Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Immigration / Liberté d'expression

Le parquet de Paris veut interdire de dire « Le changement de population, c’est maintenant ! »

Le parquet de Paris a requis hier 5 000 euros d'amende avec sursis contre Nicolas Dupont-Aignan jugé pour provocation à la haine ou à la discrimination pour avoir évoqué une "invasion migratoire". Le respect de la liberté d'expression pour un homme politique est de plus en plus menacée en France :

Suite à ce tweet de 2017, Nicolas Dupont-Aignan s'était justifié sur France Info :

"Nous sommes, face au phénomène migratoire en France, face à un déni de réalité. Ces chiffres sont effrayants. La réalité, c’est que, pour la première fois, l’immigration légale (je parle pas des clandestins, je parle pas des demandeurs d’asile qui se voient refuser l’asile – et qui sont pas expulsés) aboutit à 226.000 entrées légalisées sur le territoire, alors que l’excédent naturel français est l’un des plus bas de ces dernières années puisque nous sommes passés à 198.000. Cela veut dire que, comme on a réduit la politique familiale, comme on a réduit le pouvoir d’achat, comme ils ont accablé les Français d’impôts, les migrations prennent de l’ampleur.

Je suis attaché à l’égalité des droits des Français et des étrangers quelle que soit leur couleur, leurs origines. Mais il ne peut pas y avoir d’assimilation, c’est-à-dire d’égalité des droits, de modèle républicain quand on est pas capable de maîtriser les entrées sur notre territoire. On atteint la cote d’alerte. Nous devons absolument bloquer l’immigration et renforcer la natalité. […] J’assume ce que je dis : si on continue à ne pas maîtriser les flux dans notre pays, la population change et l’assimilation républicaine ne se fait plus par l’emploi ni le destin commun. […] Si on ne fait rien, on est en voie d’un remplacement de population qui n’est pas bon pour la population française ou étrangère car elle remet en cause notre modèle républicain."

Suite à ce réquisitoire stalinien, Debout La France publie ce communiqué :

DZ9aAMDX0AAFIbp.jpg large
 

 

Partager cet article

15 commentaires

  1. Ce sont les parquetées qu’il conviendrait de révoquer, maintenant !
    Après avoir détrôné les usurpateurs de suffrages…

  2. Nous demandons la révocation immédiate du procureur pour forfaiture !
    Ainsi que la démission du garde des sceaux.

  3. la muselière!

  4. Il va falloir relâcher les « fichés S » actuellement internés pour faire de la place et construire partout de nouvelles prisons pour y mettre les dizaines de millions de Français qui, sur ce sujet, pensent comme NDA, disent la même chose et sont prêts à le répéter à chaque instant.
    Les « Lumières » sont de retour et La dictature n’est pas loin…

  5. Si le gouvernement veut poursuivre tous les gens qui pensent la même chose que Dupont-Aignan, il lui faudra alors construire d’immenses prisons pour y interner tous les autochtones.

  6. Que ceux qui doutent dudit « grand remplacement » aillent faire un tour Gare du Nord, en plein Paris!
    il est vrai que le Parquet de Paris ne doit pas souvent fréquenter la gare du Nord !

  7. Il n’y a pas à s’étonner d’une telle décision… Notre justice est complètement noyautée par la chienlit bobo bonobo gaucho progressiste ! Il va être désormais interdit de dire ce que tout le monde (enfin pas tout à fait) voit et constate tous les jours, dans son quartier, dans les transports, dans certaines cours d’école…
    Le politiquement correct et le déni de la réalité atteint des proportions ridicules et inquiétantes ! Qui osera enfin se lever et nous débarrasser de cette chienlit ?

  8. Quoi de plus élastique et indéfini que « provocation à la haine »??
    Est-ce une atteinte à l’ordre public?
    Un délit d’opinion?
    Les parquets qui se lancent là dedans se ridiculisent et nie toute indépendance de la justice. La France n’a pas besoin de cela.
    Faut-il que le gouvernement se sente fragilisé pour soutenir une telle action et que le bâtonnier ne recadre pas ce parquet?

  9. Il faut dénoncer Aristote et le bannir, alors, mesdames et messieurs les « biens-pensants « ?
    http://blogdebg.over-blog.com/article-aristote-l-invasion-migratoire-guerre-civile-88426118.html

  10. Comment vous aurez tous la tête ou la parole coupée…Surtout si vous êtes de droite.

  11. Cette information est absolument incroyable. Une police de la pensée règne en France, qui fut le pays de Voltaire. Quand donc les français vont-ils sortir de leur sidération face au pouvoir de Macron et ses sbires ? NDA doit être soutenu sous toutes les formes.

  12. Je n’aime pas ce jacobin amoureux de la république mais il a tout mon soutien !

  13. Dire la Vérité est interdit, mais par qui, par quoi, des hommes sans scrupules ennemis de la France, la meilleure réponse demandons la au Général Cambronne.

  14. Saint Pie X il y a environ cent ans prédisait que la France ne périrait jamais mais qu’elle serait durement châtiée quand elle oubliera Dieu et bénie quand le louera.
    Nous avons les armes entre les mains surtout le Rosaire comme pour Lépante.

  15. @ Pierre Attention aux illusions!
    « La France qui fut le pays de Voltaire »… hélas.
    Ce sinistre sire, méprisait le peuple qu’il considérait comme étant « entre l’homme et la bête », aussi désirait-il que l’Etat soit « directeur de conscience »- ce que nous vivons actuellement !
    Il alla même, étant en différent avec sa logeuse du Quartier-Latin, jusqu’à demander à son encontre, une Lettre de Cachet. Il utilisa cet odieux moyen pour faire réellement embastiller, de jeunes écrivains lui déplaisant.
    Sur toute cette période, il faut lire Xavier Martin.

Publier une réponse