trahissant l’un après l’autre la volonté générale
.
Tous ceux qui rejettent cette alternance trompeuse sont ainsi renvoyés
vers des partis extrémistes largement préfabriqués qui font eux-mêmes
partie du système. C’est ainsi que rien ne peut changer et que
l’intégralité du pouvoir soi-disant démocratique se retrouve concentré
entre les mains d’une infime minorité non représentative et profondément
illégitime. Le tout sous la domination sectaire et abrutissante du
Léviathan médiatique. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services