Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le pape Chenouda III est mort

C117e successeur de saint Marc sur le trône d’Alexandrie, le pape copte Chenouda III est décédé samedi 17 mars à l’âge de 88 ans. A la tête de 8 à 10 millions de chrétiens coptes en Egypte, il était le chef de la plus importante Eglise chrétienne dans les pays arabes. Il souffrait d’un cancer et s’était récemment fait soigner à l’étranger.

RIP

Partager cet article

7 commentaires

  1. Chenouda III n’est pas le successeur de saint Marc !!!
    On ne succède à un apôtre (ou à un évêque catholique) que si on est catholique !
    Or, Chenouda II n’était pas catholique.
    Le véritable successeur de saint Marc au siège d’Alexandrie, c’est le patriarche catholique des coptes : Antonios Naguib.
    Sinon, autant dire que l’évêque constitutionnel de Paris était le successeur de saint Denis ! Ou que tel antipape était le successeur de saint Pierre ! Ce qui est absurde.

  2. Paix à son âme !

  3. Décidément, après le décès du Dr Doublier-Villette, ce mardi, celui du pape Chenouda III.
    En l’an 2000, ils s’étaient rencontrés lors d’un pélerinage “sur les pas de la Sainte Famille” en Egypte.
    RIP

  4. @ Thadée : vous êtes dans l’erreur parce que vous ne connaissez pas l’histoire des Coptes. Non, Mgr Antonios Naguib, “patriarche” (en fait archevêque) des Coptes catholiques ne peut être le successeur de saint Marc, pour la bonne raison que l’Eglise copte-catholique est une création récente, elle a été fondée à la fin du XIXe siècle et ne remonte pas du tout à saint Marc. C’est bien le pape copte-orthodoxe qui est le 117e (bientôt l’élection du 118e) successeur de saint Marc en une succession ininterrompue de papes-patriarches sur la chaire de saint Marc. Je suis catholique, mais il faut respecter la vérité historique, c’est votre comparaison avec un antipape qui est absurde (et très choquante). Je vous rappelle que des accords ont été signés en 1973, avec la proclamation de foi commune de Paul VI et Chenouda III en Jésus-Christ vrai Dieu et vrai homme (reprise par Jean-Paul II dans l’encyclique «Ut unum sint»), comme quoi nous avons la même Foi , et la levée des excommunications réciproques formulées au concile de Chalcédoine en 451.

  5. @ Georges
    Chenouda III n’est nullement le successeur de saint Marc, mais de Dioscore d’Alexandrie, patriarche hérétique (monophysite), schismatique, et qui avait prétendu excommunier le pape (de Rome) saint Léon le Grand. Ce Dioscore fut déposé par le concile oecuménique de Chalcédoine et remplacé par un patriarche légitime (dit melkite). Mais une “hiérarchie” monophysite clandestine continua d’exister, dont les “papes” actuels des Coptes sont issus. La réconciliation de 1973 ne change rien à l’histoire antérieure.
    Avant de donner des leçons, mon cher Georges, il faudrait se renseigner.
    Et prions pour les Coptes, leur martyr actuel efface certainement devant le Christ toutes les différences.

  6. @ Sibuet : cette version des faits, c’est une réécriture de l’Histoire et du concile de Chalcédoine qui a été forgée par l’Occident plusieurs siècles après, pour justifier nos erreurs et notre mise à l’écart de cette Eglise héroïque et très vénérable. Les Coptes ont toujours nié avec la dernière énergie être monophysites, et ont toujours rejeté fermement l’hérésie monophysite. C’est un grave péché de l’Occident d’avoir accusé les Coptes d’être monophysites. La seule différence avec nous est qu’ils n’acceptent pas la primauté de Rome, ce qui est bien regrettable mais ne constitue pas une hérésie. Celui que vous appelez à tort le patriarche légitime (melkite) était soumis à l’empereur d’Orient pour des motifs purement politiques et non théologiques. On ne peut peut plus, en 2012, continuer à rabacher indéfiniment comme des perroquets des calomnies pluriséculaires contre une Eglise admirable, dont nous aurions beaucoup d’exemples à prendre. Et en tout cas, Mgr Antonios Naguib n’est pas non plus le successeur du patriarche melkite, il y a eu + de 1200 ans d’interruption jusqu’à la fondation de l’Eglise dite “copte-catholique”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services