Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Le nouvel essai d’Ibn Warraq : un avertissement pressant pour l’humanité

De Philippe Arnon, docteur d'Etat en droit:

Ibn-waraqCe que les Français savent peu c'est que les premiers qui sont touchés par le terrorisme, dans leur chair et dans leur âme, ce sont les musulmans eux-mêmes, et cela, depuis 14 siècles, c'est à dire depuis Mahomet. Le nouvel essai que vient de publier l'islamologue américain Ibn Warraq "L' islam dans le terrorisme islamique" répare cette ignorance. Ibn Warraq est l' auteur de ce best-seller "Pourquoi je ne suis pas musulman" ce qui rassure sur sa probité intellectuelle. Tous les experts s'accordent pour dire que l'islam est à l'origine du massacre de 270 millions d'êtres humains. Or, il y a tout lieu de croire que ce chiffre ne tient pas compte des millions de musulmans qui en ont été eux, les premières victimes.

Et c'est là où le livre d'Ibn Warraq est de la plus haute importance. Parce qu'en étudiant depuis Mahomet jusqu' à Daesh, à partir de ce faux soleil qu'est le coran et de ses satellites mortifères que sont les hadits et la sunna, Ibn Warraq, par sa connaissance inouïe des études produites par les plus grands islamologues comme en témoigne les citations dont il enrichit son texte, prouve deux faits essentiels. Le premier est que l'islam est une énorme usine à produire la terreur et cela, dans la permanence de l'histoire. Ibn Warraq analyse exhaustivement, du début de son livre jusqu'à sa fin, toutes ces écoles à chaque fois issues d'un illuminé imbu de lui-même pour avoir étudié à fond dans les plus illustres madrasas, qui voient le mal partout … parce que le codex a énoncé le principe suivant dont on ne soupçonne pas l'intensité de la dangerosité : "ordonner le convenable, interdire le blâmable". Car un tel principe est la porte ouverte à ces mêmes illuminés, chaque fois malheureusement charismatiques qui vont se croire investis par Allah d'une mission salvatrice de lessivage du monde, et de lessivage d'abord, de leurs propres frères en religion. Le second fait essentiel -qui est le corollaire du précédent finalement- est que bien sûr, l'aspect néfaste de l'islam réside donc dans sa portée universelle. Dit autrement, personne n'est à l'abri de l'obsession pathologique des illuminés en question.

Et en ce sens, l'intérêt ultime du livre d'Ibn Warraq est d'être un appel pressant à notre lucidité et partant, un appel pressant à réagir. Il nous implore en effet d'inverser la propension de notre eschatologie qui file tout droit vers une extermination générale de l' humanité. Et en ce sens, ce livre est celui d' un grand humaniste, c'est à dire celui d' un sage qui place l'homme comme seul élément du sens de la vie alors que justement, l'islam ne le considère que comme un pantin ordinaire dans les mains sataniques d'Allah. Comme Erasme en son temps avait averti la chrétienté des dérives de l'Eglise, Ibn Warraq nous avertit, tous, dans une échelle bien plus grande encore, non pas des dérives de l'islam, mais de la perversion qui seule définit la nature de cette "fausse religion". Erasme n'avait pas été écouté; on sait alors ce qui est arrivé. Ne reproduisons pas cette erreur avec l'islam : lisons le livre d' Ibn Warraq … il en va de l'avenir de nos petits-enfants !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services