Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le procureur chargé du dossier Mc Kinsey invité à un pot à l’Elysée

Le procureur chargé du dossier Mc Kinsey invité à un pot à l’Elysée

Lu ici :

Selon Politico, donc, Jean-François Bonhert, patron du Parquet National Financier, qui a ouvert des informations judiciaires sur les relations entre Mc Kinsey et le Président de la République, était invité hier au “pot de départ” de la conseillère justice d’Emmanuel Macron, Hélène Davo. La procureure de Paris, Laure Beccuau, était également présente.

Ces magistrats du Parquet, chargés en principe d’enquêter de façon impartiale sur les agissements du pouvoir exécutif, en particulier du Président de la République, puisqu’une information judiciaire est ouverte contre le Président, se sont donc retrouvés face au Président et face à ses conseillers pour un moment convivial….

Comment faut-il interpréter cette présence, cette invitation et cette proximité ? Nous nous demandions si l’ouverture de ces enquêtes ne visait pas à les étouffer… La participation du magistrat chargé de l’enquête à des agapes à l’Elysée donne un premier élément de réponse. Mais il est très probable que la République soit désormais à ce point corrompue que plus personne, dans les allées du pouvoir, à commencer par le Procureur en charge du Parquet financier, n’imagine combien ce mélange des genres peut semer le trouble dans les esprits citoyens.

Le 12 juillet, la centrale d’achat de l’Etat, l’Ugap, a passé une méga-commande de 375 millions d’euros à une quinzaine de sociétés de consultants, dont McKinsey. Lequel touchera pas moins de 75 millions d’euros, soit un montant plus de six fois plus élevé que le précédent contrat, signé en 2019 (12 millions).

Partager cet article

7 commentaires

  1. Les procureurs étant nommés par l’exécutif, pourquoi s’étonner de cette consanguinité et pourquoi parler d’indépendance de la justice quand elle ne s’exerce que sur transmission du parquet.
    La justice n’est indépendante que quand le pouvoir politique n’est pas concerné.

  2. “Comment faut-il interpréter cette présence, cette invitation et cette proximité ?”
    Ben, le président se sert de ce qu’il a appris en Inde lors de son stage chez les charmeurs de serpents.

  3. Le Courrier des Stratèges toujours pertinent.

  4. qui nomme les Procureurs, les promeut, les déplace ?
    qui leur remet la Légion d’ Honneur ?
    Fabius n’a pas fait une heure de garde à vue dans l’ affaire du sang contaminé.
    les “valeurs de la Républiques” sont respectées.
    la Justice a TOUJOURS été tenue en laisse par le pouvoir.
    la Justice est une fonction régalienne , sauf pour les contentieux négligeables

  5. La pourriture à tous les étages. On n’en sortira pas et ça continue. Micron continue à se moquer du peuple, j’espère qu’un jour il va le payer et très cher

  6. Autrement dit, le Procureur consomme sur place son pot de vin… C’est aussi ça la “Justice” de Macron – Dupont-Moretti…

Publier une réponse