Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Le piège des majorités de circonstance

Le piège des majorités de circonstance

La présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère, met en garde les députés Les Républicains :

[…] Le piège serait donc pour les Républicains de soutenir une semaine une réforme des retraites puis de voir, la semaine suivante, le gouvernement se jeter dans les bras de la gauche pour légaliser l’euthanasie, la suppression de l’identité sexuée à l’état civil ou encore la pratique des mères porteuses.

Les Républicains semblent en avoir conscience. Dès l’annonce des résultats, la question de l’exploitation des femmes à travers la gestation pour autrui s’est invitée sur les plateaux de télévision à l’initiative de la droite: ses représentants mettaient en garde le groupe Ensemble! en laissant clairement entendre que le va-et-vient ne serait pas possible. Un début encourageant, mais sera-t-il durable, là est la question.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Évident.
    Avec Macron demandant ce que les uns et les autres sont prêts à soutenir, la stratégie promise est juste de s’allier à droite pour les réformes plaisant à droite, et à gauche pour les textes plaisant à gauche, et passez muscade, on fait ce qu’on veut sans majorité réelle de soutien. Côté soutien, on fait du soutien quand ça nous arrange, et on ferme les yeux sur le reste ?
    La seule stratégie admissible pour une opposition réelle est d’accorder son soutien dans la limite où, par ailleurs, certaines lignes rouges ne sont pas franchies.
    Chiche?

  2. La Constitution actuelle, qui date de 1958, est conçue pour les majorités claires et non de circonstances.
    Certes il n’y eut pas de majorité absolue en 1988, mais il a manqué au PS une douzaine de sièges, bien loin des 44 manquant aujourd’hui à LREM.
    Mitterrand avait derrière lui une carrière politique de près d’un demi-siècle et une connaissance encyclopédique du microcosme, donc tout un savoir-faire. Tel n’est pas le cas de Macron issu de l’affairisme.

    • @EROUANI
      44 sièges manquant ? Si les députés de Horizons et du MODEM votent comme des robots dans des votes captifs interdits par la Constitution et le règlement de l’Assemblée nationale. Mais si ces 2 partis reprennent leur indépendance (ce qui pourrait arriver aussi vite que pour les composants de la NUPES), Renuisance se retrouve avec 170 députés (pieds et mains liés par leur engagement anticonstitutionnel – voir plus haut). Et 170 au lieu de 289, cela va nécessiter “un pognon de dingue” …

  3. Personnellement je n’ai qu’une confiance très, très limité dans le groupe LR, nombre d’entre eux sont de vraie girouette ou alors c’est peut être l’essence même de ce parti politique de se définir au grès de ses besoins sans avoir de moralité “propre !”

  4. Cette pauvre présidente, par ailleurs si méritante et combattive, est vraiment d’une naïveté absolue si elle croit un seul instant à sa dernière phrase citée ici.

Publier une réponse