Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Immigration

Le Parlement européen met un frein à l’immigration

Le Parlement européen met un frein à l’immigration

Le Parlement européen devait adopter jeudi un texte invitant « les États membres de l’UE à renforcer les opérations proactives de recherche et de sauvetage » des clandestins en Méditerranée, invitant aussi « la Commission à soutenir ces initiatives, politiquement et financièrement », et demandant

« aux États membres de faire pleinement usage de tous les navires pouvant servir aux opérations de recherche et de sauvetage, y compris les navires exploités par des ONG »…

Mais un certain nombre de députés, de droite, d’Europe de l’Est du groupe macronien et même 4 socialistes (tous hongrois et farouches opposants à Viktor Orban… mais hongrois d’abord…) ont voté contre le texte. 36 députés se sont abstenus. Résultat : la résolution est rejetée par 290 voix contre 288.

C’est une nouvelle claque pour les européistes et pour Emmanuel Macron. Nicolas Bay s’en félicite :

Le Parlement européen, réuni en session plénière à Strasbourg ce jeudi 24, vient d’infliger un cinglant revers aux forces pro-migrants. Ce sont surtout les ONG agissant en Méditerranée qui sont les plus désavouées.

La résolution « Opérations de recherche et sauvetage en Méditerranée », portée par les socialistes et le groupe Renew, les alliés d’Emmanuel Macron, a été rejetée sur le fil. La gauche et les libéraux avaient pourtant reçu en grande pompe, début octobre à Bruxelles, la capitaine du Sea Watch Carola Rackete. Cette dernière avait forcé en juin dernier le blocus des ports italiens mis en place par notre allié Matteo Salvini, dans le but de débarquer toujours plus de migrants en Europe.

Ce vote très serré démontre que le rôle du Rassemblement National et de ses alliés est désormais déterminant. Aujourd’hui, le Parlement européen a mis Mlle Rackete et ses amis en garde. En agissant au plus près des côtes libyennes, parfois jusque dans les eaux territoriales, ces ONG font le jeu des trafiquants d’êtres humains. Leur agenda n’est pas humanitaire, mais politique : ils veulent imposer l’immigration massive à l’Europe !

Notre groupe Identité et Démocratie a proposé une résolution alternative, rappelant que les États souverains sont les seuls à pouvoir gérer le sauvetage en mer. L’unique façon de stopper l’immigration illégale et de mettre fin aux morts en mer est d’empêcher les bateaux de quitter les côtes africaines.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services