Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le projet de loi sur la dénaturation du mariage est en ligne

sur le site du Monde depuis ce matin.

 

Partager cet article

18 commentaires

  1. cela rapelle les funestes décrets de la convention. c’est écoeurant.

  2. Abomination de la désolation.
    Seigneur prend pitié, O Christ prend pitié.

  3. Dès le 2° PARAGRAPHE nous sommes directement dans le vif du SUJET ; « PROROGATIVE EXCLUSIVE DE L’EGLISE DURANT L’ANCIEN REGIME « .
    La cible est donc NOMMEE !!!! LA franc-maçonnerie du haut de sa candeur ne se cache même plus. REVOLTONS NOUS (pacifiquement) ce sera là LE JUSTE COMBAT, car nous savons qu’ils nous entrainent vers les abîmes.
    CHRETIENS MONTRONS LEUR NOTRE FORCE, tous dans la rue SAMEDI PROCHAIN pour la GRANDE MARCHE pour la VIE et la FAMILLE.
    AUX ARMES, aux armes apportez vos Chapelets. Les armes de destruction massives de l’iniquité. (ADMI).

  4. à siloe08:
    oui, révoltons-nous de manière « incisive »- ce qui ne signifie pas « avec violence » – mais avec cependant toute la vigueur,l’agilité et l’efficacité requises comme nous l’a demandé le Saint-Père explicitement cette semaine.

  5. je n’ai pas pu lire jusqu’au bout, mais je ferai plusieurs réflexion, il faut avoir un cerveau de branquignole pour sortir des âneries pareilles. Heureusement que normal 1° donne des leçons de droit de l’homme en Afrique et qu’il explique ce qu’est la démoncratie à qui veut bien l’écouter. Normalito, tu ferais bien de balayer devant ta porte et nettoyer tes godasses avant d’aller dire aux africains ce qu’il doivent faire, c’est sans doute à leur côté que tu as appris ce qu’était la dictature du bolchevisme. de plus ils se permettent de dire que la majorité des français sont pour. Le mensonge est érigé en vérité, honte à ces gens-là et honte à notre pays s’ils arrivent à faire passer la loi!

  6. Remarquons qu’aux termes du deuxième paragraphe ce n’est nullement le mariage, mais bien sa sécularisation définitive qui était la prérogative exclusive de l’Eglise durant l’Ancien régime… Nous en apprenons là une bien bonne ! Texte sans douté écrit par des primaires … à l’un des plus hauts niveaux de l’Etat. Mon Dieu, dans quel monde inculte vivons-nous ! Comme disent les yankees, ROTFL, rolling on the floor laughing, je me roule par terre de rire.

  7. À mort la république, destructrice de la France !
    La souveraineté du peuple exige un référendum, mais il n’y en aura pas, car la république s’est instaurée sans le consentement des Français et elle légifère sans le consentement des Français pour des questions graves attachées à leur civilisation !
    Vive le Roi !
    À bas la Gueuse !

  8. Les avocats peuvent se réjouir : ils auront beaucoup de clients et nul doute que nombre d’entre eux vont se spécialiser dans ce domaine.

  9. « Nulle part n’a été expressément affirmé que le mariage suppose l’union d’un homme et d’une femme. Cette condition découle toutefois d’autres dispositions du code civil. »
    C’est faux !
    l’article 371-1 dispose que: LES PARENTS associent l’enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité.
    Parents vient du latin parentem, accusatif de parens (« père ou mère »), de parere (« engendrer »).
    Et des homos n’engendrent de pas jusqu’à preuve du contraire.

  10. Non comptant de ridiculiser le Sacrement ils vont donc « célébrer » les mariages pour la Terre entière :
     » la célébration du mariage d’un Français avec une personne de nationalité étrangère ou de deux personnes de nationalité étrangère dont la loi personnelle prohibe le mariage homosexuel « .
    Ce pays va vraiment devenir le Pays des droits de l’homo, (homme en latin) ou a défaut d’être le trou du cul du monde, (cette écriture entre dans le cadre d’une création artistique).
    Et puis : « Le mariage des personnes de même sexe leur ouvrant la voie de l’adoption, que ce soit l’adoption conjointe d’un enfant, par les deux époux, ou l’adoption de l’enfant du conjoint ».
    ET LE DROIT DE l’ENFANT, à avoir le choix d’un Père et d’une Mère !!!! TOUT les EFANTS ne sont pas HOMO, loin de là, BOR…L !!!

  11. « …/… Pour les enfants adoptés nés avant cette date, (4 mars 2002) les dispositions anciennes (attribution du nom du mari) demeurent applicables »
    Donc ces enfants adoptés par un couple de femmes … ne pourront pas porter de nom car il n’y aura pas de mari. Pas d’homme pas de mari !!!! Donnons leur un numéro (ils leur donneront un numéro à six chiffres ….)

  12. Suite à un article de MEDIAPART sur la Sécurité Sociale et un rectificatif du site de Claude Reinchman, MEDIAPART écrit aujourd’hui:
    Citation
    Exigons que seuls les textes débattus et ayant fait l’objet d’une couverture médiatique devraient pouvoir acquérir force de loi.
    Fin de citation.

  13. Je maintiens, le deuxième paragraphe a été écrit par une sorte de bidasse politique analphabète. A la lettre il ne signifie strictement rien

  14. Pendant qu’ils y sont, ils pourraient éliminer du dictionnaire les mots « père » et « mère », puis prévoir une peine de prison pour ceux qui les emploieraient,
    puis il faut aussi rayer « paternité », « maternité », « patrie », puis « patrimonial », puis « matrimonial »,
    puis « mère patrie », « patriarcal », etc…
    etc…
    Il faut aussi supprimer la « fête des pères », la « fête des mères »,…
    puis, il faut encore interdire le café « grand mère » et les confitures « bonne maman »,
    Allez du balai, tous ces archaïsmes, vive les « référents 1 » et « référents 2 »,
    vive le confiture « bon référent » et le café « grand référent »,
    vive le « petit référent du peuple »,
    parlons de notre « référente référent » (« mère patrie », en novlangue),
    Et puis, bon, allons-y pour de vrai, supprimons les mots « homme » et « femme », ce serait tellement mieux !
    Finalement, le mieux, ce serait qu’on nous empêche de parler, car les mierdas au pouvoir pourraient enfin tout gouverner : enfin les pleins pouvoirs !, enfin la bonne vieille dictature que l’on exerce !, le rêve socialiste enfin sur terre !!!

  15. Quelle immonde ignominie ! Ils ne peuvent faire autrement que de supprimer les termes de « père » et de « mère » de leurs textes infernaux ! C’est bien la preuve de la déraison totale de ce crime législatif prémédité ! La nature se révolte devant l’étendue d’un tel attentat à l’humanité…
    Ce n’est pas un million d’opposants qui doit défiler dans Paris, ce sont DEUX millions…
    Et commençons par les villes de province. Qu’attendent les AFC et l’épiscopat pour lancer les mots d’ordre ?

  16. Une loi contre la morale naturelle, contre l’enfant etc. oui bien évidemment.
    Mais aussi une loi contre la notion de paternité , puisque le mot « père » disparait, et que l’image symbolique du père s’effrite ; en effet, ce n’est même pas un « parent » indispensable, puisque deux femmes et un « donneur » suffisent!
    Freud remarquait: « La psychanalyse nous a appris à reconnaître le lien intime unissant le complexe paternel à la croyance en Dieu »
    (Et c’est vrai que bien des jeunes ne veulent pas d’un Dieu-Père parce qu’ils sont en conflit avec leur propre père.)
    Il ajoutait: « Le dieu personnel est […], psychologiquement, un père transfiguré »
    Ainsi, ce que nos gouvernants espèrent, de surcroît, c’est: diminuer la croyance en Dieu en minorant la possibilité d’une symbolique paternelle transfigurable…

  17. Bonjour à toutes et à tous !
    Les bobos de gauche, le nez dans une de leurs nombreuses contradictions que je vous invite à découvrir dans ce qui suit !
    « – T’es contre le mariage gay toi ?
    – Ben je suis pas spécialement pour oui.
    – Ah bon, et pourquoi ça ?
    – J’pense que le mariage c’est fait pour un homme et une femme, c’est l’union de deux êtres qui peuvent fonder une famille, c’est quelque chose d’assez naturel.
    – Mais pourquoi en priver les homosexuels ?
    – J’ai rien contre eux c’est juste que ça ne colle pas avec le modèle du mariage à mon avis. C’est du bon sens.
    – Ben s’ils le veulent pourquoi pas ? T’es enfermé dans des vieux schémas, « une homme, une femme », deux hommes peuvent s’aimer aussi sincèrement, deux femmes aussi, pourquoi ils ne pourraient pas s’unir et fonder une famille ?
    – Fonder une famille ?
    – Ah parce que t’es contre l’adoption pour les homosexuels aussi ?
    – Ben selon moi…
    – Attends laisse-moi deviner, tu penses qu’un enfant doit avoir un papa et une maman et point barre, c’est ça ?
    – Bah en gros ouais.
    – Bravo l’ouverture d’esprit. Il faut vivre avec son temps tu sais, aujourd’hui les gens ont le droit de choisir, et t’as aucune raison pour leur retirer ce choix, ce sont des adultes consentants, tes traditions-là tout le monde s’en fout.
    – Comme tu veux. Et tu en penses quoi du mariage à trois, voire plus ?
    – Hein ?
    – Mariage à plusieurs, tu es pour ?
    – La polygamie ça donne pas le choix aux femmes ça !
    – J’parle pas spécialement de polygamie, juste de plusieurs personnes. Par exemple deux hommes et une femmes qui veulent se marier, tu es pour qu’on autorise le mariage polyamoureux ?
    – Ben non c’est pas pareil.
    – Pourquoi ?
    – Ben c’est pas naturel d’aimer plusieurs personnes. L’amour c’est entre deux personnes.
    – D’où tu sors ça ?
    – Ben j’sais pas c’est du bon sens.
    – C’est de la morale chrétienne un peu non ?
    – Pfff n’importe quoi tu mélanges tout.
    – Alors dis-moi clairement pourquoi tu leur refuses le droit de se marier, voire d’élever des enfants ?
    – Un enfant avec trois parents ?!
    – Oui, pourquoi pas ?
    – Nan mais attends tu déconnes, faut quand-même un cadre, des repères dans une société, comme dans une famille. Là tu me parles de déviances !
    – C’est bien ce que je pensais.
    – Quoi ?!
    – Non rien. »
    Source : http://lesheureslesplusclaires.blogspot.fr/2012/10/deviance.html

  18. On note que ce mariage sera interdit aux Tatas. Art. 163. « – Le mariage est encore prohibé entre l’oncle et la nièce ou le neveu, la tante et la nièce ou le neveu.  »

Publier une réponse