Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Le planning familial favorable à la sélection des sexes

C'est une nouvelle pierre à l'encontre de l'organisme pro-avortement. Voici l'extrait d'une traduction d'un article paru sur Foreign policy :

S "Les partisans du contrôle démographique commencèrent alors à parler d’encourager la sélection des sexes. En 1967, par exemple, lorsque le président de la fédération des plannings familiaux des États-Unis, Alan Guttmacher, reçut une lettre d’un scientifique indien qui cherchait à «contrôler le sexe dans la reproduction humaine», il la transféra immédiatement au directeur médical de l’organisation, avec une note griffonnée à la hâte en rouge lui demandant si la recherche en question ne méritait pas qu’on l’encourage. En fin de compte, le planning familial ne finança pas la recherche, mais ce fut pour une raison technique, le gouvernement américain ayant peu de temps auparavant réduit radicalement le financement des partenariats avec l’étranger.

Six mois plus tard, Steven Polgar, le directeur du département recherches de l’organisation, déclara en public que la sélection des sexes était une méthode efficace de contrôle démographique. Prenant la parole devant un public d’érudits et d’hommes politiques lors d’une conférence sponsorisée par l'Institut national de la santé des enfants et du développement humain (NICHD), il «implora», selon le compte-rendu de la réunion, «les sociologues d’inciter les biologistes à trouver une méthode permettant de déterminer le sexe des fœtus, car certains parents ne refont des enfants que dans le but d’en avoir un d’un certain sexe».

Au début, le langage employé était neutre, mais il ne fallut pas longtemps pour que les descriptions se fassent plus abruptes et que certains intervenants parlent franchement de sélectionner les garçons. Dans les années qui suivirent, le président du Population Council, Bernard Berelson, défendit la sélection des sexes dans les pages du magazine Science, tandis que Paul Ehrlich préconisait que l’on donne aux couples le fils qu’ils désiraient dans son bestseller La bombe “p”, 7 milliards d’hommes en l’an 2000. […]

En Corée du Sud, l’argent occidental permit la création d’un ensemble de cliniques mobiles –d’anciennes ambulances de l’armée américaines reconditionnées par l’USAID, avec à leur bord un personnel et des volontaires peu formés. Les employés du Bureau de la Santé publique, une officine du ministère de la Santé, étaient payés en fonction du nombre de stérilisations réalisées et de stérilets posés. Certains affirment même que les cliniques mobiles coréennes furent utilisées par la suite pour réaliser des avortements. Gynécologue de son état, le Dr Cho Young-youl se souvient que dans les années 1970, époque à laquelle il était étudiant, «des agents sillonnaient la campagne et les petites villes à la recherche de femmes à amener dans les cliniques mobiles. Leur paye en dépendait. Ils se fichaient de savoir si elles étaient enceintes ou non». Les femmes qui n’étaient pas enceintes étaient stérilisées. […]

La sélection du sexe fit son entrée en Chine l’année même où débutèrent les expériences de l’AIIMS. Le pays accepta l’aide occidentale tardivement, en 1979. Mais après avoir été tenus à l’écart de l’Empire du Milieu durant des années, le Fonds des Nations unies pour la Population (UNFPA) et l’IPPF sautèrent sur l’occasion de jouer enfin un rôle dans le pays le plus peuplé du monde. L’UNFPA participa notamment à hauteur de 50 millions de dollars en ordinateurs, formations et publicité, juste avant la mise en place de la politique de l’enfant unique. […]

En Chine, en Inde, en Corée et à Taiwan, la première génération issue de la sélection des sexes a atteint l’âge adulte et les hommes ont aujourd’hui du mal à trouver des compagnes, ce qui a pour effet d’accroître la traite des blanches et la vente d’épouses. […] La promotion de la sélection des sexes par l’Occident il y a quarante ans a eu des répercussions tragiques."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]