Le plat de lentilles de Christine Boutin

N Aujourd'hui, 29 mai, c'est l'anniversaire de la victoire du non au traité constitutionnel européen. "Non" bafoué par l'adoption du traité de Lisbonne par le Parlement. Le Figaro fait remarquer que les 55% de Français qui ont voté non ne seraient plus -selon les sondages- que 25% à se répartir sur des listes opposées au Traité de Lisbonne (FN, Libertas, DLR, PdF et la gauche). Ainsi, le Forum des républicains sociaux de Christine Boutin, qui militait aussi pour le non, a 5 candidats (non éligibles) sur les listes UMP. Le ministre du Logement explique :

"On ne défend plus le non car nous avons obtenu que figure dans le programme de l'UMP la création d'une 21e commission à Bruxelles pour lutter contre la précarité".

Sic. Pour le respect de la vie et de la famille bafoués par la Charte des droits fondamentaux, on repassera.

10 réflexions au sujet de « Le plat de lentilles de Christine Boutin »

  1. jmp

    Qui connaît le contenu du Traité de Lisbonne,sûrement pas Mr “Toulemonde” ?
    “Une 21ème Commission” disent-ils… et ils sont combien par commission pour résoudre les problèmes ?
    Et combien ça coûte ?
    Et à quoi servent les députés ?
    On a fait tout à l’envers et avec beaucoup de précipitation, si bien que ce “truc” ne marchera jamais.
    Dans quelques temps on va avoir de graves problèmes sociaux avec le chômage et ce n’est pas l’Europe qui résoudra nos problèmes puisqu’elle est une des causes de l’aggravation de ce chômage !

  2. Phil41

    Nicolas Sarkozy ne peut que se féliciter d’avoir promu Mme Boutin au poste de Ministre du Logement, ce permet à l’UMP de récolter les voix de ceux qui voient en elle le consulteur du Conseil Pontifical pour la Famille.
    On voit bien ce qu’elle a apporté à M Sarkozy et réciproquement, pour le reste, que dire… elle voudrait être le levain dans la pâte, mais la pâte ne lève pas.

Laisser un commentaire