Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : François / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le Pape nomme un commissaire à la tête des Franciscains de l’Immaculée

Voici plusieurs jours que l'affaire circulait à l'état de rumeurs, plus ou moins confirmées, mais surtout sans source romaine certifiée. Ce que j'attendais pour l'aborder et elle vient d'arriver.

Avant d'en aborder la lecture, il est important de noter que la visite apostolique lancée dans ce jeune institut l'a été sous Benoît XVI et qu'il est revenu au Pape François de prendre dernièrement la décision qu'il jugeait la meilleure dans cette affaire. C'est celle-ci, la première dans le domaine liturgique prise par le pape François, qui fit du bruit dans le Landernau Ecclesia Dei et surtout de la FSSPX.

Pas d'opposition entre les deux papes, pas de pape "progro" qui détruit ce que son prédécesseur "tradi" aurait accordé : une continuité certaine et un respect – bien évidemment – par Fançois des textes de ses prédecesseurs. La guerre de Rome n'aura pas lieu.

Dépêche du Vatican

"C’est une affaire qui fait grand bruit et soulève de vives polémiques : la Congrégation romaine pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique a nommé par décret un Commissaire apostolique à la tête des communautés des Frères Franciscains de l’Immaculée pour une durée indéterminée. Ce décret a été approuvé par le pape François « en forme spécifique ».Ce jeune institut, qui avait décidé de privilégier la messe traditionnelle en 2007, avait fait l’objet d’une visite apostolique lancée il y a un an.
Le Saint Père François a décidé que tout religieux de la congrégation des Frères Franciscains de l’Immaculée est tenu de célébrer la liturgie selon le rite ordinaire et que, éventuellement, l’usage de la forme extraordinaire (Vetus Ordo), libéralisée par le Motu Proprio Summorum pontificum de Benoît XVI devra être explicitement autorisé par les autorités compétentes, pour tout religieux et/ou communauté qui en fera la demande. Interrogé par la presse, le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège a précisé que la nomination du commissaire apostolique ne concernait pas les questions liturgiques à proprement parler mais la vie et la gouvernance de la communauté dans son ensemble. Cette décision du pape François n’entend en rien contredire, a précisé le père Lombardi,les dispositions générales de Summorum pontificum, mais répondre à des problèmes spécifiques et des tensions au sein des Frères Franciscains de l’Immaculée.

Risques d'instrumentalisation par des groupes traditionnalistes

Le commissaire, un capucin, le père Fidenzio Volpi, devra, tous les six mois, informer le Dicastère romain pour les religieux de son activité, en envoyant un rapport détaillé écrit concernant les décisions prises, les résultats obtenus et les initiatives qu'il considèrera utiles de mettre en œuvre pour le bien de l'Institut. Institut religieux masculin de droit pontifical, installé à l’origine dans la région italienne de Bénévent, les Frères Franciscains de l’Immaculée sont nés en 1970, sous l’impulsion d’un conventuel italien et ont connu au fil des ans un essor remarquable.

Leurs idées maitresses : favoriser un retour aux sources originaires pour un renouvellement de la vie consacrée, être et agir comme Marie, à l’exemple de Saint Maximilien Kolbe. En France, les Frères ont une petite maison dans le diocèse de Fréjus-Toulon. Ils sont récemment revenus, en partie, à la forme extraordinaire de la messe en s’en faisant les promoteurs. Ce choix, préférentiel mais nullement imposé, selon les termes du supérieur, a été rendu possible par des textes adoptés sous le pontificat de Benoît XVI. La branche féminine de l’Institut en faisait un usage exclusif. Selon le site Vatican Insider ils auraient été « instrumentalisés » par des groupes traditionnalistes. Ils auraient même tenté une médiation entre le Saint-Siège et la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X.

Le père Bruno, porte-parole de l’Institut a déclaré que les frères avaient accueilli, dans une attitude d’obéissance respectueuse la décision du Siège Apostolique et en tant que fils de l’Eglise, ils offrent leur totale collaboration la plus totale".

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services