Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Le pèlerinage de Chartres de SOS Chrétiens d’Orient

Le pèlerinage de Chartres de SOS Chrétiens d’Orient

De Charles de Meyer, Président de SOS Chrétiens d’Orient, dans l’Appel de Chartres :

Chers amis pèlerins,

Alors que, au cœur des troubles liés à l’épidémie de Covid-19, vous envisagez certainement les différentes possibilités de participer au pèlerinage vers Chartres (virtuellement ou localement), SOS chrétiens d’Orient a plaisir à vous saluer, à vous rappeler l’admiration que toute notre association porte pour votre foi et combien elle est heureuse de participer chaque année, avec le chapitre Saints- Benham-et-Sarah, à la cohorte en marche vers Notre-Dame de Chartres.

Nous espérons que les mesures de confinement seront adoucies au Proche-Orient, afin que nos volontaires s’élancent aussi nombreux que possible, en communion avec les pèlerins, vers des sanctuaires locaux ou des lieux saints, en Syrie, en Irak, au Liban, en Egypte et peut être ailleurs encore… Cette simultanéité constitue l’incarnation du pari initial de notre association : puiser dans l’héritage catholique et la vie spirituelle contemporaine de notre pays pour soutenir notre investissement auprès de nos frères aînés dans la foi, les chrétiens d’Orient. Le ressourcement spirituel annuel du pèlerinage de chrétienté caracole en tête des points communs qui unissent nombre de nos volontaires. Elevés dans la foi catholique, instruits de leur mission d’engagement dans la Cité, ils ont souvent participé à la marche avec leur famille, leurs amis, leurs troupes.

Nous sommes ainsi parmi les plus grands redevables de l’obstination des organisateurs et de la confiance des parents, embarquant leur barda, rompant le confort quotidien pour transmettre les trésors du cheminement à leurs enfants. Mieux encore, nous avons la joie de retrouver la Fraternité Saint-Vincent Ferrier sur la route, communauté qui assure notre conseil spirituel tout au long de l’année. De nombreux prêtres d’autres communautés partis en mission avec nos volontaires sont également au rendez-vous. Cette année encore, malgré les circonstances, nous serons tous unis en prière, au même moment, à défaut d’être physiquement ensemble.

De notre côté, nous espérons et prions pour que les volontaires agnostiques ou athées qui intègrent notre mission apprennent à connaitre ce moment de vie chrétienne et y posent les premiers jalons de leur conversion. Parole de président, nous comptons déjà quelques exemples édifiants ! Car ces trois jours de marche sont toujours l’occasion de retrouvailles, spirituelles et humaines. Ces trois jours de marche sont aussi un temps de pénitence, pour interroger nos renoncements, nos mollesses. Même à distance, sur vos chemins locaux ou dans vos prières, nous espérons que vous ménagerez pour nos volontaires, pour leurs familles, une intention qui les renforcera.

Plus encore, nous vous demandons d’aviver l’espérance de ceux que nous aidons en les unissant à votre prière. Eux aussi, souffrent dans leurs tribulations. Eux aussi, sont confrontés aux discriminations et au mépris. Eux aussi, souffrent parfois d’ombres dans leur foi. Mais eux risquent la mort, l’exil, la disparition, quand nous ployons si souvent devant des périls mondains ou anodins. Nous sollicitons aussi votre cœur pour qu’il s’emplisse de la joie qui nous étreint depuis le retour de nos quatre collaborateurs, portés disparus en Irak durant deux mois ! Qu’une partie du pèlerinage célèbre leur retour sains et saufs, mais qu’il prie aussi pour tous ceux qui, dans le monde, n’ont pas eu cette chance ou qui attendent encore une hypothétique libération. Nous sommes certains que le Seigneur, en ses voies, saura leur faire sentir ce renfort d’espérance dont ils ont certainement tant besoin. Que l’Esprit consolateur de la Pentecôte et les Anges assistent et fortifient tous ceux qui font ainsi, généreusement et sans arrière-pensée, don de leur personne pour aider leur prochain et témoigner de leur foi en Jésus-Christ.

Notre expérience auprès des communautés chrétiennes orientales est une formidable expérience d’humilité. Notre mission est pleine des défis de la Pentecôte : la myriade des langues et le babil de l’anglais international, les barrières culturelles et sociales, les blessures de la désunion ecclésiale forment autant de défis pour nos équipes. Instruments de la charité de dizaine de milliers de familles françaises, qu’ils puissent partager les grâces de la Pentecôte et s’en servir comme inspiration de leur mission. L’hymne du dimanche de Pentecôte prie d’ailleurs l’Esprit Saint de « repousser l’ennemi et de donner la paix sans retard ».

C’est notre ferme engagement de militants des chrétiens d’Orient que de continuer à partager ce témoignage des souffrances de ces Eglises en but à l’islamisme, aux errements des institutions internationales et au vieil amour des hommes pour la guerre. Nous attendons avec vous la joie de la Pentecôte et nous languissons de brandir la bannière de notre chapitre pour retrouver, de quelque manière que ce soit, l’énergie et le secours du pèlerinage de chrétienté.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services