Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le Président de l’université de Bordeaux dénonce la violence de l’extrême-gauche

Manuel Tunon de Lara, Président de l’université de Bordeaux, écrit dans un message au personnel :

Ao2xBrqt_400x400"Depuis le 12 mars dernier, le site de la Victoire est bloqué et toutes les activités habituelles sont empêchées sur place. Avec les composantes du site, nous les avons réorganisées, sur d’autres campus ou à distance, pour garantir leur continuité, et en particulier celle des enseignements.

Les conditions de ce blocage continuent à se durcir et la violence qui les accompagne ne saurait être minorée ou relativisée :

  • des personnels, des étudiants et des agents des prestataires de sécurité ont été victimes d’intimidations et d’agressions : bousculades, insultes, menaces ;
  • il n’y a pas d’accès libre au site, y compris pour les interventions de secours : accès pompiers chainés, issues de secours bloquées… (cette semaine, les agents du poste central de sécurité incendie, qui avaient été appelés par un occupant pour venir en aide à une victime de malaise, se sont vus refuser l’accès à l’amphithéâtre où était la victime) ;
  • des bâtiments ont été fracturés et dégradés : alarmes anti-intrusion et systèmes anti-incendie détruits, fenêtres cassées, portes forcées, tags, mobiliers détériorés ou laissés dehors depuis un mois, vols… 

Ce lundi, suite à une décision des occupants de la Victoire, une trentaine d’individus cagoulés a tenté de bloquer le site de Talence (secteur Peixotto/Arts et métiers) en barricadant les portails d’accès, puis le bâtiment A21. Grâce à l’intervention conjointe d’’étudiants opposés au blocage et des personnels de l’université, l’ensemble des accès et bâtiments a été débloqué dans le calme et les activités ont repris rapidement.

Toutes les infractions constatées depuis le début du mouvement font systématiquement l’objet de plaintes et donc d’enquêtes policières. Si les responsables sont des étudiants ou des personnels de l’université, ils seront également traduits devant le conseil de discipline de l’établissement. Nous serons intransigeants face à ces délits qui mettent en danger les personnels, les étudiants, les associations hébergées et les prestataires qui travaillent sur nos campus. […]"

Partager cet article

6 commentaires

  1. Il y aurait pourtant un moyen de dissuader les jeunes d’aller dans ces groupuscules d’extrême-gauche, et se comporter comme des sauvages (vu qu’il n’y a aucune répression digne de ce nom) :
    tout casseur, toute personne agissant avec violence, toute personne empêchant l’action des secours (pompiers, ambulanciers etc…) devrait être comparaître très rapidement devant une cour de justice qui devrait avoir la possibilité de les condamner à une impossibilité temporaire (5 ans, 10 ans, 15 ans) ou définitive de pouvoir entrer dans la fonction publique !
    Et s’ils en font déjà partie, la révocation pure et simple, définitive, devrait être prononcée !

  2. Il manque en France ……423 000 places de prison !!!!!!!!!!
    Nous ,vous avez bien lu ,il s’agit bien là de
    423 000 .
    Explication :
    Sachant que le taux d’incarcération par tranche de 100 0000 habitants est de
    France ….102
    Israel ………..319
    USA ………………………743
    Si par conséquent nous appliquions la même mesure qu’au USA – grand pays démocratique comme chacun sait – nous devrions donc avoir
    483 000 délinquants « à l’ombre  » et non un nombre ridiculement bas de 65 000 .
    Ce qui tendrait à prouver que pour des raisons idéologiques ,financières ou toutes autres la France ne punit pas et laisse ses délinquants libres de leurs mouvements.
    A un moment donné cette question devra être abordée.
    Est-ce par charité chrétienne ou par « pur calcul machiavélique  » sachant que l’insécurité est UN MOYEN DE CONTROLE SOCIAL !!!!!
    Le  » Système  » laisse les voyous libres car il sait ainsi que ces derniers terrorisent la population ,la décourage et freine tout début de réaction de sa part.
    On le voit bien à de maintes occasions.
    Il suffit tout simplement de vouloir défendre « sa propre vie  » pour se retrouver en prison ,et la crapule libre !!!!!!
    C’est l’inversion des valeurs ,si répandu actuellement et mis en oeuvre intentionnellement par les institutions.
    il faut louer ce qui est infâme et décréter abject ce qui est noble et beau.
    Exemple criard :le vagin de la reine!!!
    le « plug anal » place Vendôme !!!!
    Autre exemple :promouvoir le « mariage homo  » et mettre sous l’éteignoir le mariage naturel ,l’union d’un homme et d’une femme qui existe depuis la nuit des temps.
    etc ,etc
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_population_carc%C3%A9rale
    http://next.liberation.fr/culture/2014/10/18/le-plug-anal-gonflable-de-la-place-vendome-saccage-dans-la-nuit_1124593
    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/versailles-le-vagin-de-la-reine-recouvert-d-inscriptions-antisemites_1712933.html
    Quand une ministre de « la déculturation nationale  » vient faire « une pub d’enfer  » auprès des enfants dans une classe pour vanter et promouvoir le mariage homosexuel !!!
    https://www.youtube.com/watch?v=m9nSyFyeUEw

  3. Un courrier très gentil annonçant d’éventuelles sanctions qui ne viendront jamais. Les voyous ne sont plus sanctionnés aujourd’hui.Tout le monde le sait et les fauteurs de troubles peuvent continuer leur carrière. Ce qu’il faut est de les arrêter sur place, les menotter et envoyer en Guyanne ou ailleurs dans un camp disciplinaire.

  4. Seule la peur des représailles fait ralentir le besoin de se montrer le plus fort ( & de casser le bien des autres).

  5. Les Franc-Matons se réjouissent de pouvoir utiliser les idiots utiles et cons que sont les abrutis de l’extrême gôche, ils gueulent leur joie de traîtres ou de crétins ( il y a les deux espèces) : Vive le Chaos, le Nouvel Ordre par le Chaos ….pauvres types qui oublient que leurs enfants se vengeront d’eux en les accusant de leurs maux à venir.

  6. tiens tiens, les universitaires commencent à dire ce qu’ils voient? sans langue de bois, en ayant le courage d’aller à contre courant. bravo

Publier une réponse