Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Religions : L'Islam

Le patriarche melkite catholique invite les djihadistes à entrer dans la joie de la résurrection du Christ

Extraits de la lettre pastorale du Patriarche melkite catholique Gregorios III pour Pâques :

"Nous annonçons cette bonne nouvelle avec joie à tous ceux qui liront cette lettre. Nous exprimons cette bonne nouvelle dans la brève et merveilleuse salutation pascale, qui fait dire «Christ est ressuscité! – Il est vraiment ressuscité ». Cette bonne nouvelle est partagée entre celui qui l’annonce et celui qui l'entend, une bonne nouvelle pleine de foi et de joie, une bonne nouvelle proclamée par les grands et les petits, une bonne nouvelle que nous répétons des centaines de fois le jour de Pâques et dans l'ensemble du temps pascal – la bonne nouvelle de la vie. (…)

Cela signifie que le Royaume, le centre et la base de la foi chrétienne, c’est la résurrection. Cela signifie que la vie est au cœur même de la mission de Jésus-Christ, comme il le dit, (Jean 10: 10) «Je suis venu pour qu'ils aient la vie et qu'ils l'aient en abondance." Cela signifie que quiconque croit en Jésus croit en la vie, parce que l'évangile de la résurrection est la bonne nouvelle de la vie. (…)

C‘est pourquoi la Grande Fête de la Résurrection est généralement désigné par deux titres : la fête de la Pâques (Pessah = Passage) et de la Vie. Nous ne devons pas séparer l'un de l'autre. La Pâques est un passage ou un mouvement entre la vie sur la terre et la vie à venir, la vie éternelle. Le Canon pascal se réfère à cela, "Aujourd'hui est le jour de la résurrection … le Christ notre Dieu nous a conduit de la mort à la vie, et de la terre au ciel…

Malheureusement, l'homme invente également en ces jours des instruments de  guerre, de mort et de destruction. L’homme détruit ce que Dieu a construit et il détruit la vie.

La mission de l'humanité est de préserver la vie. Nous sommes des ressuscités, chacun, ce qui signifie que chacun de nous est l'enfant de la vie, de la résurrection, et le porteur de vie aux autres. C’est ainsi que dans la première période du christianisme en Orient nous avons été appelés, "les enfants de la résurrection», enfants de la vie et porteurs de la culture et de la civilisation de la résurrection et la vie. (…)

Un sourire apporte la résurrection et la vie. Une salutation chaleureuse et aimante est la résurrection et la vie. Même saluer un inconnu d'une manière amicale et attentionnée est la résurrection et la vie.

Que voyons-nous aujourd'hui ? Les gens utilisent leurs membres, leurs mains, leurs pieds, leurs yeux, leurs pensées, leur imagination, leur ingéniosité et leur inventivité à concevoir des instruments de mort, de destruction, de terrorisme. Ainsi, l'homme détruit ce que Dieu a créé. (…)

Face à tout ce que nous voyons, devant les scènes de mort et de violence, face au terrorisme, au meurtre, aux égorgements, aux décapitations, aux corps brulés et démembrés, nous renforçons notre foi dans la vie, dans le Christ qui a vaincu la mort et donné la vie, qui nous appelle tous à être des enfants de la résurrection et de la vie, à être porteurs de l'Evangile de la vie et à travailler à la victoire de la vie sur la mort, de l'amour sur la haine et du pardon et la réconciliation sur la vengeance. (…)

Chers frères et sœurs, nous avons en effet besoin aujourd'hui de ces invitations à la joie, alors que nous sommes entrés dans la cinquième année du chemin de la croix et du Golgotha ​par notre souffrance à tous.

Nous devons nous réjouir ensemble, célébrer ensemble, chanter ensemble et nous encourager mutuellement, pour nous convaincre les uns les autres de façon fraternelle et apporter de la joie dans les autres cœurs. Visitez-vous les uns les autres dans la charité, l'entraide, la danse, le chant, en particulier en chantant des hymnes de la Résurrection dans nos maisons, nos rassemblements, nos réunions, nos assemblées, nos confréries, nos diverses activités pastorales, nos rencontres de jeunes, nos réunions scoutes et dans toutes les autres associations de jeunesse. J’appelle tous nos fidèles à cette joie dans nos paroisses partout, en Syrie, en Irak, en Palestine, au Liban, en Egypte et dans le monde entier. (…)

Beaucoup de nos paroissiens et d'autres citoyens sont tombés en martyrs et en victimes de la sauvagerie de la guerre. Nous tenons à mentionner en particulier les trois événements qui nous ont éprouvé moralement et ont causé la peur de beaucoup dans les cœurs, qui porte beaucoup d'entre nous à émigrer en raison de la peur et du manque de sécurité. Tout d'abord, nos frères et sœurs à Mossoul et dans la plaine de Ninive ont été chassés ; d'autre part, Daesh (ISIS) a assassiné vingt-et-un coptes égyptiens, et troisièmement l'expulsion de trente-cinq villages le long de la rivière Khabour en Syrie du Nord a provoqué la mort et l'enlèvement de plusieurs de nos frères assyriens et de nos sœurs, fils et filles. Nous offrons nos plus sincères condoléances à tous ceux qui sont en deuil. Nous resterons toujours confiance dans le Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ressuscité des morts, qui a détruit la mort.

N’oublions pas, comme je l'ai mentionné plus tôt, que nous sommes les enfants de la résurrection. N’oublions pas que Damas même et la région environnante, qui a vu tant de combats, est le lieu de l'apparition de Jésus, ressuscité des morts, à Saül, le persécuteur, qui est venu à Damas, avec l'intention de détruire la nouvelle Église qui était née à Damas. Il était là, sur le chemin de Damas, à tuer, battre, enlever et réduire les chrétiens en captivité, quand il a vu le Christ lui-même, ressuscité des morts, qui lui était apparu en disant: «Saül, Saül, pourquoi me persécutes-tu ?" (Actes 9: 4)

Et Saül continua son chemin de Damas, doux comme un agneau. A Damas, il reçut l'illumination du saint baptême des mains d’Ananias, le premier évêque de Damas. A Damas, Saül devint Paul, le porteur de bonnes nouvelles de la résurrection, et il se retira dans le désert de Deraato Mismiyeh, et de là, il proclama la bonne nouvelle de Jésus, ressuscité d'entre les morts, et il alla dans le monde entier, pour annoncer la bonne nouvelle de la résurrection et de la vie, qui est en Jésus-Christ.

De Damas, le jour de la Résurrection, de la glorieuse Pâques – le passage de la mort à la vie, de l'esclavage à la liberté, du dénuement à la dignité, de la guerre à la paix – nous proclamons, avec tous les moyens à la disposition de notre Eglise, ce cri de la victoire et de la vie, «Christ est ressuscité!"

De la Syrie souffrante, de l'Irak, du Liban, de la Palestine et de notre Orient, en particulier de Jérusalem, la ville de la résurrection, nous lançons cet appel au monde entier.

Au lieu de rejoindre les différents groupes djihadistes, et d'autres organisations meurtrières, terroristes,  destructrices, nous disons: «Rejoignez les deux cent mille chrétiens qui célèbrent la fête de la Résurrection et de la vie, l'amour, la solidarité, le pardon, la réconciliation, la joie et la fraternité universelle. "

Nous adressons cet appel en particulier à tous ceux qui s’inscrivent sous les bannières de ces organisations, en leur disant de se joindre à nous, les fils et filles de la résurrection et la vie. Nous leur disons, "Nous voudrions vous voir également prendre part à la joie de cette fête. Nous vous aimons par les mots de la Doxastikon de l'Eglise : "C’est aujourd’hui le jour de la Résurrection ! Soyons rayonnant pour la fête, et embrassons-nous les uns les autres. Disons, O frères, même à ceux qui nous haïssent : pardonnons-nous toutes choses en cette Résurrection ; et crions : le Christ est ressuscité d'entre les morts, par la mort, il a foulé aux pieds la mort, à ceux qui sont dans les tombes il a donné la vie ". (…)"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services